Eoliennes de Biozat : les opposés au projet vandalisés

Par André LEGER, habitant du lotissement de Boissonats en opposition avec le projet d’éoliennes géantes [icon style=”chain” color=”magenta”](voir article)[/icon] :

Depuis le passage dans le journal “La Montagne” du vendredi 18 août 2011, il y a eu quelques manifestations …
La première ne s’est pas fait attendre dès la nuit de samedi 19 à dimanche 20 août 2011 : Quatres banderoles arrachées (mais pas du coté de la salle des fêtes pour cause de repas de mariage).

La deuxième, ce dimanche 28 août 2011 pendant la petite fête de village avec calèches, chevaux de traie et mauvaises langues de sorties : Une banderole a été “tagée” de nom d’oiseaux apparemment contre notre mécontentement à la venue de ce parc éolien.

Depuis, nous avons pris la décision de remettre d’autres banderoles mais en retrait à l’interieur de nos terrains pour leur faire comprendre que nous ne cesseront jamais de lutter contre cette “mafia” environnante qui effectue des actions mais sans laisser de signature contrairement à nous qui signons toutes nos actions.

Bien à vous

M. André LEGER
Commanditaire (amusé) de cette action des habitants du lot des boissonats contre le parc éolien de BIOZAT.


manifestation éoliennes
manifestation éoliennes

La ministre Nathalie Kosciusko-Morizet, vient de prendre un arrêté qui limite considérablement la liberté d’agir des associations !

Information envoyée par les Maisons Paysannes :

“Bonjour à tous,

Notre Ministre de l’Ecologie, Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, vient de prendre un arrêté qui limite considérablement la liberté d’agir des associations : je cite :
“Une association agréée dans la cadre national au titre de L.141-1 du code de l’environnement souhaitant prendre part au débat sur l’environnement se déroulant au sein de certaines instances consutatives nationales satisfait la condition visée par l’article R 141-21 du code de l’environnement lorsqu’elle justifie, pour l’exercice précédent la date du dépot de la demande, d’un nombre de membres à jour de leur cotisation supérieur à 2000. Ces membres doivent être domiciliés dans au moins 6 régions, dont aucune ne peut regrouper plus de la moitié du total de ses membres.”

Le but est d’empêcher les associations locales ou nationales de contester des projets concernant l’environnement.
Si ce texte nous concerne peu puisque nous sommes au dessus de ce seuil de 2000 il est un frein outrancier au droit des associations.

N’hésitez pas à réagir dans vos régions.