Le Projet éolien du col du Bonhomme annulé : victoire de l’écologie sur les éoliennes industrielles

En refusant définitivement le défrichage de la forêt pour implanter des éoliennes au Col du Bonhomme qui sépare l’Alsace des Vosges, le Préfet donne raison au Collectif contre le Projet Éolien du Bonhomme ( CPEB ) et la Fédération Environnement Durable (FED) qui refusaient le saccage de ce site emblématique.

La commission européenne avait lancé une mise en garde auprès du gouvernement Français contre ce projet défendu par le maire de Kaysersberg Henri Stoll, membre du parti Europe Écologie les Verts (EELV) qui pour imposer son parc éolien n’avait pas hésité à faire pression sur l’État et à utiliser des méthodes incompatibles avec ses fonctions d’élu.

La FED salue ce signe fort démontrant que la nature est le bien de tous et quelle n’appartient ni aux élus, ni aux promoteurs éoliens. Sa protection sans faille passe par le respect des hommes et non par l’usage des tronçonneuses et la mise en danger des espèces protégées .

Cet exemple symbolique démontre encore une fois que l’industrie éolienne est un véritable « miroir au alouettes » financier et que cette victoire est avant tout celle de l’écologie sur l’affairisme.

Les “Connards” offrent une tronçonneuse en carton mâché à Henri Stoll, maire de Kaysersberg

« Rappelons que le 12 juin, la préfecture du Haut-Rhin avait donné son feu vert au défrichement de près de 2,8 hectares de forêt au col du Bonhomme pour l’implantation de cinq éoliennes. Un projet soutenu notamment par les élus du secteur. Les opposants, des associations de défense de l’environnement, avaient vivement réagi : manifestation le 29 juin et surtout action et recours auprès de la commission européenne et du ministère de l’Agriculture.
C’est à la demande de celui-ci que le préfet a été contraint de faire marche arrière, c’est-à-dire “d’envisager le retrait” de cet arrêté d’autorisation. Il était notamment invoqué la protection du Grand Tétras.

“Cadeau-suprise”

Les pro-éoliennes étaient évidemment furieux, à commencer par le maire de Kaysersberg Henri Stoll, qui, avec sa faconde habituelle, avait traité de “connards” les opposants au projet. L’élu avait également indiqué qu’il était prêt à prendre une tronçonneuse pour aller défricher lui-même le terrain.

Les “Connards” n’ont guère apprécié ces interventions. En réponse, hier matin, une dizaine de membres du collectif contre le projet d’éoliennes au col du Bonhomme se sont rendus à Kaysersberg. “Nous voulions remettre à M. Stoll une tronçonneuse en carton mâché, à titre symbolique. Pour qu’il ne puisse pas faire trop de dégâts !”, explique le porte-parole des opposants, Antoine Chonion. Le maire n’étant pas là, “le cadeau-surprise” a été remis à la mairie. » 

Source : http://www.lalsace.fr/actualite/2013/08/09/une-tronconneuse-en-carton-mache-pour-henri-stoll

henri-stoll-maire-kaysersberg-eelv-2

henri-stoll-maire-kaysersberg-eelv-1