Projet éolien sur Briffons, les Briffonais se rebiffent !

Rien ne va plus au pays de “Éole et les couillons” !

Menacés du saccage de leur lieu de vie, voilà qu’une part importante de citoyens de Briffons réclament, par une lettre adressée au conseil municipal de Briffons, avec double envoyé à Monsieur le Préfet du Puy-de-Dôme, que soit tenue une consultation populaire !

[gview file=”https://www.stop-eole-auvergne.com/wp-content/uploads/2015/12/lettre_conseil_municipal_eoliennes_21_11_2015.pdf”]

Plus d’information sur le site du Collectif anti-éolien de Briffons, sous le titre :
Référendum d’initiative populaire ?

Pour mémoire, et à fin d’avoir une vision globale du dossier, voir :
Après Saint-Julien-Puy-Lavèze, les vautours éoliens planent sur la Commune de Briffons !

Depuis, le travail d’information fait par ce collectif commence à porter ces fruits.
Peut être aussi que les Briffonais ont ils eu un électrochoc salutaire à la vue du désastreux spectacle offert par la commune voisine de Saint-Julien-Puy-Lavèze, quand ont été érigées ces six premières asperges, obscènes et incongrue, d’un programme qui en comporte 12, face à la beauté souveraine de la vision qu’ils avaient du Massif de la Banne d’Ordanche et du Sancy ?

Cela n’aura pas d’incidence sur la Banne d’Ordanche

Enfin.., c’est ce qu’ils disaient…
Je pense avoir apporté un point de vue contradictoire dans mon article publié le 19 novembre 2015 :
Le parc éolien de Bajouve, à Puy Lavèze.

Didier Chateau.

Le parc éolien de Bajouve, à Puy Lavèze.

Deux ans après mon article intitulé :

“Parc éolien à Puy-Lavèze (63) : Le Massacre à l’éolienne, ça continue !”

Le parc éolien dont j’avais annoncé la construction est maintenant en place, son ouverture à l’exploitation est annoncée pour janvier 2016.
Il est composé de 6 éoliennes de 150 m de hauteur, pour une puissance théorique de 12 MW.

Une inauguration début novembre a été relatée par le journal “La Montagne du 13 novembre 2015”.

Ndlr : Je trouve curieux que ce parc, situé sur le hameau de Puy Lavèze, porte le nom de parc de Bajouve.
Un autre parc de même capacité va être construit par le même promoteur, au lieu-dit “Bois de Bajouve”, sur le territoire du hameau éponyme de Bajouve.

“Isabelle”, le 7 novembre 2015, a écris sur le sujet : “Parc éolien à Puy-Lavèze (63) : Le Massacre à l’éolienne, ça continue !”.
Je cite son commentaire :

Bonjour à tous, J’habite St Julien Puy Lavèze et je suis propriétaire d’un terrain à Puy Lavèze n’accueillant pas d’éolienne, par choix.
J’ai toujours apprécié cette vue panoramique sur le massif du Sancy, la banne d’Ordanche, et la chaine des puys.
Mais maintenant, que nous reste-t-il ?
Une pollution visuelle de ventilateurs à moustiques !
La consultation des habitants ?
Une réunion avait eu lieu en mairie, mais l’investisseur avait volontairement occulté les inconvénients. De plus, les propriétaires recevant les éoliennes étaient venus, les autres non, pour une simple raison :
Le parc éolien ne nomme “parc éolien de Bajouve” et non Puy Lavèze.
A présent on nous parle d’une implantation de 30 éoliennes dans un périmètre proche :
6 à Puy Lavèze, 6 à Bajouve, 6 à Briffons, 6 à Tortebesse, 6 à St Sulpice et celles qu’on ne connait pas encore.
Le parc est visible de très loin : du Sancy, de la banne d’Ordanche, du puy de dôme alors même que l’on espère une inscription à l’UNESCO !!!! »

Suite à cette intervention, j’ai décidé de me rendre sur place, et de faire un photoreportage.
J’ai commencé par un site emblématique de la chaine des Mont Dore, la Banne d’Ordanche.
Ce neck volcanique, perché à 1512 m d’altitude, offre une vision à 360° :

– Vue sur le lac du Guéry (1 264 m), le plus haut lac d’Auvergne.
– Vallées du Mont-Dore et de la Bourboule.
– Vue sur le Massif du Sancy et le Plomb du Cantal.
– Vue sur l’Artense et les Combrailles.

