Montagne Bourbonnaise / Lapalisse : Projet de 8 éoliennes à Saint-Nicolas-des-Biefs

Le 21 avril dernier était publié un article de monsieur Bernard Dufrenoy dans la Semaine de l’Allier sur le projet du maire de Saint-Nicolas-des-Biefs, monsieur Jacques Blettery, d’implanter 8 éoliennes de plus sur le territoire de la Montagne Bourbonnaise.
L’article ne dit pas tout, il ne donne la parole qu’a une sélection choisie d’acteurs et comporte ainsi des informations biaisées. les associations membres du Collectif Allier Citoyen ( ADERMOB, Le Vent qui Souffle à Travers la Montagne ) engagées sur le terrain vous livrent donc quelques clés pour réellement comprendre l’ampleur du problème.

Tout d’abord ce projet ne fait l’unanimité, loin de là ! D’après l’association de Claude Reboul, le vent sui souffle à travers la montagne, la commune d’Arfeuille, commune limitrophe de celle de monsieur Jacques Blettery, à refusé deux des éoliennes prévues et vote contre à chaque tentative d’implantation.

Pour Ludovic Grangeon, président d’ADERMOB, il y’a un gros problème d’un point de vue économique et sur l’angle de l’emploi, car les turbines choisies par le promoteur éolien ABOWIND et son représentant Jéromes Pages, sont fabriquées par le constructeur de turbines éoliennes danois Vestas. Or Vestas licencie actuellement en grand nombre et porte son actuel plan social de 1900 à plus de 3000 licenciés : [icon style=”globe” color=”green”]www.cleantechrepublic.com/2010/10/28/vestas-supprimer-3000-emplois-danemark/[/icon]
Faire confiance à cet acteur Danois en faillite, c’est se tirer une balle dans le pied !

Enfin, comme vous le savez, les actuelles éoliennes de la montagne bourbonnaise, implantées contre l’avis de Météo France et contre celui de l’Assemblée Nationale, peinent à prouver leur efficacité énergétique. Mais contrairement à ce qui était annoncé par les études d’impacte, elles prouvent les nuisances sonores et visuelles.
Ces éoliennes de la Montagne Bourbonnaise, construites sur un site classé de l’UNESCO, sont actuellement étudiées par le Tribunal Administratif de Clermont qui devrait se prononcer sur le fond et la forme de leur implantation grâce à la jurisprudence du Conseil d’Etat.

Vouloir implanter des éoliennes supplémentaires avec de telles situations relèvent de l’acharnement.

Merci à Claude, Ludovic, Dorothea et Chantal pour ces informations.

N’hésitez pas à régir ci dessous pour corriger, compléter ou réagir.
21-04-2011-semaine-de-l-allier-eoliennes-montagne-bourbonnaise