Bonnes nouvelles du combat contre les ayatollahs de l’éolien : EELV, La Compagnie du Vent, GDF-SUEZ, JUWI Energie Eolienne, SASU Eolienne Rubercy …

Bonne nouvelle pour les amateurs de paysages remarquables et d’écologie … pas celle que nous prône les ayatollahs du parti Europe Ecologie-Les Verts :

Le Tribunal de Grande Instance de Montpelier vient de prendre un arrêt qui fait froid dans le dos… aux promoteurs éoliens. Il vient d’ordonner à “La Compagnie du Vent” une filiale de GDF-SUEZ le démontage de 10 éoliennes près de Flers dans le Nord Pas de Calais. En outre, le propriétaire du château classé monument historique sera indemnisé de 37 500 euros de dédommagement. La Compagnie du Vent à 4 mois pour effectuer le démontage sous peine d’une astreinte de 500 euros par jour de retard et par éoliennes.

Pour les motifs suivants :

  • « dégradation de l’environnement résultant d’une dénaturation totale d’un paysage bucolique et champêtre »,
  • un préjudice auditif en raison du « ronronnement et du sifflement des éoliennes »
  • et un préjudice visuel provoqué par le « clignotement des flashs blancs ou rouges toutes les deux secondes, de jour et de nuit ».

Une très bonne décision à retenir pour les 8 éoliennes du Chemin de la Ligue. La Compagnie du Vent à naturellement fait appel de la décision du tribunal.

Pour ceux qui seraient intéressés, voici quelque URL relatant l’affaire dans la presse ou en vidéo.

Caen : annulation d’un permis de construire

Autre affaire : le Tribunal Administratif de Caen, en audience du 19 septembre 2013, vient d’annuler le permis de construire de 3 éoliennes et d’un poste de livraison à Rubercy dans le Calvados à la demande de 37 personnes ayant fait ce recours.
La société JUWI Energie Eolienne et la société SASU Eolienne Rubercy verseront chacune 500 euros de dédommagement à chaque personne. Merci pour ces étrennes ! Toujours pour les intéressés, en pièce jointe la décision du Tribunal Administratif.

Poussés aux fesses par les lobbys de l’éolien et une flopée de députés de tous bords, les parlementeurs parlementaires, ont votés pour supprimer les recours en appels en matière d’implantations d’éoliennes. [blockquote align=”right”]Poussés aux fesses par les lobbys de l’éolien (…) les parlementaires, ont votés pour supprimer les recours en appels en matière d’implantations d’éoliennes.[/blockquote] Si les sénateurs votent dans le même sens que les députés, les associations comme les particuliers devront se contentés d’un jugement unique.
Après la suppression des 5 mâts minimum pour l’installation d’un parc, les “promenteurs” éoliens auront la possibilité d’un installé un seul là où ça leur chante.
En sachant que dans le département de l’Allier 310 communes sur 320 sont éligibles pour recevoir ces “ventilateurs”, et vu que les ZDE sont également supprimées, désormais, avec l’instauration des schémas régionaux, ce sera le préfet de la région qui donnera son accord pour un permis de construire, sans que les élus soient concernés. [blockquote align=”right”]avec l’instauration des schémas régionaux, ce sera le préfet de la région qui donnera son accord pour un permis de construire, sans que les élus soient concernés. [/blockquote]
Circulez, y’a rien à voir ! nous rappelle Coluche.

Attention, arnaque aux éoliennes de particuliers !

Vous avez l’intention d’installer une petite éolienne sur le pignon de toit de votre maison. Je vous conseille instamment de lire le réquisitoire du mensuel “Que Choisir”.
Toutes ces petites éoliennes vendues aux particuliers, qu’elles soient accolées à votre toit ou sur un mât d’une dizaine de mètres de hauteur, consomment plus d’électricité qu’elles n’en produisent.
Tout comme les éoliennes géantes, ce système à 3 pales ou plus, et un non-sens de la mécanique des fluides.