C’est donc vers les Combrailles que je vais tourner mon objectif, afin de vérifier les dires du promoteur éolien Eoles-RES dans la plaquette qu’il avait édité à propos du futur parc de Bajouve, sis à Puy-Lavèze.
Nota : Il est à noter que cette plaquette est désormais introuvable, elle a disparue du site du promoteur…
Cependant, on peut retrouver la même dialectique sur cette plaquette, que cette fois ci, j’ai pris la précaution de sauvegarder :

PROJET DE PARC EOLIEN DU BOIS DE BAJOUVE

Dossier de demande d’exploiter au titre des ICPE
Eole-RES, Résumé non technique :
Page 43 :

  • La sensibilité est modérée depuis les montagnes des massifs du Sancy et de la Banne d’Ordanche.
  • Intensité faible du fait de la profondeur du champ de vision et de l’éloignement.

Page 44 :

  • Le projet éolien du Bois de Bajouve va trouver sa place dans un ensemble de deux autres parcs éoliens, non encore construits, celui de Bajouve et celui de Sioulet-Chavanon.
  • Les six machines du projet du Bois de Bajouve vont créer de nouveaux repères par leur échelle et leur silhouette, implantées dans un maillage de pâtures bocagères.
  • Les trois parcs éoliens sont regroupés sur quelques kilomètres afin que l’ensemble constitué reste à l’échelle de ces vastes panoramas et de l’immensité du plateau, sans pour autant représenter le point focal des nombreux champs de vision ouverts et dégagés.

Mon constat en 19 photos
Comme je l’ai annoncé, nous allons commencer par la Banne d’Ordanche.
(En cliquant sur les photos, celle-ci s’ouvriront en grande taille sur un nouvel onglet)

Parc éolien de Bajouve. Distance 8650 m. Vue prises sur la Route Départementale 609, au pied de la Banne d'Ordanche, Murat-le-Quaire, 63150.

Parc éolien de Bajouve.
Distance 8650 m.
Vue prises sur la Route Départementale 609, au pied de la Banne d’Ordanche, Murat-le-Quaire, 63150.

Parc éolien de Bajouve. Distance 8100 m. Vue prises depuis le parking en bout de la Route Départementale n°609, au pied de la Banne d'Ordanche. Murat-le-Quaire, 63150.

Parc éolien de Bajouve.
Distance 8100 m.
Vue prises depuis le parking en bout de la Route Départementale n°609, au pied de la Banne d’Ordanche.
Murat-le-Quaire, 63150.

Parc éolien de Bajouve. Distance 9000 m. Sur le chemin au pied de la Banne d'Ordanche. 63150, Murat-le-Quaire. Au premier plan le bourg de Laqueuille

Parc éolien de Bajouve.
Distance 9000 m.
Sur le chemin au pied de la Banne d’Ordanche.
63150, Murat-le-Quaire.
Au premier plan le bourg de Laqueuille

Parc éolien de Bajouve. Distance 9200 m. Au sommet de la Banne d'Ordanche. 63150, Murat-le-Quaire.

Parc éolien de Bajouve.
Distance 9200 m.
Au sommet de la Banne d’Ordanche.
63150, Murat-le-Quaire.

Parc éolien de Bajouve. Incidences paysagère : Distance 9000 m. Sur le chemin au pied de la Banne d'Ordanche. 63150, Murat-le-Quaire.

Parc éolien de Bajouve. Incidences paysagère :
Distance 9000 m.
Sur le chemin au pied de la Banne d’Ordanche.
63150, Murat-le-Quaire.

Cette vue panoramique direction Nord-ouest, couvrant un angle de 33°, permet de présumer de la future situation :

Saint-Julien-Puy-Lavèze : Permis accordé à Eole-RES pour 12 éoliennes de 150 m, 6 sont construites, les 6 autres ne vont surement pas tarder.
Briffons : à l’étude 14 éoliennes pour EDF-EN, hauteur 150 m.
Tortebesse : à l’étude 15 éoliennes pour VSB-EN, hauteur 150 m.

