Le Projet éolien du col du Bonhomme annulé : victoire de l’écologie sur les éoliennes industrielles

En refusant définitivement le défrichage de la forêt pour implanter des éoliennes au Col du Bonhomme qui sépare l’Alsace des Vosges, le Préfet donne raison au Collectif contre le Projet Éolien du Bonhomme ( CPEB ) et la Fédération Environnement Durable (FED) qui refusaient le saccage de ce site emblématique.

La commission européenne avait lancé une mise en garde auprès du gouvernement Français contre ce projet défendu par le maire de Kaysersberg Henri Stoll, membre du parti Europe Écologie les Verts (EELV) qui pour imposer son parc éolien n’avait pas hésité à faire pression sur l’État et à utiliser des méthodes incompatibles avec ses fonctions d’élu.

La FED salue ce signe fort démontrant que la nature est le bien de tous et quelle n’appartient ni aux élus, ni aux promoteurs éoliens. Sa protection sans faille passe par le respect des hommes et non par l’usage des tronçonneuses et la mise en danger des espèces protégées .

Cet exemple symbolique démontre encore une fois que l’industrie éolienne est un véritable « miroir au alouettes » financier et que cette victoire est avant tout celle de l’écologie sur l’affairisme.

Projet éolien du col du bonhomme (Haut Rhin) : EELV, les rois de la tronconneuse ? (communiqué)

L’obstination du Maire de Kaysersberg, Henri Stoll, une de vedettes du parti « Europe Ecologie les Verts », a vouloir planter coute que coute son parc éolien sur ce site emblématique des Vosges est extraordinaire.
Il réussit d’un seul coup non seulement à devenir le roi de la tronçonneuse écologique, de la déforestation, de l’extermination programmée d’espèces protégées, mais en plus en proférant des insultes publiques vis a vis d’associations de citoyens, il donne une image si pitoyable de son parti et il est raisonnable de penser que celui ci va s’auto dissoudre puisqu’il ne s’intéresse plus à l’écologie.

le Collectif contre le Projet Éolien du Bonhomme communique

La défense de l’environnement passe par le respect des hommes et de la nature, et non par l’usage des insultes et des tronçonneuses. Le collectif qui regroupe plus d’une vingtaine d’associations mobilisées contre le projet éolien industriel du [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://fr.wikipedia.org/wiki/Col_du_Bonhomme_(Vosges)” target=”_blank”]col du bonhomme[/icon_link] , entend dénoncer les manœuvres d’intimidation de certains élus, suite à la décision du ministère et de la préfecture du Haut Rhin d’engager une procédure en vue du retrait de l’autorisation de défricher.
Ce projet, dont l’enjeu énergétique reste minime menace directement la survie de plusieurs espèces protégées, comme le grand tétras mais aussi des rapaces dont le faucon pèlerin, ainsi que d’importantes populations de chauves souris nidifiant à proximité à la [icon_link style=”globe” color=”green” href=”https://maps.google.fr/maps?q=Le+Bonhomme,+Haut-Rhin,+Alsace&hl=fr&ll=48.173012,7.116308&spn=0.050657,0.085917&sll=48.169177,7.116909&sspn=0.05066,0.085917&t=k&gl=fr&geocode=FWwL3wIdDZZsAA&hnear=Le+Bonhomme,+Haut-Rhin,+Alsace&z=14″]tête des Faux (vue du ciel) [/icon_link] .[blockquote align=”right” cite=”Antoine CHONION, porte parole du CBEP”]La défense de l’environnement passe par le respect des hommes et de la nature, et non par l’usage des insultes et des tronçonneuses.[/blockquote]
La commission européenne avait en toute logique lancée une mise en garde à ce sujet auprès du gouvernement Français dans le cadre de son programme Life.
Aujourd’hui, certains élus, qui curieusement se présentent comme écologistes, insultent par voie de presse les opposants au projet et menacent d’aller ” eux mêmes défricher à la tronçonneuse” ces forêts, qui font pourtant partie de notre patrimoine.
Rappelons que ces mêmes élus soutenait récemment et contre toute évidence, que l’implantation d’éoliennes industrielles en forêt iraient jusqu’à favoriser la survie des espèces menacées !
Le Collectif contre le Projet Éolien du Bonhomme souligne l’absence de sérieux des partisans de ce projet, tout en rappelant les avis unanimes et négatifs de la communauté scientifique contre toute implantation d’éoliennes industrielles en Forêt.
Les membres du collectif attirent l’attention des pouvoirs publics pour que toutes les mesures soient prises afin qu’aucun défrichement sauvage ne soit entrepris au regard des intentions affichées de certains élus.
La nature, les forêts, le massif des Vosges sont des biens communs à tous et qui n’appartiennent ni aux élus, ni aux promoteurs éoliens.
La défense de cette richesse passe par le respect des hommes et de la nature, et non par l’usage des insultes et des tronçonneuses.
[divider_line]
Pour le [icon_link style=”tag” color=”green” href=”https://www.facebook.com/CollectifNonAuxEoliennesDuColDuBonhomme” target=”_blank”]Collectif contre le Projet Éolien du Bonhomme[/icon_link] ( CBEP )
Antoine CHONION
Porte Parole
a.chonion@gmail.com
06 63 99 92 51