Arnaques aux éoliennes pour particuliers - Qu Choisir - Octobre 2013

Arnaques aux éoliennes pour particuliers – Qu Choisir – Octobre 2013

éoliennes de particuliers octobre2013

Lettre de Stop Eole en réplique à Mme Auroy députée vert du Puy de Dôme

Mme Auroy députée vert du Puy de Dôme défend le projet de loi confiant au gouvernement de légiférer par ordonnance sur de multiples réformes en vue de la simplification de la vie des entreprises.

[gview file=”http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2013/11/lettre-deputee-auroi-stop-eole-auvergne.pdf”]

Le Projet éolien du col du Bonhomme annulé : victoire de l’écologie sur les éoliennes industrielles

En refusant définitivement le défrichage de la forêt pour implanter des éoliennes au Col du Bonhomme qui sépare l’Alsace des Vosges, le Préfet donne raison au Collectif contre le Projet Éolien du Bonhomme ( CPEB ) et la Fédération Environnement Durable (FED) qui refusaient le saccage de ce site emblématique.

La commission européenne avait lancé une mise en garde auprès du gouvernement Français contre ce projet défendu par le maire de Kaysersberg Henri Stoll, membre du parti Europe Écologie les Verts (EELV) qui pour imposer son parc éolien n’avait pas hésité à faire pression sur l’État et à utiliser des méthodes incompatibles avec ses fonctions d’élu.

La FED salue ce signe fort démontrant que la nature est le bien de tous et quelle n’appartient ni aux élus, ni aux promoteurs éoliens. Sa protection sans faille passe par le respect des hommes et non par l’usage des tronçonneuses et la mise en danger des espèces protégées .

Cet exemple symbolique démontre encore une fois que l’industrie éolienne est un véritable « miroir au alouettes » financier et que cette victoire est avant tout celle de l’écologie sur l’affairisme.

Les “Connards” offrent une tronçonneuse en carton mâché à Henri Stoll, maire de Kaysersberg

« Rappelons que le 12 juin, la préfecture du Haut-Rhin avait donné son feu vert au défrichement de près de 2,8 hectares de forêt au col du Bonhomme pour l’implantation de cinq éoliennes. Un projet soutenu notamment par les élus du secteur. Les opposants, des associations de défense de l’environnement, avaient vivement réagi : manifestation le 29 juin et surtout action et recours auprès de la commission européenne et du ministère de l’Agriculture.
C’est à la demande de celui-ci que le préfet a été contraint de faire marche arrière, c’est-à-dire “d’envisager le retrait” de cet arrêté d’autorisation. Il était notamment invoqué la protection du Grand Tétras.

“Cadeau-suprise”

Les pro-éoliennes étaient évidemment furieux, à commencer par le maire de Kaysersberg Henri Stoll, qui, avec sa faconde habituelle, avait traité de “connards” les opposants au projet. L’élu avait également indiqué qu’il était prêt à prendre une tronçonneuse pour aller défricher lui-même le terrain.

Les “Connards” n’ont guère apprécié ces interventions. En réponse, hier matin, une dizaine de membres du collectif contre le projet d’éoliennes au col du Bonhomme se sont rendus à Kaysersberg. “Nous voulions remettre à M. Stoll une tronçonneuse en carton mâché, à titre symbolique. Pour qu’il ne puisse pas faire trop de dégâts !”, explique le porte-parole des opposants, Antoine Chonion. Le maire n’étant pas là, “le cadeau-surprise” a été remis à la mairie. » 

Source : http://www.lalsace.fr/actualite/2013/08/09/une-tronconneuse-en-carton-mache-pour-henri-stoll

henri-stoll-maire-kaysersberg-eelv-2

henri-stoll-maire-kaysersberg-eelv-1

Projet éolien du col du bonhomme (Haut Rhin) : EELV, les rois de la tronconneuse ? (communiqué)

