En France les secteurs de l’éolien industriel et des centrales solaires chutent au premier trimestre

Alors que Bruxelles veut [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.bfmtv.com/economie/taxe-solaire-chinois-bruxelles-fait-une-grave-erreur-selon-berlin-530550.html” target=”_blank”]augmenter les taxes affectant les importations de panneaux solaires[/icon_link]  en provenance du territoire chinois, et ce pour lutter contre un dumping économique affectant surtout les pays scandinaves ayant massivement investi dans ces filières en pariant sur des imports low-cost, les secteurs économiques de l’éolienne et du solaire chutent gravement.

Si certains s’en alarment comme [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.arnaudgossement.com/archive/2013/06/05/l-eolien-et-le-solaire-s-effondrent-en-france-au-premier-tri.html” target=”_blank”] Arnaud Gossement, avocat spécialisé dans les énergies renouvelables (sic) à la solde du puissant Syndicat des Energies Renouvelables[/icon_link] , d’autres comme le Collectif Allier Citoyen s’en félicitent. Car ces secteurs, portés par des niches fiscales et subventions indignes avaient livré la France aux mains des pires spéculateurs à l’affut de la moindre parcelle de terre à exploiter comme nous le connaissons malheureusement en Auvergne.

C’est donc des deux mains que nous applaudissons une fin inéluctable de ces secteurs reposant uniquement sur les contribuables comme en témoignent [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/06/05/pourquoi-la-hausse-du-prix-de-l-electricite-ciblerait-les-particuliers_3424686_3234.html” target=”_blank”]les fortes hausses des tarifs de l’électricité en France[/icon_link] . Il ne pourra ainsi plus être dit qu’accuser le solaire et l’éolien d’être des bulles spéculatives est un argument de pro-nucléaire, non, c’est bien la fin d’un mirage idéologique et politico-financier à laquelle nous assistons.