USA : 14 000 éoliennes abandonnées

Résultat de mauvaise science, d’hystérie écologique et de contrats frauduleux, des parcs entiers d’éoliennes ont été construits à travers les USA pour fournir une énergie « verte ».

Actuellement, il y a 14000 éoliennes abandonnées rien qu’aux USA. Certaines ont perdu leurs pales alors que d’autres sont rouillées mais tournent encore en grinçant et dégageant des flots d’huiles viciées. Elles ne sont connectées à plus rien, et plus personne ne les maintient. [icon_link style=”link” color=”green” href=”http://toryaardvark.com/2011/11/17/14000-abandoned-wind-turbines-in-the-usa/” target=”_blank”]Les écolos ne sont plus là pour nettoyer leur poubelle et remettre la nature en état.[/icon_link]

En fait, ces turbines à vent, n’ont jamais rien été d’autre que des turbines à “taxes“. Dans un environnent réellement libre, si une machine produit de l’énergie dans de meilleures conditions, elle sera naturellement un succès et ce sont les consommateurs qui porteront le succès du produit. Dans une économie dirigée par des fonctionnaires, c’est l’Etat qui décide de ce qui est mieux, non pas pour tous, mais pour des groupes de pression qui financent les campagnes électorales.

Pour faire simple, de grandes corporations ont été financées par des subventions pour construire ces monuments. Ces objets ont été construits, l’argent est arrivé dans les bonnes poches, et toute l’histoire abandonnée.
Toute ressemblance avec des politiques françaises actuelles serait totalement fortuite …

En Europe, [icon_link style=”link” color=”green” href=”http://www.reuters.com/article/2011/11/16/us-dutch-wind-idUSTRE7AF1JM20111116″ target=”_blank”]les Pays-Bas songent déjà à abandonner les éoliennes construites sur la mer en 2006[/icon_link]. Alors qu’en France, on injecte de l’électricité dedans pour faire tourner les pales et donner au public l’impression qu’elles produisent du courant.

[icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.operationteafortwo.com/2012/01/25/usa-14000-eoliennes-abandonnees/” target=”_blank”]D’après l’article du blog www.operationteafortwo.com[/icon_link]

Sources : Parc d’éoliennes abandonnées de Kalae à Hawaï (USA).

Source : http://storyreportscomments.blogspot.fr/2010/02/abandoned-rusted-wind-turbines-reflect.html

Source : http://www.americanthinker.com/2010/02/wind_energys_ghosts_1.html

Appel solennel de l’Adermob à la commission de régulation de l’énergie à propos de la CSP

Dans le cadre de la perception de la nouvelle taxe CSP, la Commission de Régulation de l’Énergie souligne elle-même l’explosion préoccupante des charges de cette nouvelle parafiscalité, en rapport au service rendu.

Ces errements sont notables en ce qui concerne le plus faible de tous : le secteur éolien. Nous sollicitons la Commission de Régulation de l’Énergie en vue d’exercer le contrôle comptable détaillé, auquel elle est habilitée, des sociétés de production d’électricité éolienne ainsi que des mouvements financiers liés transitant par leurs maisons mères, de rappeler aux commissaires aux comptes de ces sociétés leurs obligations légales, et d’en tirer les conséquences.

De nombreux pays font le même constat. Un seul exemple : le Royaume Uni, qui dispose de l’expérience la plus longue et la plus vaste, vient de constater dans deux rapports publics accablants l’échec depuis 2009 de toutes les promesses de l’industrie éolienne inshore et offshore, et s’apprête à stopper ces investissements, tout en divisant jusqu’à 10 les tarifs de rachat de cette énergie, sous l’autorité directe du Premier Ministre en personne depuis le 17 octobre dernier. La hausse des tarifs a atteint 20% sur les 9 premiers mois de l’année pour tous les fournisseurs sans exception, à l’entrée de l’hiver, prévoyant de mettre de nombreux ménages en grave difficulté sanitaire et financière.