L’obstination du Maire de Kaysersberg, Henri Stoll, une de vedettes du parti « Europe Ecologie les Verts », a vouloir planter coute que coute son parc éolien sur ce site emblématique des Vosges est extraordinaire.
Il réussit d’un seul coup non seulement à devenir le roi de la tronçonneuse écologique, de la déforestation, de l’extermination programmée d’espèces protégées, mais en plus en proférant des insultes publiques vis a vis d’associations de citoyens, il donne une image si pitoyable de son parti et il est raisonnable de penser que celui ci va s’auto dissoudre puisqu’il ne s’intéresse plus à l’écologie.

le Collectif contre le Projet Éolien du Bonhomme communique

La défense de l’environnement passe par le respect des hommes et de la nature, et non par l’usage des insultes et des tronçonneuses. Le collectif qui regroupe plus d’une vingtaine d’associations mobilisées contre le projet éolien industriel du [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://fr.wikipedia.org/wiki/Col_du_Bonhomme_(Vosges)” target=”_blank”]col du bonhomme[/icon_link] , entend dénoncer les manœuvres d’intimidation de certains élus, suite à la décision du ministère et de la préfecture du Haut Rhin d’engager une procédure en vue du retrait de l’autorisation de défricher.
Ce projet, dont l’enjeu énergétique reste minime menace directement la survie de plusieurs espèces protégées, comme le grand tétras mais aussi des rapaces dont le faucon pèlerin, ainsi que d’importantes populations de chauves souris nidifiant à proximité à la [icon_link style=”globe” color=”green” href=”https://maps.google.fr/maps?q=Le+Bonhomme,+Haut-Rhin,+Alsace&hl=fr&ll=48.173012,7.116308&spn=0.050657,0.085917&sll=48.169177,7.116909&sspn=0.05066,0.085917&t=k&gl=fr&geocode=FWwL3wIdDZZsAA&hnear=Le+Bonhomme,+Haut-Rhin,+Alsace&z=14″]tête des Faux (vue du ciel) [/icon_link] .[blockquote align=”right” cite=”Antoine CHONION, porte parole du CBEP”]La défense de l’environnement passe par le respect des hommes et de la nature, et non par l’usage des insultes et des tronçonneuses.[/blockquote]
La commission européenne avait en toute logique lancée une mise en garde à ce sujet auprès du gouvernement Français dans le cadre de son programme Life.
Aujourd’hui, certains élus, qui curieusement se présentent comme écologistes, insultent par voie de presse les opposants au projet et menacent d’aller ” eux mêmes défricher à la tronçonneuse” ces forêts, qui font pourtant partie de notre patrimoine.
Rappelons que ces mêmes élus soutenait récemment et contre toute évidence, que l’implantation d’éoliennes industrielles en forêt iraient jusqu’à favoriser la survie des espèces menacées !
Le Collectif contre le Projet Éolien du Bonhomme souligne l’absence de sérieux des partisans de ce projet, tout en rappelant les avis unanimes et négatifs de la communauté scientifique contre toute implantation d’éoliennes industrielles en Forêt.
Les membres du collectif attirent l’attention des pouvoirs publics pour que toutes les mesures soient prises afin qu’aucun défrichement sauvage ne soit entrepris au regard des intentions affichées de certains élus.
La nature, les forêts, le massif des Vosges sont des biens communs à tous et qui n’appartiennent ni aux élus, ni aux promoteurs éoliens.
La défense de cette richesse passe par le respect des hommes et de la nature, et non par l’usage des insultes et des tronçonneuses.
[divider_line]
Pour le [icon_link style=”tag” color=”green” href=”https://www.facebook.com/CollectifNonAuxEoliennesDuColDuBonhomme” target=”_blank”]Collectif contre le Projet Éolien du Bonhomme[/icon_link] ( CBEP )
Antoine CHONION
Porte Parole
a.chonion@gmail.com
06 63 99 92 51