Analyse du décret du 25 octobre 2012 créant une Zone de Développement Éolien sur la commune de Chazemais

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais.jpg[/image]

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-2.jpg[/image]

Demande de ZDE, complément de juillet 2011, page 74

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-3.jpg[/image]

Demande de ZDE, complément de juillet 2011, page 74 : détail

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-4.jpg[/image]

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-5.jpg[/image]

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-6.jpg[/image]

Demande de ZDE, demande de juin 2009, page 34 : détail

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-7.jpg[/image]

Demande de ZDE, complément de juillet 2011, page 60 : détail
Demande de ZDE, complément de juillet 2011, page 114 : détail

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-8.jpg[/image]

Demande de ZDE, complément de juillet 2011, page 25

Commentaire : La distance de 600 m des habitations n’est pas respectée. Les nouvelles habitations construites depuis 2006 à La Croix Fayot ne figurent toujours pas sur la carte présentée. Elles sont à 500 m de la ZDE demandée.

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-9.jpg[/image]

Commentaire : La distance de 600 m des habitations n’est toujours pas respectée, notamment pour la ferme de La Brande. La portion la plus proche de La Croix Fayot a été amputée (« pour contenir le projet entre la RD 40 et les voies communales » comme le mentionne le décret ou simplement pour se mettre à l’abris d’un recours des riverains ? ».

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-10.jpg[/image]

Comme par hasard, les portions supprimées sont celles où Volkswind n’avait pas demandé de permis de construire des éoliennes !

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-11.jpg[/image]

Volkswind peut donc construire à Chazemais une dixième éolienne (en complément des 9 en projet) et porter la puissance unitaire de ces machines à 3 MW !

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-12.jpg[/image]

Les motivations du charcutage des ZDE relèvent de la plus grande fantaisie :
La chapelle Sainte Agathe, située à mi-chemin des pôles 1 et 2 justifie la réduction du pôle 2 mais pas celle du pôle 1.
5 éoliennes entoureront la ferme de La Brande mais on a « réduit le risque d’encerclement » de celle-ci en supprimant une portion de ZDE du pôle 1 ne comportant pas d’éolienne !

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-13.jpg[/image]

Malgré les multiples preuves apportées de l’insuffisance du potentiel éolien estimé sur la base d’une étude de 2003 totalement erronée, celui-ci est déclaré suffisant alors qu’il n’atteint pas le minimum de 4 m/s stipulé dans la circulaire du Ministère de l’Écologie et du Développement Durable adressée le 19 juin 2006 à tous les préfets de département.

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-14.jpg[/image]

Et bien entendu, le fait que Volkswind France, le porteur du projet, et EnvirEnE, le bureau d’études, ont été fondés par le même homme, Thomas Daubner, créant ainsi une collusion qui devait absolument être évitée, selon le Préfet de l’Allier lui-même, est superbement ignoré.[blockquote align=”right”]Volkswind France, le porteur du projet, et EnvirEnE, le bureau d’études, ont été fondés par le même homme, Thomas Daubner[/blockquote]

Tous ces faits, qui auraient du conduire au refus de la ZDE de Chazemais, ont été portés à la connaissance de M le Préfet de l’Allier depuis 2009. Il n’en a tenu aucun compte, se réfugiant derrière l’avis d’obscurs fonctionnaires et d’élus irresponsables régissant en toute impunité la vie de centaines de leurs concitoyens dont ils sont pourtant les salariés, étant payés avec leurs impôts.

[icon_link style=”download” color=”green” href=”http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/Evolution-de-la-ZDE-R1.pdf” target=”_blank”]Télécharger l’étude complète au format PDF (1,1 Mo)[/icon_link]

Quand je pense au pognon que l’on a mis à enterrer les « affreux » poteaux électriques pour complaire à d’aucuns qui aujourd’hui sont prêts à couvrir tout le pays d’inutiles moulins à vent

Paru dans la revue Politis. Témoignage d’un haut responsable d’ERDF :

« Et que dire (…) de ces écologistes pas foutus de faire la différence entre une puissance et une énergie(…), qui gueulent contre un pylône de quelques dizaines de mètres de hauteur supportant un transit de plusieurs milliers de mégawatts, alimentant un million de personnes, et une poussive éolienne 120 m de haut ; de 1 ou 2 mégawatts, fournissant de quoi alimenter quelques centaines de pékins, et encore quand il ne fait ni trop froid, ni trop chaud, un groupe thermique devant (Onéreusement) être entretenu et maintenu à « chaud » pour parer à ces défaillances d’origine anticyclonique…

Evidemment, j’ai le tort de savoir de quoi je parle, je supervise des réseaux électriques depuis un quart de siècle, je sais ce que consomment des villes ou des usines, je sais faire la différence entre un transformateur et un alternateur, je sais parfaitement ce qu’ingurgitent les jolis trains et tramways dont les teigneux écologistes veulent parsemer le territoire, et que l’on devrait impérativement raccorder seulement aux chouettes éoliennes et aux sympathique panneaux solaires qui seraient la panacée en termes de production électriques !

(Quand je pense au pognon que l’on a mis à enterrer les « affreux » poteaux électriques [De 12 m de haut] pour complaire à d’aucuns qui aujourd’hui sont prêts à couvrir tout le pays d’inutiles moulins à vent [Dix fois plus haut, avec 1500 tonnes de béton au pied, et une voie lourde pour y faire parvenir la nécessaire grue de montage et d’entretien, 30 ou 40 cm d’épaisseur…] »

Greenpeace persiste et signe avec le rapport “La bataille des réseaux“ : réponse de Sauvons le climat

Greenpeace n’est jamais à court d’idées simplistes quand il s’agit d’énergie

Bien que des militants Greenpeace soient dans nos rangs, force est de constater que l’entreprise de lobbying manque de cohérence en ce qui concerne l’éolien. Effectivement, dans leur dernière publication sur les énergies renouvelables, Greenpeace affiche un peu plus son ignorance du dossier. Ce ne serait rien si cette ignorance n’était pas critiquée ouvertement par des fondateurs de la célèbre agence, je veux parler de Patrick Moore, un des pères fondateurs, qui a ainsi désavoué la stratégie de Greenpeace consistant à promouvoir l’éolien et le photovoltaïque contre toute raison défendante.

Thierry Jacaud, le rédacteur en chef de l’édition française de The Ecologist pourrait, en fin connaisseur du dossier, réagir à cet article du site sauvonsleclimat.org par un bon commentaire.

En voici un extrait :

[divider_line]

« Sauvons le Climat » (3 février 2011)

Greenpeace vient de publier un rapport intitulé « La bataille des réseaux », dans lequel il est affirmé que les énergies renouvelables pourraient fournir en Europe 68% de l’électricité en 2030 et 99,5% en 2050, pourvu que les gouvernements donnent leur donnent la priorité d’accès au réseau électrique.(…)


Lire la suite
[divider_line]