Parc éolien à Biozat dans l’Allier : un chèque et ca repart …

Que dire sinon que les élus, sans doutes un peu désabusés aussi, ne prennent plus aucune précaution pour justifier la faiblesse qui les a fait voter pour ce parc éolien porté par le tristement célèbre promoteur éolien Volskwind (le spécialiste des éoliennes sans vent). En effet, les édiles de Biozat déclarent mollement :

[blockquote align=”center” cite=”Les élus de Biozat, Allier”]l’installation constituera une rentrée financière importante pour la commune, qui ne dispose aujourd’hui que de peu de ressources[/blockquote]

La messe est dite.

On notera tout de même un petit couplet planète / réunion d’information .. histoire de dire.

Bravo.

Source : http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/allier/vichy/2013/10/11/les-elus-favorables-au-parc-eolien-1726061.html

Recettes éoliennes pour les communes : la grande désillusion

Info communiquée par L’Association de défense des plaines de Naves :

Début 2010, le Quercitain accueillait le premier parc éolien du sud du département. Depuis, les maires ont déchanté. La cause ? Les retombées financières escomptées se sont réduites comme peau de chagrin. Sur les 20000euros annoncés, les communes toucheront 2800euros par éolienne et par an.

[icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Maubeuge/actualite/Autour_de_Maubeuge/Le_Quercitain/2012/02/05/article_des-retombees-fiscales-moindres-pour-le.shtml” target=”_blank”][highlight type=”light”]Lire l’article complet sur www.lavoixdunord.fr[/highlight][/icon_link]

Manifestation du “Collectif 40 associations” Midi Pyrénées le 27 janvier à Toulouse contre les éoliennes

“Collectif 40 associations” de Défense de l’environnement de Midi-Pyrénées
Toulouse le 18 janvier 2012
Manifestation à Toulouse contre les éoliennes
Avec le soutien de la Fédération Environnement Durable(1), le “Collectif 40 associations”de Défense de l’environnement de Midi-Pyrénées (2) représentant huit départements manifestera le 27 janvier à 13h30 devant la Préfecture de Région à Toulouse.
Ce collectif refuse le massacre de cette magnifique région de France par 800 éoliennes géantes dont plusieurs centaines dans les Parcs Naturels Régionaux du Haut Languedoc et des Grands Causses.
Il dénonce des décisions prises en l’absence de toute concertation qui détruiront l’environnement pour enrichir des affairistes. Le collectif fait appel au bons sens des citoyens pour l’aider à stopper ce scandale écologique et financier (3)

Contacts presse
Michel Broncard
michel.broncard@orange.fr
06 23 80 71 93
Emmanuel Forichon
emmanuel.forichon@free.fr
05 63 73 03 28
Jean Marty
jeanalbert@hotmail.fr
06 79 32 06 32
Raymond Alègre
r-c.alegre@orange.fr
06 19 63 87 72

Malgré sa dette la Grèce construit un parc éolien sur la réserve d’oiseaux Natura 2000 de l’île de Syros

La Grèce va construire le plus grand parc éolien d’Europe dans une réserve d’oiseaux « Natura 2000 » sur l’île de Skyros.

La dette publique de la Grèce augmentera afin de payer d’importantes subventions au promoteur éolien pendant 20 ans. – Est-ce bien sage ?

Save The Eagles International (STEI – Sauvez les Aigles International) s’inquiète de ce que l’Union Européenne laisse la Grèce, l’Espagne, l’Italie, le Portugal et l’Irlande s’endetter davantage pour financer encore plus de parcs éoliens. Davantage d’oiseaux rares seront donc gravement perturbés et/ou tués. De surcroît, la zone Euro sera de plus en plus difficile à maintenir. Mark Duchamp, président de STEI, précise: « il faut noter que l’Espagne à elle seule paie actuellement 8 milliards d’euros par an en subventions pour soutenir sa politique d’énergie verte. Non seulement ceci contribue à alimenter le déficit budgétaire, donc à augmenter la dette publique de l’Espagne chaque année, mais en plus les subventions ruineuses vont s’accroître puisque davantage de parcs éoliens sont prévus. »

STEI a été alerté du projet de construction de 111 éoliennes de 3 MW du côté sud de l’île de Skyros, à l’intérieur d’une Zone de Protection Spéciale. Cette ZPS est un endroit privilégié de reproduction pour une espèce rare de chevaux, le Skyros, en plus d’abriter la plus grande colonie de faucons d’Eleonore du pays (falco eleonorae, une espèce protégée).

La Société Hellénique d’Ornithologie (partenaire de Birdlife), la Société Hellénique de Zoologie, et la Société Hellénique d’Ecologie ont publié un rapport en 2010 dans lequel ils recommandent que les éoliennes soient exclues des ZPS et des IBA abritant des espèces sensibles. Ceci inclut la ZPS de l’île de Skyros (GR2420006: Skyros Oros Kochylas), selon la carte du rapport, page 36 (1).

Le gouvernement grec n’a pas tenu compte de ce sage conseil, et a autorisé le projet de grand parc éolien dans la ZPS en question. Apparemment, la Commission Européenne ne s’y est pas opposée. Répondant à une question écrite de l’un des Membres du Parlement Européen, elle a écrit: « il relèvera de la responsabilité des autorités grecques d’assurer que ces provisions soient appliquées ». Il s’agit des provisions relatives à l’emplacement et au fonctionnement des projets éoliens dans les zones Natura 2000, qui comprennent les ZPS.

Duchamp tire la sonnette d’alarme: « Les Directives Européennes sur les parcs éoliens dans les zones Natura 2000 sont en fait un guide qui indique comment obtenir le permis d’implanter des éoliennes, et donc de tuer des oiseaux, dans les réserves naturelles d’Europe ».

STEI s’oppose à la décision de principe de Bruxelles d’autoriser l’installation de parcs éoliens dans les zones Natura 2000. « Pourquoi s’embêter à créer des réserves naturelles si l’on y permet l’installation de structures industrielles qui sont léthales aux oiseaux et aux chauves souris? » demande Duchamp. « C’est absurde, et cela mènera à l’extinction de nombreuses espèces protégées à travers l’Europe. »

(1) – [highlight type=”light”]ZPS de l’île de Skyros: voir la légende en anglais sous la carte en page 36 – “exclusion criterion 3” [/highlight]-

Contact:
Mark Duchamp
Save.the.eagles@gmail.com
+34 693 643 736

Enquête Publique : Parc éolien de Peyrusse, du 18 juillet au 18 août 2011.

La prefecture d’Auvergne à ouvert l’enquête publique pour le parc éolien de la commune de Peyrusse dans le Cantal. Le commissaire enquêteur est disponible à toute remarque ou objection au projet, à la mairie de Peyrusse, les mardi et jeudi de 9h à 12h.
Au terme de cette enquête, le préfet se prononcera sur l’autorisation de permis de construire pour la société promotrice du projet.
Cette information nous est transmise par le Collectif Stop Eole.

[divider_line]