Ajout de nouvelles études médicales et scientifiques sur les éoliennes, les infrasons, le son et leur impact sur la santé humaine

Depuis la [icon style= »link » color= »green »]plainte au pénal pour « mise en danger de la vie d’autrui »[/icon] portée par Claude Reboul de l’association « Le vent qui souffle à travers la montagne » contre les éoliennes du chemin de la ligue dans la montagne bourbonnaise, vous avez été nombreux en nous demandant des sources supplémentaires. En plus de celles déjà disponibles, voici ci-dessous les études, travaux, recommandations ou reflexions les plus sérieuses sur le sujet, capable de fonder un jugement sur ces questions du bruit des éoliennes, sons, infrasons et autres bruits. Retrouvez toutes les études sur notre [icon style= »link » color= »green »]page dédiée.[/icon]

Eoliennes et santé humaine, par Nicole Lachat

« Eoliennes et santé humaine »

En Suisse, alors que les étude d’impact obligatoires précédant une autorisation d’implantation d’éoliennes font la part belle aux atteintes au paysage ou se préoccupent des répercussions sur les oiseaux ou les chauves-souris, aucune étude n’est requise (hormis de basiques mesures de bruits) en ce qui concerne les humains, et ceci malgré l’accroissement quotidien de plaintes et de prises de position de riverains.
Face à ce flux de protestations sans cesse croissant et au vu de symptômes semblant concorder d’un bout à l’autre du monde, il n’est plus envisageable de continuer à occulter ce problème.

Nicole Lachat, biologiste, Docteur en sciences, « Eoliennes et santé humaine », juin 2011.

bruit des éoliennes - les préconisation de l'académie de médecine

« bruit des éoliennes – les préconisation de l’académie de médecine »

Depuis une dizaine d’années, la réglementation concernant l’installation de ces engins comporte une étude d’impact sur l’environnement, sur la flore autant que sur la faune, ornithologique notamment. Mais, pour l’homme, l’éventualité de nuisances, notamment sonores, induites par le fonctionnement de ces engins a été minimisée, et son appréciation scientifique n’a pas été réglementée

Académie de Médecine

conséquences de l'éolien industriel sur l'homme – sa santé et son moral

« Quelques reflexions sur les conséquences de l’éolien industriel sur l’homme – sa santé et son moral »

L’ ADEME admet que les éoliennes émettent des infrasons, mais affirme : « Si ces vibrations basse fréquence peuvent – effectivement dans certains cas – avoir une influence sur la santé humaine, elles sont parfaitement inoffensives dans le cas des éoliennes »1 (Sic).
Les infrasons occupent, dans la gamme des fréquences sonores, la fraction du spectre qui véhicule la majeure partie de l’énergie – aucun obstacle ne les arrête. Ils sont détectés à très grande distance (les explosions d’essais nucléaires sont repérées sur toute la terre : après avoir fait le tour du globe terrestre, les infrasons produits par une explosion atomique, n’ont perdu que 5 % de leur puissance).

Docteur Pierre RECHER Médecin Généraliste, Diplômé d’Hygiène Industrielle et de Médecine du Travail.

Eoliennes, sons et infrasons

« Eoliennes, sons et infrasons : effets de l’éolien industriel sur la santé des hommes »

 » Grâce à une technologie améliorée, le bruit mécanique lié à la transmission et à l’alternateur a été réduit de manière significative par le biais d’une insonorisation améliorée de la nacelle et d’autres mesures comme la modification ou la suppression des engrenages. sur certains modèles où les arbres de transmission sont montés sur des coussinets amortisseurs.
Il reste des incertitudes tant que l’on ne sait pas quel modèle (avec année de construction) sera choisi par le promoteur éolien, ce qui est le cas de figure pour certains projets. « 

Marjolaine Villey-Migraine, Docteur en sciences de l’information et de la communication. Université Paris II-Panthéon-Assas. Spécialiste de l’Information Scientifique et Technique (IST)

