La cour des comptes épingle les éoliennes et leur financement jugé “déséquilibré”

Comme le collectif le clâme depuis de longues années, la cour des comptes vient de découvrir ( oh surprise ) que les éoliennes sont financées par une taxe, l’obscure Contribution au service public de l’électricité (CSPE), qui représente un impôt déguisé mais une réelle répercussion des subventions accordées aux éoliennes sur la facture des citoyens.

Cette taxe devrait encore augmenter compte tenu de l’explosion des installations éoliennes et solaires, installations encouragée par des taux de rachat de l’éléctricité prohibitifs, financés par cette fameuse CSPE.

Cette taxe ne profite par aux citoyens qui la paie, mais uniquement aux promoteurs privés qui ne participent pas du tout au service public contrairement à ce que laisse entendre l’intitulé de cette taxe.

Ainsi donc, cet impôt non déclaré au parlement se révèle illégal et s’assimile, par définition, à un détournement de l’argent public passible de sanctions. Sachant que le crime va bientôt s’élever à 5 milliards d’euros, la question reste : qui va payer ?

Source : challenge.fr