La nouvelles charte des parcs des Volcans d’Auvergne fait passer ces sites “d’emblématiques” à “constructibles” pour les éoliennes !

Chers amis,

L’équipe de Vent de Raison vous souhaite une bonne Année 2011 et espère comme vous que plus une éolienne ne pousse en France. Nathalie Kosciusko-Morizet à été sourde à tous les appels de protection des Paysages.
Sa politique ruine non seulement nos finances mais aussi le tourisme et en particulier celui de l’Auvergne où les élus de droite comme de gauche s’apprêtent à donner en pâture le Parc Régional des Volcans à la spéculation des promoteurs éoliens. Mauvais gestionnaires ils ont été, bradeurs de patrimoine ils deviennent. Mais cela est fait discrètement.

L’ancienne Charte du Parc des Volcans arrivait à son terme, ils en ont préparé une autre et là, ils ont avoué qu’ils voulaient implanter des éoliennes dans le Parc des Volcans. Des sites du Cézallier qui étaient “emblématiques ” dans l’ancienne charte sont devenus propices à l’éolien!
Non trop,c’est trop ! Nous pouvons et devons réagir.

La charte ne prévoit aucune méthode de financement de ses propositions alors que la Loi l’ oblige à financer 20% de ses investissements. La charte se dit favorable à l’éolien et à défini plusieures zones mais sans restrictions pour d’autres à venir.

Vous devez faire connaître votre opinion aux élus. Une seule phrase est suffisante: “Je suis contre l’implantation d’éoliennes dans le Parc Régional des Volcans d’Auvergne”.

La Nouvelle Charte est soumise à enquête publique mais elle se termine le 12 Janvier 2012. Seules 9 communes peuvent recevoir votre opinion. C’est peu et pas commode !
Vous pouvez aussi écrire à la Région Auvergne, mais pour être certain que votre déposition soit prise en compte et ne soit pas perdue dans des bureaux, vous pouvez m’envoyer votre courrier et j’irais moi même le déposer.

La Mairie d’Ardes sur Couze veut encore augmenter le nombre et la taille de ses éoliennes qui défigurent la Région. Votre témoignage est nécessaire.

Le Président de VENT de RAISON
Jean-Louis MORET