Non visible sur la vue :

Saint-Sulpice : à l’étude 6 éoliennes pour VSB-EN, hauteur 150 m.
A ajouter le projet de la société “Parc Eolien Sioulet Chavanon” (qui date de 2009), qui devait porter sur 6 mats de 100 m, le long de l’A89, à cheval sur les communes de Briffons et de Prondine.
Cette société semble avoir été reprise par la société VSB-EN, laquelle a obtenue la prorogation, par Arrêté Préfectoral, pour un an du permis de construire qui avait été accordé à la société Parc Eolien Sioulet Chavanon.

En résumé, cela nous donne, dans l’état actuel de mes informations, 53 mats étalés sur une ligne de 13,5 km entre les deux communes extrêmes de Prondine et de Saint Sulpice, ligne approximativement orientée Nord-Est Sud-Ouest.

Quittant la Banne d’Ordanche, allons voir maintenant à Puy-Lavèze, sur le site de ce “Beaubourg dans les champs”.
Je vais commencer par le hameau de Barreix, qui tient de la commune de Briffons.
Contrairement aux habitants de Puy-Lavèze, qui eux ont signé pour accueillir ces moulinettes, les habitants de Barreix, eux, se sont vu imposer à leur corps défendant cette “grandiose vision” !

Parc éolien de Bajouve.: Sur la route de Barreix, près du hameau. Lieu-dit "Couleyroux des Sagnes", Briffons, 63820. La maison la plus proche est à 655 m de la première éolienne.

Parc éolien de Bajouve.:
Sur la route de Barreix, près du hameau.
Lieu-dit “Couleyroux des Sagnes”, Briffons, 63820.
La maison la plus proche est à 655 m de la première éolienne.

Les gens du hameau de Barreix peuvent mettre une croix sur la vision qu’ils avaient sur le Massif du Sancy et sur la Banne d’Ordanche.
En échange, ils ont Beaubourg au milieu des champs !
Le jour, ils auront ces infâmes moulinettes, la nuit, les flashs des balises…
A propos de ces balises, il est dit dans la plaquette de Eole-RES, en page 42, je cite :
“Balisage des éoliennes : impact lumineux.
Bonne qualité du ciel nocturne toutefois déjà soumis à l’influence des voies de communication.”
Ndlr : je trouve assez savoureux cette notation !
Quelles voies de communication dans le ciel ?
Je ne vois que le trafic aérien…
Passerait-il donc 40 avions à la minute dans le ciel de Puy-Lavèze ?
(C’est, je crois, la fréquence des flashes lumineux !)

Les habitants de ce hameau seraient en droit de porter plainte pour la dégradation de leur cadre de vie, mais le peuvent-ils ?
Voudra-t-on seulement les entendre ?
Mais si cela peut les consoler, EOLE-RES annonce qu’en 2014 la société a enregistré de belles performances avec une progression de son chiffre d’affaires de 46 millions à 122 millions d’euros.
(Communiqué de presse du 26 mai 2015)
Merci qui ?

A l'intersection de la route pour Barreix avec la Route Départementale n°82. Lieu-dit "Couleyroux des Sagnes", Briffons 63820. A comparer avec les photos que j'avais prises en 2013...

A l’intersection de la route pour Barreix avec la Route Départementale n°82.
Lieu-dit “Couleyroux des Sagnes”, Briffons 63820.
A comparer avec les photos que j’avais prises en 2013…

Puy-Lavèze. Depuis la Route Départementale n°82. A la hauteur d'un Chemin d'Exploitation n°27, Lieu-dit "Fillassoux", Saint-Julien-Puy-Lavèze, 63820. Beaubourg au milieu des champs !

Puy-Lavèze.
Depuis la Route Départementale n°82.
A la hauteur d’un Chemin d’Exploitation n°27, Lieu-dit “Fillassoux”, Saint-Julien-Puy-Lavèze, 63820.
Beaubourg au milieu des champs !

Puy-Lavèze. Depuis la Route Départementale n°82. A la hauteur d'un Chemin d'Exploitation, Lieu-dit "les Biesses", Saint-Julien-Puy-Lavèze, 63820. Pas d'’incidence sur le paysage, qu’ils disaient !

