Inquiétudes financières pour le parc éolien du chemin de la ligue : la chute du mythe ?

Les données financières ont été actualisées pour la société des éoliennes du Chemin de la ligue dans la Montagne Bourbonnaise (Allier, Auvergne). Nous avons mis cette société sous surveillance. Ses comptes ont enfin été actualisés partiellement cette semaine.

C’est grâce à l’action du Maire de Lavoine, Jean Dominique Barraud, auprès du Président du Tribunal de Commerce de Caen ([icon_link style=”chain” color=”green” href=”http://www.allier-citoyen.com/2011/10/les-eoliennes-de-la-montagne-bourbonnaise-en-rade-le-courant-coupe-et-le-pays-dans-le-noir/” target=”_blank”]voir en fin d’article du 2 octobre 2011[/icon_link]), cette société a été obligée de publier ses comptes, alors qu’elle refusait de le faire malgré l’obligation légale qui lui en est faite. Seuls les comptes 2010 viennent d’être publiés, et ils ne sont pas bons.

[blockquote align=”right”]Cette opération étant gérée en fait par un cabinet de défiscalisation qui a réalisé l’essentiel de son profit au moment de la construction.[/blockquote]

Nos inquiétudes s’avèrent fondées.
Cette opération étant gérée en fait par un cabinet de défiscalisation qui a réalisé l’essentiel de son profit au moment de la construction, l’exploitation est par contre très fragile. (normal : [icon_link style=”link” color=”green” href=”http://www.allier-citoyen.com/les-etudes/etude-le-vent-dans-lallier/” target=”_blank”]pas de vent en Auvergne[/icon_link] !!!)
L’[icon_link style=”link” color=”green” href=”http://www.allier-citoyen.com/les-etudes/dossier-economique-fiscal-des-eoliennes/” target=”_blank”]étude sur la fiscalité des éoliennes[/icon_link], remarquée par la Cour des Comptes, est donc totalement confirmée.
Nous avons un risque fort de nous retrouver prochainement avec une friche et des spéculateurs bien loin de l’Auvergne qui n’en ont aucun souci, puisqu’ils ont déjà empoché la mise.

L’analyse du site de surveillance des sociétés [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.societe.com/” target=”_blank”]www.societe.com[/icon_link] parle de fragilité sur plusieurs points essentiels :

[list style=”list1″ color=”green”]1. Le niveau de capitaux est insuffisant
2. La rentabilité d’exploitation est inquiétante
3. La rentabilité de la société est mauvaise
4. La capacité d’autofinancement est insuffisante[/list]

Par un tour de passe-passe, alors que certains maires parlaient « d’investissement du siècle », pas un seul emploi dans cette société, et seulement 1.5 million € dans les comptes, ce qui veut dire que 95 % des actifs sont en dettes ou logés ailleurs … (investissement « officiel » : 25 millions €).

Cette situation rejoint plusieurs autres opérations déjà très inquiétantes dans la région Auvergne : Peyrelevade (Limousin) en redressement judiciaire depuis 2 ans, alors qu’on parlait de quelques semaines, Ally Mercoeur (Haute loire), dans un imbroglio à la fois judiciaire de prise illégales d’intérêt d’élus locaux et de difficultés financières.

On est très interpellés par les « affirmations » de Monsieur Lionel Roucan à la Région Auvergne qui s’avèrent totalement fausses sur la création d’emplois et de richesses dans l’énergie renouvelable.

L’avenir est ailleurs : piles à combustible, géothermie, immeubles intelligents, y compris avec nouvelles éoliennes intégrées, mais pas les monstres que l’industrie allemande en difficulté nous a refilés. N’oublions pas que ces opérations sont largement subventionnées par nos impôts, alors que la situation financière de la France devient critique !

Ludovic Grangeon