Débat de Ludovic Grangeon face au Syndicat des Énergies Renouvelables : l’éolien trois fois trop cher !

Ludovic Grangeon était l’invité de France Culture ce 31 octobre, sur le thème des éoliennes “Vents contraires sur le marché de l’air“, et était confronté à Damien Mathon, délégué général du Syndicat des Energies Renouvelables (SER).

https://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2014/11/vents-contraires-france-culture-31102014-S.mp3?_=1

Mais face aux arguments avancés par Ludovic Grangeon, le Syndicat des Energies Renouvelables a du reconnaitre l’exactitude des chiffres cités :

  • l’éolien réclamait un tarif subventionné de 82€ au megawatt pour des équipements qui ne tournent que 20 à 25% de l’année, alors que les autres centrales tournent à plus de 90 % pour le même prix. C’est désormais trois fois trop cher. Le système éolien français est une caricature à base d’installations inefficaces achetées à bas prix pour faire de l’argent au plus vite.
  • Les grandes éoliennes à hélices sont le procédé le plus dépassé et le plus instable. Pourquoi insistent ils pour n’utiliser que celui là ? y compris en mer ? ou les risques de casse sont encore plus importants . Pourquoi mettre des machines au bout de mâts de 100 mètres de haut, alors qu’on peut aujourd’hui installer des machines avec moteur au sol, bien moins hautes et deux fois plus efficaces ? Toutes les ventilations d’immeubles, tous les tunnels, sont des éoliennes récupérables, comme on le fait à New York et Chicago, ou à Dubai.

La nouvelle loi européenne (publiée le 29 juin 2014) prévoit de toutes façons la fin des tarifs privilégiés d’ici deux ans. La France serait une fois de plus la dernière à l’appliquer et vient de signer un arrêté qui va dans le sens contraire, alors que depuis cinq ans on nous disait que c’était à cause de la politique européenne qu’il fallait implanter des éoliennes !

La CSPE est payée par les 8 millions de ménages les plus modestes, y compris par ceux qui ne paient pas d’impôt sur le revenu ! 150 € par ménage prélevés pour les plus grosses fortunes de France au moment des fêtes de Noël !

Les responsables de France Statégie, le Haut Commissariat auprès du Premier Ministre, et de la Commission de régulation de l’Energie ont confirmé au cours de l’émission l’exactitude des affirmations produites par Ludovic Grangeon, et l’absurdité du système actuel .[blockquote align=”right”]Les tarifs subventionnés ont surtout permis à quelques promoteurs privilégiés de s’enrichir rapidement à centaines de millions, en jouant avec l’espoir des gens.[/blockquote]

Les tarifs subventionnés ont surtout permis à quelques promoteurs privilégiés de s’enrichir rapidement à centaines de millions, en jouant avec l’espoir des gens.
En implantant des éoliennes à bas prix qui sont en plus de véritables permis de polluer grâce aux certificats d’énergie qui leurs rapportent une fortune et qu’on ne voit jamais.

Le Gouvernement doit rectifier le tir au plus vite, sinon les plus défavorisés finiront par se révolter de telles injustices.

Anti-éolien, quand les campagnes se rebiffent

A l’heure ou les destinées du monde se situent plutôt du côté du moyen orient, de la Chine ou du nord-Afrique, des conflits bien moins médiatisés continuent de fleurir un peu partout en France et dans le Monde. Révolte latente, moins spéctaculaire, elle n’en demeure pas moins inquiétante pour qui sait analyser loin du sensationnalisme exotique de nos médias.

Alors qu’a Châlon-sur-Saône  [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.vivre-a-chalon.com/lire_CHALON-_-_-Eoliennes-le-debat-reste-a-faire,2303851328621e11c68f4f45f5467972dc35fafe.html” target=”_blank”]la CAPEN 71 interroge encore très diplomatiquement[/icon_link]  les élus de la communauté de communes sur la “véritable” contradiction qui leur fut proposée dans le cadre (piégé) des consultations du SRCAE, d’autres commencent à percevoir les traits du diktat écologico-financier que se profile derrière nos édiles et les outils “démocratiques” qu’ils déploient au service du Capital.

Ainsi dans la Vallée-au-blé,[icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/la-vallee-au-ble-eoliennes-les-mats-de-la-revolte” target=”_blank”] les riverains ont compris[/icon_link] qu’ils étaient pris pour ce qu’ils ne sont pas. Les promoteurs du projet de parc sur le plateau d’Haution semblent donc de plus en plus en mal d’expliquer l’inexplicable face aux arguments et au pragmatisme des citoyens locaux. Société écrans, montages financiers, rendements flous et législation volontairement “complexe” ont fini de leur mettre la puce à l’oreille.

Pendant ce temps, les[icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.lesoir.be/155698/article/economie/2013-01-11/%C2%AB-%C3%A9oliennes-co%C3%BBteront-45-milliards-aux-wallons-%C2%BB” target=”_blank”] Wallons commencent aussi à trouver la pilule un peu grosse[/icon_link]  et les revenus amères. Les subventions, la production, l’intermittence ne coûterait elle pas plus cher que prévu pour un résultat moindre ?