La Montagne du 23 avril 2012 : Un vent éolien dans la Vallée de l’Allier

[image title=”Vent éolien dans la vallée de l’Allier” align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” width=”600″ autoHeight=”true” link=”http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/05/la-montagne-23-04-12-vent-eolien-vallee-allier.jpg” linkTarget=”_blank”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/05/la-montagne-23-04-12-vent-eolien-vallee-allier.jpg[/image]

Vichy somme le SRCAE de préciser ses données et ses recommandations jugées “incantatoires”

Extraits de la délibération du conseil municipal de Vichy en date du 16 mars 2012
[icon_link style=”link” color=”green” href=”http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/03/deliberation-SRCAE-vichy-16-mars-2012-.pdf” target=”_blank”]Télécharger le document officiel complet (PDF)[/icon_link]

[divider_line]

M.le Maire,

Vu l’article 68 de la loi n) 2010-788 du 12 juillet 2010, dite loi « Grenelle II »,
Vu l’article R. 222-4 du Code de l’environnement,
Vu le projet de Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Energie (S.R.A.E.) élaboré conjointement par la Préfecture de la Région Auvergne et le Conseil régional d’Auvergne,
Vu le courrier du 5 janvier 2012 de M. le Préfet de la Région Auvergne et de M. le Président du Conseil régional
d’Auvergne sollicitant l’avis du Conseil municipal de Vichy sur le projet de S.R.C.A.E.,
Vu la délibération n° Il du Conseil communautaire de Vichy Val d’Allier approuvant le projet de Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Energie (S.R.C.A.E.) et assorti de recommandations,

Considérant l’importance de la qualité des eaux de l’Allier et de sa nappe phréatique, tant pour l’alimentation en eau potable des habitants de Vichy, que pour l’intégrité de la rivière traversant la ville,

Considérant les enjeux patrimoniaux et paysagers du territoire de la commune de Vichy, concrétisés par la Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager, ainsi que par le Site Inscrit du Lac d’Allier et de ses abords,

Propose au Conseil municipal :
– de formuler les observations suivantes sur le projet de
S.R.C.A.E. et en particulier sur son Document d’ orientations:

1°) II.3 Orientation nO 2/4 (p. 65) :

Limiter les impacts des activités agricoles sur les ressources en eau dans un contexte de changement climatique.
L’alimentation en eau potable d’une grande partie de la population de la plaque urbaine clermontoise comprenant le bassin de Vichy, à partir de la rivière Allier et de ses nappes souterraines d’accompagnement, doit être rappelée.

Concernant la nécessité de limiter les impacts des activités agricoles sur ces masses d’eau, le projet de S.R.C.A.E. se contente de laisser au SAGE Allier-aval en cours d’élaboration le soin de fixer les orientations souhaitables. Il serait utile que le S.R.C.A.E. soit plus précis sur le sujet et fixe des prescriptions s’imposant au SAGE, sur la base des données issues des diagnostics qui ont été réalisés dans le cadre de son élaboration.

2°) II.7 Orientation nO 1/2 (p.75 à 77) :

Stopper l’étalement et la dispersion des constructions:
maîtriser l’occupation du sol par un urbanisme durable

Contrairement à l’intention manifestée par ce titre ambitieux, le contenu de cette orientation se révèle particulièrement vide, restant au niveau incantatoire (objectif à 2020 : «favoriser la maîtrise de l’étalement urbain … »). Les mesures proposées se résument à des actions de sensibilisation des élus et de la population, de formation, d’ingénierie, etc … Il serait préférable de fixer par bassins des objectifs de réduction des zones urbanisables, s’imposant aux Schémas de Cohérence Territoriale
en incitant les collectivités locales à organiser leur développement de façon plus raisonnée et solidaire en prenant mieux en compte les nécessités actuelles: économie du foncier, préservation des terrains agricoles, prise en compte des charges de centralité, limitation des déplacements, économies énergétiques, etc …

3°) 111.1 Orientation 3.1 Eolien (p. 84) :

Un débat est en cours sur le plan national sur le bien-fondé d’un développement forcé de l’énergie éolienne et sur ses conséquences prévisibles en termes d’augmentation du coût de l’électricité et de nécessité du recours parallèle à la production thermique pour pallier le caractère aléatoire de l’éolien.

Compte tenu du fait que le régime des vents de l’Auvergne ne situe pas celle-ci parmi les régions les plus favorables pour le développement de l’éolien, il semblerait préférable que le S.R.C.A.E., plutôt que de pousser sans analyse critique le développement de l’éolien, s’attache à promouvoir davantage l’exploitation géothermique des aquifères hydrothermaux souterrains, qui constituent un atout original de la région Auvergne et un potentiel dont l’Etat aujourd’hui, la Ville de Vichy et ses partenaires demain dans le cadre du domaine thermal doivent rester des acteurs publics essentiels de la préservation ; le schéma devrait de même encourager les économies pouvant être réalisées avec un aménagement et un fonctionnement plus raisonné du territoire régional.

4°) Schéma Régional éolien (p. 46) :

ANNEXE 2: liste des communes concernées par les zones
favorables au développement de l ‘énergie éolienne,

La commune de Vichy doit être retirée de la liste des communes susceptibles d’accueillir des éoliennes, parfaitement incompatibles avec son caractère totalement urbanisé et avec les protections patrimoniales et paysagères représentées par sa Z.P.P.A.U.P. et le Site Inscrit du Lac d’Allier et de ses abords.
Avec le même souci de préserver l’intégrité paysagère de l’ensemble formé de part et d’ autre de la rivière Allier par les grands équipements arborés de sa rive gauche et par la cité thermale historique en rive droite, il serait souhaitable de retirer de cette même liste les communes ou parties de communes situées dans un contexte de co-visibilité avec cet ensemble patrimonial.

Après en avoir délibéré, le Conseil municipal, à l’unanimité :
– adopte ces propositions,
– charge M. le Maire et M. le Directeur général des services de l’exécution et de la publication de cette décision.

A Vichy, le 16 mars 2012.