De 1500 à 2300 suppression d’emplois pour l’industriel Vestas, leader mondial de l’éolienne.

L’industriel Vestas, [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.hispanicbusiness.com/2012/1/12/danish_wind_power_system_firm_vestas.htm” target=”_blank”]leader mondial du marché de l’éolienne[/icon_link], très présent également en France, et siégeant activement au sein du Syndicat des Energies Renouvelables (SER), a récemment revu ses objectifs :

Au lieu de licencier 1500 emplois cette année, il licenciera probablement 2300 emplois, et prévoit également 1600 licenciements supplémentaires si la clarification du Congrès américain sur les subventionnements excessifs de l’éolien se confirme d’ici le mois de mai (très probable).

Les effectifs totaux du groupe seront ainsi réduits de 25 % en moins d’un an …

Combien de milliers d’emplois nous faisait on miroiter ?

Au fait : l’opération annoncée en Montagne Bourbonnaise depuis 2010 sur St Nicolas des Biefs est une opération … Vestas !!!

Ludovic Grangeon

ADERMOB : courrier de réponse de l’Unesco pour le parc éolien du chemin de la ligue.

Bonjour à tous,

Notre association ([icon style=”globe” color=”green”]ADERMOB[/icon]) vient de recevoir la réponse officielle de l’[icon style=”globe” color=”green”]Unesco[/icon]. Ce document confirme plusieurs points importants :

  • L’Unesco a accepté notre courrier et reconnaît un fondement à notre demande. Une fin de non recevoir aurait pu nous être opposée, ce n’est pas le cas.
  • Il est bien reconnu l’inscription depuis 1998 des Chemins de Saint Jacques de Compostelle en France au Patrimoine Mondial de l’Humanité, et non quelques sites particuliers comme certains milieux voulaient l’insinuer.
  • L’enquête publique menée sur le parc éolien du Chemin de la ligue a complètement « oublié » ce point fondamental (Pourquoi et conséquences juridiques ??).
  • L’Unesco a transmis notre requête auprès du Gouvernement français, chargé de la protection des biens inscrits au Patrimoine Mondial de l’Humanité situés sur son territoire.
  • Le conseil International des Monuments et Sites a également été saisi par l’Unesco.

Cette affaire va donc connaître une suite.
L’enquête publique à mener sur [icon style=”globe” color=”green”]Saint Nicolas des Biefs[/icon] pour une autre opération d’éoliennes est concernée et ne pourra l’éviter, alors qu’aucun élément ne concerne ce point aujourd’hui.
L’opération du Chemin de la ligue n’a pas été sommée par le Gouvernement de respecter un bien inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité.
Une conférence de presse sera organisée prochainement , en s’assurant de la bonne disponibilité des médias. Elle pourra se tenir à Paris pour des raisons d’efficacité, avec hébergement dans un lieu célèbre.

Ludovic Grangeon
Président de l’association de riverains [icon style=”globe” color=”green”]ADERMOB[/icon]

[divider_line]

Lettre de réponse de l'UNESCO au sujet du parc éolien du chemin de la ligue en auvergne

Lettre de réponse de l'UNESCO au sujet du parc éolien du chemin de la ligue en auvergne