Puy-Lavèze.
Depuis la Route Départementale n°82.
A la hauteur d’un Chemin d’Exploitation, Lieu-dit “les Biesses”, Saint-Julien-Puy-Lavèze, 63820.
Pas d’incidence sur le paysage, qu’’ils disaient !

Puy-Lavèze. Depuis la Route Départementale n°82. A la hauteur d'un Chemin d'Exploitation, Lieu-dit "les Biesses", Saint-Julien-Puy-Lavèze, 63820.

Puy-Lavèze.
Depuis la Route Départementale n°82.
A la hauteur d’un Chemin d’Exploitation, Lieu-dit “les Biesses”, Saint-Julien-Puy-Lavèze, 63820.

Puy-Lavèze. Depuis la Route Départementale n°82. Lieu-dit "Puy-Lavèze", Saint-Julien-Puy-Lavèze, 63820.

Puy-Lavèze.
Depuis la Route Départementale n°82.
Lieu-dit “Puy-Lavèze”, Saint-Julien-Puy-Lavèze, 63820.

Sud de Puy-Lavèze. Intersection de la Voie Communale n°2, de Bajouve à St Julien, avec la Route Départementale n°82E, embranchement sur la Gare de Laqueuille. Lieu-dit "Cote de Puy-Lavèze", Saint-Julien-Puy-Lavèze, 63820.

Sud de Puy-Lavèze.
Intersection de la Voie Communale n°2, de Bajouve à St Julien, avec la Route Départementale n°82E, embranchement sur la Gare de Laqueuille.
Lieu-dit “Cote de Puy-Lavèze”, Saint-Julien-Puy-Lavèze, 63820.

Je l’avais bien dis quand j’ai fais mon premier dossier en aout 2013 :
“J’aurais aimé habiter là, mais…”
Puissent les habitants de Briffons consulter ces photos, avant d’accepter de vendre leur patrimoine au diable.

Nous allons maintenant nous éloigner progressivement du site, afin d’en juger l’impact paysager sur quelques points.

Distance 2150 m. Sur la Route Départementale n°2089, de Clermont-Ferrand à Bordeaux, à la hauteur de son passage sur la rivière la Miouze. Lieut-dit "les Planans", Saint-Julien-Puy-Lavèze, 63820.

Distance 2150 m.
Sur la Route Départementale n°2089, de Clermont-Ferrand à Bordeaux, à la hauteur de son passage sur la rivière la Miouze.
Lieut-dit “les Planans”, Saint-Julien-Puy-Lavèze, 63820.

Distance 3850 m. Au nord-est de Laqueuille. Vue depuis le Chemin de Villevialle au Fouaix, depuis le passage supérieur sur la Route Départementale 2089. Lieu-dit "le Fouaix", commune de Laqueuille, 63820.

Distance 3850 m.
Au nord-est de Laqueuille.
Vue depuis le Chemin de Villevialle au Fouaix, depuis le passage supérieur sur la Route Départementale 2089.
Lieu-dit “le Fouaix”, commune de Laqueuille, 63820.

Distance 4000 m. Au nord-est de Laqueuille. Vue depuis le Chemin de d'Orbevialle au Fouaix. Lieu-dit "le Fouaix", commune de Laqueuille, 63820.

Distance 4000 m.
Au nord-est de Laqueuille.
Vue depuis le Chemin de d’Orbevialle au Fouaix.
Lieu-dit “le Fouaix”, commune de Laqueuille, 63820.

Distance 4100 m Vue dans le Bourg de Laqueuille, à la hauteur de l'intersection de la Route Départementale n°134, dite de Gelles à Laqueuille, avec la Route Départementale n°922. 63820, Laqueuille.

Distance 4100 m
Vue dans le Bourg de Laqueuille, à la hauteur de l’intersection de la Route Départementale n°134, dite de Gelles à Laqueuille, avec la Route Départementale n°922.
63820, Laqueuille.

Distance 4500 m. Au nord-est de Laqueuille. Vue depuis l'intersection du Chemin de Villevialle au Fouaix, avec la Route Départementtale n°922. Lieu-dit "le Fouaix", commune de Laqueuille, 63820. Non visible sur la photo, le Logis Auberge de Fondain, un magnifique bâtiment de caractère, dont les propriétaires ont dû être fou de joie quand ils ont vu le "cadeau" qu'on leur avait fait !

