La Commission de la Culture du Sénat exprime son inquiétude concernant l’atteinte en cours au Mont saint Michel par des éoliennes.

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat communique sur son inquiétude de voir le mont Saint Michel atteint par les projets éoliennes. Extraits :

Paris, le 9 juin 2011
Baie du Mont Saint-Michel : La commission de la culture s’inquiète des projets qui pourraient porter atteinte à ce site inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.
La commission de la culture du Sénat suit depuis plusieurs mois avec beaucoup d’attention la problématique du Patrimoine mondial, en s’appuyant notamment sur les travaux de M. Ambroise Dupont (UMP-Calvados). Ces derniers ont mis en évidence les enjeux liés à la décision 34 COM 7B. 83 du Comité du patrimoine mondial qui se préoccupait de la situation de la baie du Mont Saint‑Michel et demandait à la France, dès l’été 2010, d’évaluer l’impact des projets d’éoliennes sur ce site. (…) “

[icon style=”globe” color=”orange”]Lire la suite sur le site du sénat.[/icon]

Dans le même temps, la FED communique sur les fausses promesses de l’éolien off Shore. Extraits.

Paris le 9 juin 2011
Eolien : La vérité
Concernant le premier appel d’offre d’éolien offshore, il n’est plus possible d’accepter qu’il soit lancé sur des bases scientifiques fausses.
Les propos de Mme la Ministre de l’Environnement Nathalie Kosciusko Morizet prononcés hier lors de sa visite à Boulogne montre qu’elle ignore totalement ce dossie r en déclarant que 6000 mégawatts éoliens prévus pour l’éolien offshore correspondraient à 4 EPR. (*1)
En réalité, du fait de l’intermittence du vent, et donc du faible « facteur de charge des éoliennes » ces 6000 mégawatts ne fabriqueront annuellement que l’équivalent de 1800 mégawatts utiles soit de l’ordre de grandeur de la production d’un seul EPR et devront être soutenues par des centrales thermiques en période anticyclonique.
Cette analyse sur les mauvaises performances de l’éolien on été confirmées le même jour par Le PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet dont la filiale la Cie du vent se prépare à répondre au premier appel d’offre d’éolien offshore. Il a solennellement mis en garde mardi à Montréal contre la séduction excessive qu’exercent sur l’opinion publique les énergies renouvelables, en soulignant notamment le prix élevé de l’éolien. (*2)

La Fédération Environnement Durable n’a aucune position dogmatique pour ou contre le nucléaire. Elle demande par contre que la vérité scientifique et économique sur l’électricité éolienne soit enfin établie sur des bases exactes et non des erreurs d’un facteur 4. Il s’agit d’orientations majeures, engageant à long terme la France.
La FED confirme qu’une question écrite dans ce sens a été posée au gouvernement.par Mme Marie-Thérèse Hermange Sénatrice UMP (*3)

Contact presse
Fédération Environnement Durable
J.L. Butré
tel 06 80 99 38 08
http://environnementdurable.net
contact@environnementdurable.net

Autres informations communiquées par la FED.

(1) A Boulogne-sur-Mer, Nathalie Kosciusko-Morizet prône l’installation d’éoliennes offshore
[icon style=”globe” color=”orange”]La Semaine dans le Boulonnais[/icon] 08.06.2011, 18:06

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Écologie, du Développement Durable, de la Mer, des Transports et du Logement, en déplacement mercredi au centre national de la Mer Nausicaa à Boulogne-sur-Mer dans le cadre de la journée mondiale de l’Océan, a rappelé la volonté du gouvernement, après le Grenelle de la mer, de développer l’économie maritime tout en agissant pour la protection de la biodiversité.
Concernant les énergies nouvelles, Nathalie Kosciusko-Morizet a prôné l’installation d’éoliennes offshore, pouvant produire « 6 gigawatts » d’électricité, « soit l’équivalent de 4 centrales EPR ».

