Inquiétudes financières pour le parc éolien du chemin de la ligue : la chute du mythe ?

Les données financières ont été actualisées pour la société des éoliennes du Chemin de la ligue dans la Montagne Bourbonnaise (Allier, Auvergne). Nous avons mis cette société sous surveillance. Ses comptes ont enfin été actualisés partiellement cette semaine.

C’est grâce à l’action du Maire de Lavoine, Jean Dominique Barraud, auprès du Président du Tribunal de Commerce de Caen ([icon_link style=”chain” color=”green” href=”http://www.allier-citoyen.com/2011/10/les-eoliennes-de-la-montagne-bourbonnaise-en-rade-le-courant-coupe-et-le-pays-dans-le-noir/” target=”_blank”]voir en fin d’article du 2 octobre 2011[/icon_link]), cette société a été obligée de publier ses comptes, alors qu’elle refusait de le faire malgré l’obligation légale qui lui en est faite. Seuls les comptes 2010 viennent d’être publiés, et ils ne sont pas bons.

[blockquote align=”right”]Cette opération étant gérée en fait par un cabinet de défiscalisation qui a réalisé l’essentiel de son profit au moment de la construction.[/blockquote]

Nos inquiétudes s’avèrent fondées.
Cette opération étant gérée en fait par un cabinet de défiscalisation qui a réalisé l’essentiel de son profit au moment de la construction, l’exploitation est par contre très fragile. (normal : [icon_link style=”link” color=”green” href=”http://www.allier-citoyen.com/les-etudes/etude-le-vent-dans-lallier/” target=”_blank”]pas de vent en Auvergne[/icon_link] !!!)
L’[icon_link style=”link” color=”green” href=”http://www.allier-citoyen.com/les-etudes/dossier-economique-fiscal-des-eoliennes/” target=”_blank”]étude sur la fiscalité des éoliennes[/icon_link], remarquée par la Cour des Comptes, est donc totalement confirmée.
Nous avons un risque fort de nous retrouver prochainement avec une friche et des spéculateurs bien loin de l’Auvergne qui n’en ont aucun souci, puisqu’ils ont déjà empoché la mise.

L’analyse du site de surveillance des sociétés [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.societe.com/” target=”_blank”]www.societe.com[/icon_link] parle de fragilité sur plusieurs points essentiels :

[list style=”list1″ color=”green”]1. Le niveau de capitaux est insuffisant
2. La rentabilité d’exploitation est inquiétante
3. La rentabilité de la société est mauvaise
4. La capacité d’autofinancement est insuffisante[/list]

Par un tour de passe-passe, alors que certains maires parlaient « d’investissement du siècle », pas un seul emploi dans cette société, et seulement 1.5 million € dans les comptes, ce qui veut dire que 95 % des actifs sont en dettes ou logés ailleurs … (investissement « officiel » : 25 millions €).

Cette situation rejoint plusieurs autres opérations déjà très inquiétantes dans la région Auvergne : Peyrelevade (Limousin) en redressement judiciaire depuis 2 ans, alors qu’on parlait de quelques semaines, Ally Mercoeur (Haute loire), dans un imbroglio à la fois judiciaire de prise illégales d’intérêt d’élus locaux et de difficultés financières.

On est très interpellés par les « affirmations » de Monsieur Lionel Roucan à la Région Auvergne qui s’avèrent totalement fausses sur la création d’emplois et de richesses dans l’énergie renouvelable.

L’avenir est ailleurs : piles à combustible, géothermie, immeubles intelligents, y compris avec nouvelles éoliennes intégrées, mais pas les monstres que l’industrie allemande en difficulté nous a refilés. N’oublions pas que ces opérations sont largement subventionnées par nos impôts, alors que la situation financière de la France devient critique !

Ludovic Grangeon

Les éoliennes de la montagne bourbonnaise en rade : le courant coupé et le pays dans le noir.

Des consignes de silence entourent la grave panne des éoliennes du Chemin de la ligue, en face du village de La Chabanne en Montagne Bourbonnaise, qui va durer plus d’un mois selon les estimations de certains techniciens rencontrés sur place alors que les autorités locales parlaient de 48 h.

Le pays entier de la Montagne Bourbonnaise a été plongé brutalement dans le noir à deux reprises cette semaine, panne générale provoquée par les éoliennes. Depuis, les huit éoliennes du chemin de la Ligue en Allier restent immobiles à l’arrêt et dans le noir sans aucune explication. Elles n’ont même plus de balises lumineuses, ce qui oblige sans doute les avions à détourner leur route pour cause de sécurité, et aussi qu’elles n’ont aucun dispositif de secours.

Cette panne est d’autant plus bizarre qu’il n’y a pas spécialement de vent en ce moment, qu’elles étaient donc loin de tourner à plein régime, et que l’incident est survenu à chaque fois dans la soirée, sans surveillance locale puisqu’il n’y a personne sur place pour surveiller cette installation, pas même un technicien.

Personne n’est capable de fournir une explication et aucun dispositif d’urgence n’est en place, ce qui fait frémir en cas d’accident encore plus grave. D’ailleurs, aucune démarche n’a été engagée pour mettre ce site en conformité classé en installation soumise à la procédure ICPE, comme la loi le prévoit, et ainsi que le syndicat professionnel de l’énergie renouvelable le rappelle à ses membres. Il n’existe même pas de numéro de téléphone diffusé chez les riverains en cas de problème.
Il semblerait que des câbles ont fondu, et que le poste transformateur EDF a de ce fait été endommagé, ce qui laisse prévoir, si cette hypothèse se confirme, une bataille entre le promoteur privé et EDF, tout cela aux frais du contribuable.

Il est vrai que ce grave incident tombe mal juste avant le congrès des promoteurs éoliens qui doit se tenir bientôt et dans le cadre de la promotion de cet outil dans les schémas régionaux en cours. Cette opération avait été présentée comme la « Rolls Royce » des éoliennes . Le passage des réseaux électriques s’est fait de force en Montagne Bourbonnaise malgré les inquiétudes de certains maires, notamment celui de Lavoine, alors que les services de l’Etat lui ont assuré qu’un incident était impossible et que toutes les mesures de sécurité étaient prises …

Il confirme ce que les techniciens d’ERDF disent depuis longtemps : que c’est un non-sens de mettre des éoliennes loin des villes alors que toute l’électricité est dissipée en chaleur dans les kilomètres de réseaux qu’il faut tirer pour les alimenter.

Pendant ce temps, on s’éclaire comment ?
[divider_line]
[note]Malgré les demandes répétées faites auprès de cette société depuis plus d’un an, les promoteurs du chemin de la Ligue sont réfugiés dans le noir total et restent totalement invisibles. Le tribunal de commerce de Caen a confirmé qu’aucun compte n’était publié à part 1000 euros depuis 2006 alors que la presse a parlé d’une opération de 30 millions d’euros ????

Excédé par cette attitude, le Maire de Lavoine, Vice Président de la Communauté de Communes de la Montagne Bourbonnaise a saisi le Procureur de la République de Caen, siège où cette société a récemment déménagé, pour être plus loin encore de l’Allier ?
Après Peyrelevade en redressement judiciaire et Ally Mercoeur et ses mises en examen pour prise illégale d’intérêt, est-ce le début d’une troisième affaire d’éoliennes dans le Massif Central, où il n’y a pas de vent ?[/note]

[styled_table width=”100%”]
Cliquez pour lire l’intégralité du courrier
courrier maire Lavoine éolien
[/styled_table]