Distance 4500 m.
Au nord-est de Laqueuille.
Vue depuis l’intersection du Chemin de Villevialle au Fouaix, avec la Route Départementtale n°922.
Lieu-dit “le Fouaix”, commune de Laqueuille, 63820.
Non visible sur la photo, à gauche, le Logis Auberge de Fondain, un magnifique bâtiment de caractère, dont les propriétaires ont dû être fou de joie quand ils ont vu le “cadeau” qu’on leur avait fait !

Distance 16530 m. Voie Communale n°3, de Nébouzat à Allagnat. Lieu-Dit "la Chappelat", 63210 Nébouzat. Nous sommes en lisière de la chaine des Puys. Les éoliennes se détachent bien sur la ligne de crête. Le Conseil départemental du Puy-de-Dôme poursuit une action auprès de l'UNESCO pour faire inscrire sur la liste dite du "Patrimoine mondial de l'UNESCO" la chaîne des Puys et la faille de Limagne. Quand les gens de l’'UNESCO vont voir ces asperges, à mon avis, pour l'’inscription, ce n'est pas gagné !

Distance 16530 m.
Voie Communale n°3, de Nébouzat à Allagnat.
Lieu-Dit “la Chappelat”, 63210 Nébouzat.
Nous sommes en lisière de la chaine des Puys.
Les éoliennes se détachent bien sur la ligne de crête.
Le Conseil départemental du Puy-de-Dôme poursuit une action auprès de l’UNESCO pour faire inscrire sur la liste dite du “Patrimoine mondial de l’UNESCO” la chaîne des Puys et la faille de Limagne.
Quand les gens de l’’UNESCO vont voir ces asperges, à mon avis, pour l’’inscription, ce n’est pas gagné !

Distance 17300 m. Vue prise depuis un chemin d'exploitation près de la Route Départementale n°942. Lieu-dit "Plaine de Barme", 63210, Nébouzat. Le moindre voile atmosphérique fini enfin par les atténuer. Mais je me demande la vision qu’on en a depuis le sommet du Puy de Dôme ? Il est distant de 22 km du parc de Bajouve…

Distance 17300 m.
Vue prise depuis un chemin d’exploitation près de la Route Départementale n°942.
Lieu-dit “Plaine de Barme”, 63210, Nébouzat.
Le moindre voile atmosphérique fini enfin par les atténuer.
Mais je me demande la vision qu’on en a depuis le sommet du Puy de Dôme ?
Il est distant de 22 km du parc de Bajouve

Fin de ce reportage.
Je ne reviendrai pas sur l’imposture écologique de ces engins, cela a été dénoncé et démontré, au cours de mains articles sur ce forum et dans d’autres.
Mon but est, ici, de témoigner, par l’image, de l’impact désastreux de ces machines sur notre patrimoine paysager.

Sur le territoire communal de Saint-Julien-Puy-Lavèze, elles sont 6, aujourd’hui, à Puy-Lavèze.
6 autres vont être érigées au Bois de Bajouve, et on ne peut rien y faire, à moins d’un miracle ou d’une jacquerie…

Mais il y a celles à venir…
Habitants de Briffons, Tortebesse, St Sulpice et Prondine, ces images vous sont adressées, surtout, réfléchissez bien, avant que d’accepter les trente deniers de Juda…

Didier Chateau.

Vent debout contre des éoliennes dans le Cantal (France 3)

Nos amis des associations Vents des Crêtes et Vent Debout sont dans le journal au sujet du projet de parc éolien du Puy Mary.

A l’horizon 2015, un parc de neuf éoliennes devrait voir le jour dans le Cantal. A Polminhac et à Velzic. A portée de vue du grand site du Puy Mary. Au grand dam d’une association qui se bat contre ce projet. Elle redoute que les éoliennes ne déçoivent les touristes voire les fassent fuir le Cantal. ” [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://auvergne.france3.fr/2013/09/24/vent-debout-contre-des-eoliennes-dans-le-cantal-324427.html” target=”_blank”]La suite sur le site de France 3 Auvergne[/icon_link]

Le mini-éolien pour les particuliers : nouvelle arnaque ou mauvaise politique incitative

Cela ne vous a pas échappé, des marchands de vents tournent dans nos campagnes. Nous ne parlons pas de ceux estampillés “SRACE” ou “ZDE”, seuls autorisés à piller les caisses de l’État en arnaquant les collectivités à coup de millions. Non, ceux là sont bien identifiés et commencent à être à la peine pour escroquer le maire ou ses conseillés tant les “ploucs” les obligent à se justifier.

