Le Projet éolien du col du Bonhomme annulé : victoire de l’écologie sur les éoliennes industrielles

En refusant définitivement le défrichage de la forêt pour implanter des éoliennes au Col du Bonhomme qui sépare l’Alsace des Vosges, le Préfet donne raison au Collectif contre le Projet Éolien du Bonhomme ( CPEB ) et la Fédération Environnement Durable (FED) qui refusaient le saccage de ce site emblématique.

La commission européenne avait lancé une mise en garde auprès du gouvernement Français contre ce projet défendu par le maire de Kaysersberg Henri Stoll, membre du parti Europe Écologie les Verts (EELV) qui pour imposer son parc éolien n’avait pas hésité à faire pression sur l’État et à utiliser des méthodes incompatibles avec ses fonctions d’élu.

La FED salue ce signe fort démontrant que la nature est le bien de tous et quelle n’appartient ni aux élus, ni aux promoteurs éoliens. Sa protection sans faille passe par le respect des hommes et non par l’usage des tronçonneuses et la mise en danger des espèces protégées .

Cet exemple symbolique démontre encore une fois que l’industrie éolienne est un véritable « miroir au alouettes » financier et que cette victoire est avant tout celle de l’écologie sur l’affairisme.

USA : 14 000 éoliennes abandonnées

Résultat de mauvaise science, d’hystérie écologique et de contrats frauduleux, des parcs entiers d’éoliennes ont été construits à travers les USA pour fournir une énergie « verte ».

Actuellement, il y a 14000 éoliennes abandonnées rien qu’aux USA. Certaines ont perdu leurs pales alors que d’autres sont rouillées mais tournent encore en grinçant et dégageant des flots d’huiles viciées. Elles ne sont connectées à plus rien, et plus personne ne les maintient. [icon_link style=”link” color=”green” href=”http://toryaardvark.com/2011/11/17/14000-abandoned-wind-turbines-in-the-usa/” target=”_blank”]Les écolos ne sont plus là pour nettoyer leur poubelle et remettre la nature en état.[/icon_link]

En fait, ces turbines à vent, n’ont jamais rien été d’autre que des turbines à “taxes“. Dans un environnent réellement libre, si une machine produit de l’énergie dans de meilleures conditions, elle sera naturellement un succès et ce sont les consommateurs qui porteront le succès du produit. Dans une économie dirigée par des fonctionnaires, c’est l’Etat qui décide de ce qui est mieux, non pas pour tous, mais pour des groupes de pression qui financent les campagnes électorales.

Pour faire simple, de grandes corporations ont été financées par des subventions pour construire ces monuments. Ces objets ont été construits, l’argent est arrivé dans les bonnes poches, et toute l’histoire abandonnée.
Toute ressemblance avec des politiques françaises actuelles serait totalement fortuite …

En Europe, [icon_link style=”link” color=”green” href=”http://www.reuters.com/article/2011/11/16/us-dutch-wind-idUSTRE7AF1JM20111116″ target=”_blank”]les Pays-Bas songent déjà à abandonner les éoliennes construites sur la mer en 2006[/icon_link]. Alors qu’en France, on injecte de l’électricité dedans pour faire tourner les pales et donner au public l’impression qu’elles produisent du courant.

[icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.operationteafortwo.com/2012/01/25/usa-14000-eoliennes-abandonnees/” target=”_blank”]D’après l’article du blog www.operationteafortwo.com[/icon_link]

Sources : Parc d’éoliennes abandonnées de Kalae à Hawaï (USA).

Source : http://storyreportscomments.blogspot.fr/2010/02/abandoned-rusted-wind-turbines-reflect.html

Source : http://www.americanthinker.com/2010/02/wind_energys_ghosts_1.html