(2) GDF Suez pas enthousiasmé par l’éolien
[icon style=”globe” color=”orange”]Lefigaro.fr avec AFP 08/06/2011 [/icon]

Ce sont des énergies intermittentes qui vont nécessiter de grandes capacités de réserve, qui vont reposer sur le gaz naturel en raison de la facilité d’utilisation des turbines à gaz“, a-t-il expliqué au Forum économique international des Amériques.
Il a illustré son propos par l’exemple d’une île ayant besoin de 1.000 mégawatts pour ses habitants et ses industries…..”Résultat des courses: on va payer trois fois. D’abord parce qu’il faut construire deux systèmes, 2.000 mégawatts, alors que l’île n’a besoin que de 1.000. Deuxièmement il faudra subventionner les éoliennes et troisièmement, les turbines à gaz vont fonctionner seulement 70% du temps et donc le coût en capital du mégawatheure va être augmenté à due concurrence“.
Donc je pense qu’il faut bien réfléchir avant de vouloir s’engager trop massivement dans des productions intermittentes de renouvelables“, a conclu Gérard Mestrallet. »

(3) Question au Gouvernement :
Question écrite n° 18742 de Mme Marie-Thérèse Hermange (Paris – UMP) publiée dans le JO Sénat du 02/06/2011 – page 1427
« Mme Marie-Thérèse Hermange attire l’attention de Mme la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement sur les problèmes posés par l’énergie éolienne.
En effet le Gouvernement s’apprête à investir 10 milliards d’euros pour construire des éoliennes en mer sur cinq sites allant de Saint-Brieuc à Saint-Nazaire. Or, il s’avère que l’éolien off-shore pourrait engendrer un manque à gagner important à cause de l’intermittence du vent et ne dispensera pas de la construction de centrales thermiques à gaz, se surajoutant aux sommes déjà investies dans l’éolien.
Ce manque à gagner pourrait en outre occasionner une hausse du tarif actuel de l’électricité, répercutée sur les consommateurs. En plus de dénaturer le paysage côtier français, elles ne semblent donc pas apporter de solution énergétique durable à la France.
En conséquence de quoi elle lui demande si elle compte organiser un Grenelle de toutes les énergies, afin de pouvoir établir un bilan des énergies les plus efficaces et durables, dans le respect du pouvoir d’achat des consommateurs et du paysage français.
»

Revue de Presse du collectif : éoliennes, énergies renouvelables et autres écologies.

Cela fait un certain temps que, en recevant les mails des uns et des autres, je me dis que c’est dommage de ne pas mettre ce bel effort de veille sur le site pour en faire profiter tous et chacun.
Vous trouverez donc ci dessous les liens vers des articles ou des actualités sur les domaines de l’écologie, du développement durable ou des énergies. Merci aux contributeurs, notamment à Barsczus et sa superbe lettre de veille média (privée) dont je m’inspire largement ici. J’espère tenir la même régularité que lui !

Généralités

RTE publie son rapport annuel 2010 composé du rapport d’activités, du rapport développement durable, du rapport du Président du conseil de surveillance, et du rapport de gestion des comptes consolidés.
>> http://www.rte-france.com/lienrapide/20110504_media.php <<

Vestas, le spécialiste danois des méga éoliennes, dévisse et publie des résultats dans le rouge (cramoisi).
>> http://votreargent.lexpress.fr/bourse/fiches-valeurs/vestas-a-nettement-aggrave-ses-pertes-au-1er-%20trimestre-depeche_156538.html <<

Pour la France la guerre pour les éoliennes Off Shore ne fait que commencer. BFM Business montre les forces concurrentes à la France qui pourraient remporter le marché.
>> http://www.bfmbusiness.com/toute-linfo-eco/energie/la-france-veut-se-doter-d%E2%80%99%C3%A9oliennes- offshore-48465 <<

