Eolien domestique ou petit éolien : aubaine ou arnaque à domicile ?

La question est rhétorique bien entendu. Les alertes sur l’effet d’aubaine de ces machines importées de chine par des revendeurs uniquement attirés par les subventions et l’image “de rêve” entretenue autour du mythe éolien, ne cessent en effet d’être levées par les associations de lutte anti-éolien et de défense de l’environnement, puis par les associations de consommateurs, puis par les médias, et enfin – timidement – par les instances locales.

Les cas d’arnaques aggravées s’accumulent

Malheureusement le mot à du mal à passer. Des commerciaux continuent d’arnaquer le riverain avec des offres alléchantes, et de nombreux citoyens tombent dans le panneau. Ainsi récemment, “Jean-François L. , propriétaire d’une maison dans le Vaucluse, est démarché par la société Prom Service Distribution (Psd13), le 24 mai 2012.” s’en suit un prêt de 14 000 euros à quasiment 7% (Franfinance), une éolienne qui ne produit pas du tout, mais qui plus est consomme du courant en proportion supérieure à sa production !
Bien entendu “Lorsque M. L. a contacté Prom Service Distribution, pour protester, il n’a pas obtenu d’interlocuteur. L’entreprise a été mise en liquidation judiciaire le 28 janvier 2013. Entre-temps, un commercial, furieux d’avoir été licencié, a mis M. L. en contact avec d’autres clients mécontents. Ils sont une quinzaine à constater que leur éolienne de pignon ne marche pas.

D’autres cas existent, comme celui un peu plus ancien de la société France Eoliennes, qui aura elle aussi mis de très nombreux clients dans une situation impossible, et qui sera d’ailleurs condamnée pour ces faits.

les médias commencent à en parler

Ainsi récemment quelques sites de journaux ou radios commencent à s’intéresser à ce sujet :

France Télévision le 14 octobre 2013
petit-eolien-arnaque-france-television
(L. DECHERF, C. DE LA BAUME, A. DOMY, P. LE BAUD, F MAZOU, S. GIRBAL / ©FRANCE 2)

Europe 1 le 9 octobre 2013
Fausse bonne idée, l’éolienne en milieu urbain ? A peine plus grandes que des antennes de télévision, ces petits “moulins à vent” personnels installés sur le toit des habitations sont censés faire baisser les factures d’électricité. Sauf que bien souvent, il n’en est rien. Ces dispositifs écolos ont un coût élevé, entre 10.000 et 25.000 euros, et fonctionnent souvent mal.La suite sur le site d’Europe 1 …

Le mini-éolien pour les particuliers : nouvelle arnaque ou mauvaise politique incitative

Cela ne vous a pas échappé, des marchands de vents tournent dans nos campagnes. Nous ne parlons pas de ceux estampillés “SRACE” ou “ZDE”, seuls autorisés à piller les caisses de l’État en arnaquant les collectivités à coup de millions. Non, ceux là sont bien identifiés et commencent à être à la peine pour escroquer le maire ou ses conseillés tant les “ploucs” les obligent à se justifier.

C’est un genre un peu nouveau qui est en plein développement : le promoteur de mini-éoliennes pour particuliers. Car là aussi il y’a de l’argent à se faire. Comme nos élus, les citoyen moyen est ignorant, avide et il aime aussi la planète si elle remplit son portefeuille. A partir de ce simple postulat, des démarcheurs font la tournée des chaumières.

Comprenez bien que nous ne parlons pas du hameau isolé dans la Montagne Bourbonnaise pour qui ce serait en effet un idée à creuser (ou à enterrer ?). Non, nous parlons des lotissements en enfilade, alignés comme des vaches prêtes-à-traire. A tel point que même [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.fiscalite-environnementale.net/article-que-nous-apprend-l-arnaque-des-mini-eoliennes-de-pignon-113344863.html” target=”_blank”]des think-tank fiscalistes s’en inquiètent sérieusement[/icon_link]  :

[blockquote align=”center”]En zone urbaine dense, au ras des toits, les turbulences provoquées diminuent fortement le rendement de ces petites éoliennes. De nombreux particuliers se retrouvent avec des machines, qu’ils ont payées très chers, et découvrent ensuite que le rendement est si faible qu’ils ne pourront jamais rembourser leur investissement![/blockquote]

Des citoyens se font régulièrement avoir comme [icon_link style=”globe” color=”green” href=”http://www.bastamag.net/article2642.html” target=”_blank”]un gars de Rennes qui s’est vu promettre une économie de 700€/an sur sa facture EDF[/icon_link] . Mal lui en a prit bien entendu.

Mais la conclusion que bon nombre d’organismes fiscalistes ou spéculatifs tirent est invariablement : il faut inciter autrement, revoir le profil des subventions … sinon les citoyens vont commencer à se méfier des Énergies Renouvelables (ENR) :

[blockquote align=”center” cite=”ADEME”]Depuis que le crédit d’impôt pour le photovoltaïque a diminué, les entreprises spéculatrices se sont rabattues sur le petit éolien[/blockquote]

Sans rire … Ce serait donc la faute aux subventions.

Eh bien au Collectif, c’est chose faite, nous nous méfions des éoliennes et depuis longtemps. A tel point que nous pouvons affirmer avec John Hayes,ministre britannique de l’énergie à la BBC le 5 septembre 2012 que ” Les énergies renouvelables doivent prouver à la fois leur insertion environnementale et leur performance économique. Les éoliennes ne franchissent aucune de ces deux conditions.”

Car oui, les éoliennes, même “mini, doivent être rentables sans AUCUNE aide. Et ce sera là la clé de leur succès ou la raison de leur perte.