C’est un genre un peu nouveau qui est en plein développement : le promoteur de mini-éoliennes pour particuliers. Car là aussi il y’a de l’argent à se faire. Comme nos élus, les citoyen moyen est ignorant, avide et il aime aussi la planète si elle remplit son portefeuille. A partir de ce simple postulat, des démarcheurs font la tournée des chaumières.

Comprenez bien que nous ne parlons pas du hameau isolé dans la Montagne Bourbonnaise pour qui ce serait en effet un idée à creuser (ou à enterrer ?). Non, nous parlons des lotissements en enfilade, alignés comme des vaches prêtes-à-traire. A tel point que même [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.fiscalite-environnementale.net/article-que-nous-apprend-l-arnaque-des-mini-eoliennes-de-pignon-113344863.html” target=”_blank”]des think-tank fiscalistes s’en inquiètent sérieusement[/icon_link]  :

[blockquote align=”center”]En zone urbaine dense, au ras des toits, les turbulences provoquées diminuent fortement le rendement de ces petites éoliennes. De nombreux particuliers se retrouvent avec des machines, qu’ils ont payées très chers, et découvrent ensuite que le rendement est si faible qu’ils ne pourront jamais rembourser leur investissement![/blockquote]

Des citoyens se font régulièrement avoir comme [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.bastamag.net/article2642.html” target=”_blank”]un gars de Rennes qui s’est vu promettre une économie de 700€/an sur sa facture EDF[/icon_link] . Mal lui en a prit bien entendu.

Mais la conclusion que bon nombre d’organismes fiscalistes ou spéculatifs tirent est invariablement : il faut inciter autrement, revoir le profil des subventions … sinon les citoyens vont commencer à se méfier des Énergies Renouvelables (ENR) :

[blockquote align=”center” cite=”ADEME”]Depuis que le crédit d’impôt pour le photovoltaïque a diminué, les entreprises spéculatrices se sont rabattues sur le petit éolien[/blockquote]

Sans rire … Ce serait donc la faute aux subventions.

Eh bien au Collectif, c’est chose faite, nous nous méfions des éoliennes et depuis longtemps. A tel point que nous pouvons affirmer avec John Hayes,ministre britannique de l’énergie à la BBC le 5 septembre 2012 que ” Les énergies renouvelables doivent prouver à la fois leur insertion environnementale et leur performance économique. Les éoliennes ne franchissent aucune de ces deux conditions.”

Car oui, les éoliennes, même “mini, doivent être rentables sans AUCUNE aide. Et ce sera là la clé de leur succès ou la raison de leur perte.

 

Anti-éolien, quand les campagnes se rebiffent

A l’heure ou les destinées du monde se situent plutôt du côté du moyen orient, de la Chine ou du nord-Afrique, des conflits bien moins médiatisés continuent de fleurir un peu partout en France et dans le Monde. Révolte latente, moins spéctaculaire, elle n’en demeure pas moins inquiétante pour qui sait analyser loin du sensationnalisme exotique de nos médias.

Alors qu’a Châlon-sur-Saône  [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.vivre-a-chalon.com/lire_CHALON-_-_-Eoliennes-le-debat-reste-a-faire,2303851328621e11c68f4f45f5467972dc35fafe.html” target=”_blank”]la CAPEN 71 interroge encore très diplomatiquement[/icon_link]  les élus de la communauté de communes sur la “véritable” contradiction qui leur fut proposée dans le cadre (piégé) des consultations du SRCAE, d’autres commencent à percevoir les traits du diktat écologico-financier que se profile derrière nos édiles et les outils “démocratiques” qu’ils déploient au service du Capital.

Ainsi dans la Vallée-au-blé,[icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/la-vallee-au-ble-eoliennes-les-mats-de-la-revolte” target=”_blank”] les riverains ont compris[/icon_link] qu’ils étaient pris pour ce qu’ils ne sont pas. Les promoteurs du projet de parc sur le plateau d’Haution semblent donc de plus en plus en mal d’expliquer l’inexplicable face aux arguments et au pragmatisme des citoyens locaux. Société écrans, montages financiers, rendements flous et législation volontairement “complexe” ont fini de leur mettre la puce à l’oreille.