Christophe de Margerie, PDG du groupe Total, explique au magazine Challenge la stratégie de Total d’investir 1 milliard d’euros dans les énergies solaire, nucléaire, biomasse et le charbon propre (sic.)
>> http://www.challenges.fr/actualites/entreprises/20110504.CHA5599/margerie__la_reflexion_sur_le_pr_de_penly_est_stoppee.html <<

Tribune dans le magazine L’Expansion sur le coût et l’inutilité des éoliennes Off Shore par Jean Louis Butré et Hervé Texier de la FED.
>> http://energie.lexpansion.com/energies-renouvelables/eolien-off-shore-l-addition-va-etre-salee_a-33-6024.html <<

Régions

Aquitaine : Le Président du conseil général de la région Aquitaine, Dominique Bussereau, refuse d’avoir des éoliennes sur son territoire.
>> http://www.sudouest.fr/2011/05/04/bussereau-ne-veut-pas-d-eoliennes-au-verdon-388172-632.php <<

Calvados : Le parisien titre ” Des éoliennes indésirables près des plages du Débarquement “.
>> http://www.leparisien.fr/abo-vivremieux/des-eoliennes-indesirables-pres-des-plages-du-debarquement-03-05-2011-1432786.php (accès payants) <<

Arromanches : pétition internationale pour l’arrêt des projet éoliennes face aux plages du débarquement. Suivez le lien pour signer :
>> http://www.thepetitionsite.com/2/no-to-windfarms-off-the-d-day-beaches/ <<

Nord Pas de Calais : la suppression des ZDE met à mal les projets éoliens et leur rentabilité en l’absence de subventions de l’état.
>> http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2011/05/04/article_de-a-a-z.shtml <<

Nord Pas de Calais : D’après Gérard Larcher, président du sénat, les éoliennes du Touquet ne verront pas le jour sans concertation.
>> http://www.lesechosdutouquet.fr/Actualite/a_la_une/Le-Touquet/2011/05/04/le-vent-de-la-controverse.shtml <<

Pays de la Loire : l’association environnementale Vent de Moisson propose des solutions.
>> http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Vents-des-moissons-se-veut-aussi-force-de-proposition-_49008-avd-20110502-60399949_actuLocale.Htm <<

Réunion : des éoliennes de 70 mètres à bois-rouge.
>> http://www.clicanoo.re/11-actualites/25-environnement/282565-des-eoliennes-de-70-m-dans-l-est.html <<

International

Canada : problèmes de santé avec les éoliennes de l’Ontario .
>> http://www.radio-canada.ca/regions/Ontario/2011/05/04/002-eoliennes-plaintes-sante.shtml <<

Les éoliennes Off-shore gènent les humains et tuent les baleines

Les ondes sonores émises par les éoliennes sont semblables à celles émises par les sonars

Tout comme les gens de la terre savent qu’en plantant un baton au sol et en le faisant vibrer on chasse les taupes. De la même manière les éoliennes industrielles, sous la pression du vent sur leurs pales, vibrent et créent des champs de vibrations sonores basses fréquences.

Chez l’homme, cela provoque “seulement” des vertiges, des acouphènes, des pertes d’équilibre et un gène “légère”. Quand il s’agit de la gène d’un hameau de pequenots auvergnats, cela n’est pas grave à côté de la bonne conscience collective( voir étude du docteur Nina Pierpont ).

Cependant, là ou cela devient gênant, c’est quand ces ondes sonores de basse fréquences tuent des animaux sensibles aux sons inaudibles à l’oreille humaine. Les baleines sont ainsi directement impactées par les éoliennes Off-shore, tout comme l’ensemble de la faune sous-marine.

Tout comme les sonars le font, les vibrations sonores des éoliennes sont conduites par l’eau et viennent désorienter et perturber le monde sous-marin. Je crois que c’est l’occasion de souligner l’incohérence chronique des grandes ONG (Greenpeace, WWF, etc …) qui courent après les capitaux de l’industrie tout en protégeant les baleines ou les pandas. Un jour ou l’autre il faut choisir.

Source : www.telegraph.co.uk