Lettre ouverte de monsieur Didier Chateau, membre du Conseil d’Initiatives du Territoire du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne

De monsieur Didier Chateau, membre du Conseil d’Initiatives du Territoire du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne, [icon style=”home” color=”green”]7 route de Clermont 63830 Nohanent[/icon], [icon style=”cellphone” color=”green”]06.24.30.63.74.[/icon]

[divider_line]

Bonjour,

Je suis, du moins en théorie, membre du CIT (conseil d’initiatives du territoire) du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne.
Je reconnais que je n’ai guère participé aux travaux et réunions ces derniers mois, des soucis d’ordre familiaux en sont la raison.

Croyez bien que je le regrette, car il y aurait eu des interventions circonstanciées de ma part concernant la prise de position adoptée par le projet de Charte 2012 – 2024, dans le volet de l’éolien. (Pages 86 et 87 du projet)
Dans les premières réunions auxquelles j’avais participé, j’avais donné mon avis sur ce que j’appelle le massacre du Cézallier, massacre qui a eu lieu avec la complicité active des élus locaux, et plus grave, avec votre complicité passive.

Quand vous dites, page 85, « Les énergies renouvelables permettent de limiter significativement les émissions de gaz à effet de serre. », ou, page 87 « Par ailleurs, l’énergie éolienne est une réelle opportunité en matière de production d’électricité renouvelable », vous savez très bien que c’est faux pour l’éolien, du simple fait cette énergie intermittente n’a qu’un facteur de charge de 19 à 21%, et que donc le reste du temps, il faut compenser par des énergies à la réactivité immédiate, fuel, charbon ou gaz. (Bonjour le CO² !)

De plus, vous osez invoquer, je cite :
« Établir en amont des projets un plan de paysage démontrant l’intégration possible et qualitative du projet envisagé avec le paysage (révéler des spécificités du paysage) »

« Chercher à inventer un nouveau « motif » de paysage : concevoir des aménagements respectueux et révélateurs des spécificités des lieux en termes de sensibilités paysagères et environnementales, de logiques de relief, de présence de monuments historiques et de richesses archéologiques, d’histoire … Concernant en particulier le secteur vert situé au Nord de la Chaîne des Puys : articuler le projet selon la structuration linéaire – orientée Nord-Sud – des édifices volcaniques de façon s’inscrire dans la continuité de la silhouette du massif, limiter la hauteur des machines à 100 m – hauteur des pales comprises – afin de ne pas écraser le relief environnant (sic !) »

Cette « intégration » est particulièrement sensible dans la zone qui s’étend depuis Roches-Charles-La-Mayrand, le long de la D127, puis le long de la D32, depuis la hauteur de Vénèche jusqu’au lieu dit la Baraque !!!

Inutile de vous dire que j’ai été en plein accord avec le Rapport et conclusions de la Commission d’Enquête Publique, du Conseil Régional d’Auvergne, commission relative au projet de révision de la Charte du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne, dans ses pages 15 à 17, 21 à 23, 31 à 34, et 40 à 41.

Je rejoins donc parfaitement la conclusion de la commission qui « Emet un avis défavorable sur les dispositions de la charte relatives à la réalisation de parcs éoliens. »

En conclusion, si vous estimez que ma position est incompatible avec ma participation au CIT du Parc, je vous autorise à me radier de la liste des membres.

Je vous prie d’agréer mes salutations les meilleures.

Didier Chateau.

[divider_line]

Rapport et annexes du projet de révision de la charte des Volcans d’Auvergne pour la période 2012-2024

[styled_table]

[/styled_table]

[divider_line]

Rapport et conclusions des commissaires enquêteurs relatives au projet de révision de la Charte du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne

[styled_table]

[/styled_table]