Pendant ce temps, les[icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.lesoir.be/155698/article/economie/2013-01-11/%C2%AB-%C3%A9oliennes-co%C3%BBteront-45-milliards-aux-wallons-%C2%BB” target=”_blank”] Wallons commencent aussi à trouver la pilule un peu grosse[/icon_link]  et les revenus amères. Les subventions, la production, l’intermittence ne coûterait elle pas plus cher que prévu pour un résultat moindre ?

Analyse du décret du 25 octobre 2012 créant une Zone de Développement Éolien sur la commune de Chazemais

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais.jpg[/image]

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-2.jpg[/image]

Demande de ZDE, complément de juillet 2011, page 74

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-3.jpg[/image]

Demande de ZDE, complément de juillet 2011, page 74 : détail

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-4.jpg[/image]

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-5.jpg[/image]

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-6.jpg[/image]

Demande de ZDE, demande de juin 2009, page 34 : détail

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-7.jpg[/image]

Demande de ZDE, complément de juillet 2011, page 60 : détail
Demande de ZDE, complément de juillet 2011, page 114 : détail

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-8.jpg[/image]

Demande de ZDE, complément de juillet 2011, page 25

Commentaire : La distance de 600 m des habitations n’est pas respectée. Les nouvelles habitations construites depuis 2006 à La Croix Fayot ne figurent toujours pas sur la carte présentée. Elles sont à 500 m de la ZDE demandée.

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-9.jpg[/image]

Commentaire : La distance de 600 m des habitations n’est toujours pas respectée, notamment pour la ferme de La Brande. La portion la plus proche de La Croix Fayot a été amputée (« pour contenir le projet entre la RD 40 et les voies communales » comme le mentionne le décret ou simplement pour se mettre à l’abris d’un recours des riverains ? ».

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-10.jpg[/image]

Comme par hasard, les portions supprimées sont celles où Volkswind n’avait pas demandé de permis de construire des éoliennes !

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-11.jpg[/image]

Volkswind peut donc construire à Chazemais une dixième éolienne (en complément des 9 en projet) et porter la puissance unitaire de ces machines à 3 MW !

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-12.jpg[/image]

Les motivations du charcutage des ZDE relèvent de la plus grande fantaisie :
La chapelle Sainte Agathe, située à mi-chemin des pôles 1 et 2 justifie la réduction du pôle 2 mais pas celle du pôle 1.
5 éoliennes entoureront la ferme de La Brande mais on a « réduit le risque d’encerclement » de celle-ci en supprimant une portion de ZDE du pôle 1 ne comportant pas d’éolienne !

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-13.jpg[/image]

Malgré les multiples preuves apportées de l’insuffisance du potentiel éolien estimé sur la base d’une étude de 2003 totalement erronée, celui-ci est déclaré suffisant alors qu’il n’atteint pas le minimum de 4 m/s stipulé dans la circulaire du Ministère de l’Écologie et du Développement Durable adressée le 19 juin 2006 à tous les préfets de département.

[image align=”center” icon=”zoom” lightbox=”true” size=”large” width=”600″ autoHeight=”true”]http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/arret-ZDE-allier-chazemais-14.jpg[/image]

Et bien entendu, le fait que Volkswind France, le porteur du projet, et EnvirEnE, le bureau d’études, ont été fondés par le même homme, Thomas Daubner, créant ainsi une collusion qui devait absolument être évitée, selon le Préfet de l’Allier lui-même, est superbement ignoré.[blockquote align=”right”]Volkswind France, le porteur du projet, et EnvirEnE, le bureau d’études, ont été fondés par le même homme, Thomas Daubner[/blockquote]

Tous ces faits, qui auraient du conduire au refus de la ZDE de Chazemais, ont été portés à la connaissance de M le Préfet de l’Allier depuis 2009. Il n’en a tenu aucun compte, se réfugiant derrière l’avis d’obscurs fonctionnaires et d’élus irresponsables régissant en toute impunité la vie de centaines de leurs concitoyens dont ils sont pourtant les salariés, étant payés avec leurs impôts.