Témoignage : la Montagne Bourbonnaise tremble

Comme vous le savez, 8 éoliennes de 150 mètres de haut ont été implantées sur le sommet de la Montagne Bourbonnaise dans notre département de l’Allier en Auvergne. Outre le fait que ce mont, classé au patrimoine mondial de L’UNESCO, a été sauvagement scalpé malgré les avis contraires de Météo France ( mettant en cause la rentabilité ) et l’Assemblée Nationale ( sur la contrevenance à loi Montagne ), il a été mainte et mainte fois rapporté les nuisances générées par les vibrations des pâles de ces rotors géants. Mais bon, le fric l’emporta sur la raison ou les sentiments : les éoliennes trônent sur la Montagne Bourbonnaise.
Voici un témoignage :

 » Bonjour à toutes et à tous,
Un Chatelois de mes amis, habitant un lieu-dit sur les hauteurs du village, avec vue sur la totalité de l’enfilade des tourniquettes du chemin de la Ligue, m’a rapporté que le mois dernier, un vent fort et chaud soufflait du sud ce soir-là. Sa maison, une ancienne ferme bourbonnaise traditionnelle a tremblé toute la nuit empêchant ses 2 enfants ados de dormir. Les vibrations se sont arrêtées le matin lorsque le vent a cessé. Que faut-il en conclure ? Les éoliennes sont à 3,5 km à vol de coucou. D’après les affirmations de l’ADEME, passé 500 m, il n’y a plus de nuisances auditives. Et d’après l’AFSAT, la sécurité en matière d’infra-sons, recommande qu’elles soient implantées à partir de 1500 mètres des habitations ou lieux de vie.
Sauf que ; il existe des études complètement contradictoires. Celle de la docteur américaine Nina Pierpont et cette autre de la docteur en sciences de l’information et de la communication Marjolaine Villey-Migraine qui stipule que les infra-sons produits par les éoliennes ont une portée de 5 à 10 km. Pour mémoire à ceux qui ne l’ont pas lu lorsque je l’avais envoyé il y a un an et demi environs, je vous remets cette étude en pièce jointe ainsi que la dernière nouvelle de [icon style= »link » color= »green »]Nina Pierpont[/icon]
.
 »
Claude Reboul, président de l’association Le Vent qui Souffle à Travers la Montagne.

Pour des raisons de sécurité, le chemin de la ligue doit être partiellement dévié à cause des éoliennes

La Semaine de l’Allier 20.01.2011

Le promoteur nous dit: « lorsque les éoliennes tournent, elles produisent ». Oui, mais elles ne produisent finalement seulement 11% de leur capacité de production techniquement possible par an et ceci faute de vent. Sans parler des avantages financiers pour le promoteur, est-ce que cette petite production justifie l’impact sur le paysage des Montagnes Bourbonnaises, le GR3, classé par l’UNESCO à cet endroit, et pour les habitants qui sont sérieusement dérangés par le bruit de ces machines éoliennes industrielles?

Article du journal La montagne du 20 janvier 2011

Qui veut de l’électricité à prix négatif ? (du blog drgoulu.com)

La machine à mouvement perpétuel permettant de produire de l’énergie à un prix nul est un vieux rêve de l’humanité.

Extrait du blog drgoulu.com sur lequel je vous recommande ce très bon article :

« Mais aujourd’hui on sait faire mieux : il arrive de plus en plus souvent que l’électricité ait un prix négatif pendant quelques heures ! On vous paie pour consommer de l’électricité ! Qui en veut ? Lire la suite …

Le bruit des éoliennes : une réalité.

Le site www.planete-eolienne.fr colporte des mensonges à peine croyables.