Tout aussi grave, EDF subit de ce fait d’une part l’obligation de soutenir sans compensation de CSP le financement provisoire de trésorerie d’un déficit chronique du budget de l’État assimilé à une créance d’exploitation assorti des frais financiers intercalaires. D’autre part, différents surcoûts de surcharge injustifiée de réseaux éloignés et d’imprévisibilité technique s’avèrent de niveau insupportable, y compris en sécurité du réseau et des consommateurs. Seul un taux décevant de disponibilité de 20 % est au mieux assuré par ces procédés, bien inférieur aux promesses pourtant récentes, selon les statistiques des producteurs éoliens eux-mêmes, confondant souvent moyenne et médiane . Certains actionnaires d’EDF seraient en droit de s’interroger sur la légitimité de ce procédé qui dégrade le résultat d’exploitation. Il s’agit même d’un artifice temporaire de minoration du budget de l’État que ne manqueront pas de découvrir tôt ou tard les AGENCES DE NOTATION, surtout pour un montant dont les prévisions à court terme atteignent 12 milliards €, et une augmentation de 300% en deux ans, sans contrepartie.

Les puissances installées annoncées par les producteurs éoliens doivent en fait être divisées par 5 et sont de plus aléatoires, entrainant la nécessité de centrales conventionnelles pour assurer la sécurité des consommateurs. Envisage-t-on que le démarreur de notre voiture ne marche qu’une fois sur cinq ou six, sans savoir laquelle ? ce qui appelle d’avoir plusieurs voitures de secours ? Ces arguments ont été énoncés au sommet mondial de Montréal cette année par les Présidents respectifs de l’un des plus grands groupes européens de l’Énergie et du Conseil Mondial de l’Énergie, en présence de nombreux responsables gouvernementaux dont c’est la compétence, qui ne les ont pas démentis. Ces produits coûtent trois fois leur prix non pas à leurs investisseurs mais à la collectivité. Leur vrai bilan carbone est donc douteux, ainsi que leurs certificats dont les ventes restent mystérieuses. ([icon_link style=”link” color=”red” href=”http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2011/12/eoliennes-CSP-President-CRE.pdf” target=”_blank”]Lire la suite sur le PDF complet[/icon_link])

La fin du mythe éolien ? Total arrête d’investir dans l’éolien.

C’est un signal fort qui est envoyé à la planète des investisseurs. Total se retire du secteur éolien pour cause de non rentabilité de la filière. Et venant d’un acteur de ce poids, la décision est à méditer !

Christophe de Margerie, PDG de Total, confirme donc ce que les associations disent depuis longtemps : le développement éolien n’est dû qu’à une bulle spéculative entretenue par les encouragements fiscaux et les multiples aides dont la filière bénéficie pour le plus grand malheur du contribuable et du consommateur final [icon style=”globe” color=”blue”]([highlight type=”light”]voir l’étude fiscale[/highlight])[/icon].

En effet, si le développement du nucléaire, l’hydraulique et toute autre énergie doit et peut être encouragé par des mesures incitatives et par des subventions, l’éolien est la seule technologie qui ne produit pas assez et de manière suffisamment constante pour justifier de cet effort auprès des contribuables.
C’est en substance le sens du retrait de Total de ce secteur éolien.

Il est fort à parier que maintenant, les investisseurs vont se pencher un peu plus sur les chiffres de la production éolienne : une misère au regard des milliards investis.
Pour rappel, une éolienne n’est capable de transformer que 20% de la force du vent reçue (facteur de charge). Pour tout autres technologie (hydraulique, nucléaire, bois énergie, etc … ) on descend rarement en dessous des 60% pour une production totalement maitrisée contrairement à l’éolien aléatoire.

Comme le rappel le journaliste Nicolas Stiel, ce marché éolien vit majoritairement sur la rente du tarif de rachat de l’électricité de 4,2 centimes d’euros par Kw/heure supérieur aux prix du marché auquel EDF est obligé de racheter l’électricité produite par les éoliennes.
On rajoutera les multiples niches fiscales qui permettent aux contribuables fortunés d’épargner. Autant de produits de spéculations qui pèsent sur les ménages français pour une électricité inexistante.

Lire l’intégralité de l’article sur le site [icon style=”globe” color=”blue”]www.challenges.fr[/icon]