[icon_link style=”download” color=”green” href=”http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/11/Evolution-de-la-ZDE-R1.pdf” target=”_blank”]Télécharger l’étude complète au format PDF (1,1 Mo)[/icon_link]

Les professionnels du tourisme se mobilisent contre les éoliennes en mer

Après les associations de riverains et l’Umih (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie), le réseau Tourcom est le premier réseau national d’agence de voyages à adhérer au collectif PULSE, qui se bat pour un littoral français sans éoliennes, ainsi qu’à la FED (Fédération Environnement Durable). Le président du réseau, Richard Vainopoulos, s’insurge contre la menace que font peser les centaines d’éoliennes offshore en projet sur l’attrait touristique de la France. Nos correspondants à l’étranger, notamment en Grande-Bretagne et en Amérique du Nord, sont inquiets des projets d’éoliennes autour du Mont-Saint-Michel ou face aux plages du débarquement, deux hauts lieux de la mémoire française mais aussi mondiale.

Une menace persistante sur le Mont-Saint-Michel
Pour Tourcom, l’annulation de la construction des éoliennes d’Argouges, à moins de 20 km du Mont-Saint-Michel, ne signifie pas la fin du danger. En l’absence d’une zone d’exclusion beaucoup plus large des éoliennes, l’Unesco continue de menacer la France de déclasser ce site prestigieux. L’organisation internationale se réunira à nouveau le mois prochain pour étudier le cas des éoliennes du Mont-Saint-Michel. Au moment où de grands travaux sont engagés pour restituer au Mont-Saint-Michel son insularité – un chantier classé « opération d’intérêt national » – il semble d’autant plus incohérent de défigurer le site par des projets d’éoliennes.

Un projet fou d’éoliennes face aux plages du débarquement
Mais le Mont-Saint-Michel n’est pas le seul grand site touristique menacé. Un complexe éolien de cent aérogénérateurs pourrait voir le jour d’ici 2015 dans la baie d’Arromanches, notamment au large d’Omaha Beach. Pour rappel, des milliers de soldats nord-américains ont perdu la vie au large de cette plage. Ce projet fait l’objet d’une récente pétition lancée par l’association d’Arromanches Port Wilson Churchill, qui appelle au respect d’un lieu de mémoire sacré pour les vétérans américains et canadiens.

50% de touristes en moins
Pour Richard Vainopoulos, ces éoliennes ne rapporteront rien mais coûteront très cher en termes d’emplois. Une première étude d’impact touristique montre que les côtes françaises pourraient perdre jusqu’à 15% de touristes français et 30 % de touristes étrangers. Les chiffres montent même à 50% pour les sites les plus célèbres dont font partie le Mont-Saint-Michel et les plages du débarquement. A l’heure où la France n’a jamais eu autant besoin d’emplois et où le tourisme assure une grande partie de notre excédent commercial, cette perspective n’est pas acceptable.

Contacts Presse :
Richard Vainopoulos (Tourcom) – 01.73.79.50.64
Catherine Boutin (PULSE) – 06.10.28.71.12
Jean-Louis Butré (FED) – 06.80.99.38.08

Eoliennes de Biozat : signez la pétition !

L’association Biozat Environnement est vent debout contre le projet d’implantation d’éoliennes sur la commune de Biozat.
Déjà échaudés pas les montages photos trompeurs de la société [icon style=”globe” color=”green”]Volskwind[/icon], promoteur du projet, les résidents du lotissement des Boissonats ne décolèrent pas !

Ainsi, une [icon style=”link” color=”green”]première pétition[/icon] avait été lancée par monsieur André LEGER et monsieur André CONTI. Cette première pétition avait réuni toutes les signatures des résidents du lotissement des Boissonats. Faisant ainsi l’unanimité face aux éoliennes géantes de la société Volskwind.

A votre tour, soutenez les habitants de Biozat en [icon style=”globe” color=”green”]signant la pétition (cliquez ici)[/icon]!
Nous vous invitons également à rejoindre [icon style=”globe” color=”green”]la page Facebook de la contestation[/icon]

Et admirez les belles banderoles (super boulot bravo à tous) !

Les riverains en colère contre les éoliennes à Biozat

Les riverains en colère contre les éoliennes à Biozat