Eolien offshore : saccage des côtes de la France

Le Gouvernement a annoncé, vendredi 6 avril, les résultats de l’appel d’offres de 3000 MW offshore pour la création de cinq parcs éoliens, soit 500 à 600 éoliennes géantes de 180 m de hauteur au large des côtes normandes et bretonnes. Cette décision entraine déjà le saccage programmé de quatre des plus beaux sites de notre pays, la Baie de Saint Brieuc, la Baule, Fécamp, Arromanches, livrés à des consortiums industriels.

Un investissement de 10 milliards d’euros pris sur la facture d’électricité des français va être ” englouti” pour fabriquer 1,5% d’une électricité intermittente dont la France n’ pas besoin puisqu’elle exporte déjà 15% de sa production actuelle.

Cette production de kilowattheures supplémentaires, de mauvaise qualité, cinq fois plus chers, provoquera une hausse probable de 20% du tarif de l’électricité des ménages alors que 4 millions sont déjà en situation énergétique précaire.
Pour réguler cette production, ces parcs éoliens entraineront la construction de nouvelles de centrales à gaz fortement émettrices de CO².

Il s’ agit selon la fédération Environnement Durable (FED), d’une erreur économique, d’un massacre écologique, d’un saccage des paysages, d’une destruction du patrimoine et d’ un sacrilège des lieux de mémoire de notre pays.

La Fédération Environnement Durable lance un appel à la mobilisation générale des associations de l’environnement, des professionnels du tourisme, de l’hôtellerie, des professionnels la mer et de la pêche et des associations du patrimoine. Elle demande aussi à l’Unesco de classer définitivement au patrimoine mondial les plages du débarquement, atteintes par le projet nommé Courseulles-sur mer qui en réalité se situe en face de la plage d’Arromanches.

Contact Presse
J.L. Butré
06 80 99 38 08
Contact@environnementdurable.net

Enquête publique : 9 éoliennes sur Viplaix, Mesples, Courcais !

Du Lundi 19 septembre au mercredi 19 octobre 2011, se déroulera l’enquête publique concernant l’implantation de 9 éoliennes sur les communes de Viplaix, Mesples et Courçais (voir document ci après) .

9 éoliennes aujourd’hui, ça veut dire un champ d’éoliennes demain. Des machines géantes qui ne tourneront pas la plupart du temps faute de vent.
 Un saccage de votre bocage bourbonnais pour rien. 
Mais lorsque elles marcheront, les nuisances seront bien là !

Réagissez et allez à la Mairie manifester votre désapprobation !

Tout le processus qui a finalement abouti à cette enquête publique s’est déroulé sans une réelle consultation des citoyens concernés. Mais seulement lorsque la Communauté de Communes du pays d’Huriel a émis un avis favorable pour ce projet.


C’est la première fois que vous pourrez donner votre avis, et ce sera la dernière.
Après, quand les éoliennes seront installées, il sera trop tard.

 Nous allons nous battre pour vous et avec vous, pour essayer d’empêcher cette invasion !



Les enquêtes publiques se succèdent ces derniers temps dans le secteur de Montluçon.

Septembre 2009 : enquête publique à Quinssaines (8 éoliennes)
 Septembre 2010 : enquête publique à Chazemais (8 éoliennes)
 Septembre 2011 : enquête publique à Courçais / Viplaix / Mesples (9 éoliennes).
Et ce n’est pas fini, d’autres projets sont en cours dans la région.

 Contactez-nous pour en savoir plus !



Et n’oubliez pas qu’il est encore temps d’adhérer à notre association!



Merci de votre soutien, nous en avons besoin pour vous défendre!




Association “Eoliennes s’en nait trop”

[icon style=”user” color=”green”]Catherine Desjobert
[/icon]
[icon style=”addressbook” color=”green”]”Forgette” 03370 Courçais
[/icon]
[icon style=”cellphone” color=”green”]06.68.39.03.94[/icon]
[icon style=”cellphone” color=”green”]06.09.41.37.84[/icon]
[icon style=”email” color=”green”]bernard.desjobert@gmail.com[/icon]