Combat anti éolien : Victoires majeures des associations de la FED

De nombreux projets éoliens viennent d’être récemment radiés de la carte suite au combat mené par les 900 associations de la Fédération Environnement Durable.

A titre d’exemples parmi les plus symboliques il faut noter :

  • St Symphorien les Valois (Manche): “Entre Monts et Marais”
  • Tremblay – Mt St Michel (Ille et Vilaine): “Environnement et Paysage en Haute Bretagne et Ille-et-Vilaine”
  • Espeluche (Drôme): “Vents Libres sur nos Collines”
  • Chavigny-Bailleul (Eure) : “APESE”
  • Bellot (Seine et marne) : “Vent de Vérité”
  • Col du Bonhomme (Vosges/Alsace) : “Avenir et Patrimoine 88”
  • Benassay-Lavausseau-Jazeneuil (Vienne) : “Vent de Gâtine”

Dans certains cas cette lutte contre les éoliennes aura duré plus de 10 ans, en passant par les tribunaux administratifs, les cours d’appel et de cassation et le Conseil d’État, comme le démontre le cas de St Symphorien les Valois (Manche) mené par l’association “Entre Monts et Marais”.
Cet exemple donne une idée de la détermination de ceux qui refusent le dictat des promoteurs éoliens.

La FED se félicite de ces récentes victoires démontrant que de simples citoyens sans moyens peuvent mettre à genoux le lobby financier des promoteurs éolien, et contrer l’aveuglement de l’État.[blockquote align=”right”]A l’aube des élections municipales de Mars 2014, ces combats démocratiques devrait faire réfléchir les élus qui bradent la France aux affairistes de l’éolien.[/blockquote]

A l’aube des élections municipales de Mars 2014, ces combats démocratiques devrait faire réfléchir les élus qui bradent la France aux affairistes de l’éolien.
Ils devraient aussi inquiéter certains partis politiques comme Europe Ecologie les Verts qui en prenant systématiquement depuis 10 ans fait et cause pour l’industrie éolienne au mépris de l’écologie véritable, brade la nature, saccage les paysages et détruit le patrimoine de la France.

Alerte Internationale concernant la santé des riverains des parcs éoliens

Communiqué de presse de la Fédération Environnement Durable
(avec lettre au Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé)

Paris le 7 juillet 2011

Alerte Internationale concernant la santé des riverains des parcs éoliens.

Crise cardiaque, hypertension aigüe, dépression sévère sont les symptômes qui ont été identifiés dans plusieurs pays par des médecins chez des personnes qui séjournent à moins de 10 kilomètres des parcs éoliens en fonctionnement.
Le Sénat australien a émis des recommandations suites aux investigations faites par la Fondation WAUBRA qui a lancé le 29 juin 2011 une alerte internationale pour informer les industriels de l’éolien et tous les élus des risques de l’éolien industriel pour la santé humaine. (1)

Le 9 février 2011, quarante médecins canadiens ont signé une pétition recommandant une distance minimale de 2 km entre une éolienne industrielle et toute résidence. (2)
Fin juin 2011 une étude médicale de la biologiste suisse Nicole Lachat mettait en évidence les mêmes effets des éoliennes sur la santé humaine. (3)

Des agriculteurs anglais ont déclaré le 4 juillet 2011 avoir été chassés de leur ferme familiale par le « bourdonnement cauchemardesque » des éoliennes. Ils ont déposé une plainte devant la Cour suprême de Londres et demandé des dommages et intérêts de 2,5 millions d’euros, montant sans précédents en Angleterre. (4)

En France plusieurs actions en justice sont en cours dont celle des habitants de l’Allier qui ont déposé le 24 juin 2011 contre un parc éolien une plainte au pénal pour mise en danger de la vie d’autrui (5)

Des actions en justice se multiplient dans le monde et ces faits corroborent les centaines d’ observations que la Fédération Environnement Durable (FED) recueille sur le terrain de la part de riverains qui décrivent les mêmes symptômes inquiétants.

A la demande de la FED de nombreux députés avaient déposé un amendement (§ 34 n° 859) au moment du vote de la loi du Grenelle de l’environnement pour proposer une distance de protection supérieure à 1,5 kilomètres. Suite à la pression du lobby des industriels une distance de 500 mètres a été retenue. Celle-ci est visiblement totalement inadaptée.

En conséquence et pour respecter le principe de précaution, la FED qui regroupe 786 associations demande officiellement au gouvernement un moratoire immédiat arrêtant toute construction d’éoliennes dans un rayon inferieur à 1,5 kilomètre. Elle demande d’inclure cette mesure de protection de la vie d’autrui dans le nouvel arrêté ICPE qui réglementera désormais ces installations classées à risques.

Contact presse
Jean-Louis Butré
tel 06 80 99 38 08
environnementdurable.net
contact@environnementdurable.net

Michel Broncard
tel 06 23 80 71 93
michel.broncard@orange.fr

[icon style=”link” color=”green”]Téléchargez ici le CP et les références[/icon]