Aller, juste pour rire un peu, voici un argument très fondé  » En fait, au pied d’une éolienne moderne, le bruit du vent est bien souvent plus dérangeant que le bruit de l’éolienne même. Les éoliennes fonctionnent en effet quand il y a du vent. A ces moments-là, le vent fait bruisser les feuilles des arbres, siffler les lignes électriques et téléphoniques, s’agiter les éléments de l’environnement. Tous ces bruits vont avoir tendance à couvrir le bruit des éoliennes. « 

Ce que l’auteur ne dit pas, c’est que le bruit d’une éolienne ne s’entend pas à son pied, mais dans l’axe du vent, sois dans le cône phonique généré par les pales et qui peut balayer plus de 15km2 de surface dans le cas des génératrices de 150mètres.
En regardant les vidéos des supporters des éoliennes sur internet, vous remarquerez d’ailleurs qu’ils font tous leurs enregistrements au pied des éoliennes ou dans le sens inverse du vent…

Alors oui, une fois pour toutes, les éoliennes à axe horizontal font du bruit, beaucoup de bruit, et provoquent des nuisances plus insidieuses qu’une « simple » gène. Voici quelques preuves.

Le blog voisinedeseoliennesindustrielles.ch :

Cette dame donne, jour après jour, les preuves de son calvaire et des nuisances qu’elle supporte. Un bon exemple vaut mieux qu’un long discours :

Cette brave dame précise : « Voici ce que nous entendons de notre maison, ces fameuses éoliennes, silencieuses selon nos conseillers communaux. « Pales, oiselets et voiture » en précisant qu’il n’y a qu’une éolienne qui tourne et que le vent est modéré et pas complètement dans l’axe de la maison. « 

Un autre blog belge une fois, qui vous propose de simuler chez vous l’impact sonore des éoliennes sur votre quotidien : www.leseoliennes.be.

Extrait : « Nuisances sonores
Voici un moyen de vérifier comment votre environnement changerait après qu’on y ait mis des éoliennes.(…)
Pour tester comment vous supporterez le bruit des éoliennes, vous pouvez écouter le bruit d’une éolienne, tel qu’on l’entend pendant la nuit, fenêtres ouvertes. Faites l’expérience suivante :
– Écoutez le fond sonore de cette page (Provenant d’un site au Québec [27]). Vous pouvez ouvrir une copie de ce fichier autant de fois qu’il y a d’éoliennes. Voici comment régler le volume sonore.
– Si vous êtes à la campagne, pendant une nuit de vent moyen (force 5), ouvrez la fenêtre, écoutez le bruit du vent dans un arbre des environs. Si votre région est calme, le faible bruit nocturne est de l’ordre de 10 à 15 dB. Par temps de vent moyen, il passe à 35 dB (décibels), augmentant avec le vent. Réglez les boutons de la puissance du son de votre ordinateur dans votre chambre pour écouter le bruit simulé de l’éolienne à peu près au même niveau sonore ou un peu moins fort. Vous vous rendrez ainsi compte de la différences entre les types de sons à volume égal. Il faut ensuite modifier le son suivant votre distance aux éoliennes futures.(…) »

Enfin quelques études pour comprendre le danger de ces éoliennes :

>L’étude de monsieur Ludovic Grangeon, enseignant chercheur en fiscalité et économie, membre du collectif et Président d’ADERMOB, traite de façon intéressante et experte le niveau sonore des éoliennes à axe horizontal ( 99% du parc ).

Extrait :
« 3.4. Importance du bruit
Des brochures complaisantes de vulgarisation éditées par des organismes publics ont répandu des informations de propagande très erronées. Les fiches techniques des constructeurs, d’éoliennes à hélices ne citent jamais les niveaux d’émission sonore. Ces notices peuvent être obtenues dans les documents professionnels. Le niveau standard d’émission sonore d’une éolienne à hélice est de 103 à 105 décibels. Chaque augmentation de 3 décibels double le niveau sonore. Alors que des légendes comparent le bruit d’une éolienne à celui d’un lave vaisselle (45 décibels environ), il faut savoir que le niveau de 103 à 105 décibels équivaut à celui d’un avion à réaction. Une opération de 8 éoliennes installe donc en permanence une escadrille de 8 avions de ligne à un emplacement donné. Il existe tellement d’articles de presse relatant les nuisances sonores en France et dans tous les pays, qu’il est surprenant de voir les brochures officielles persister à énoncer de telles énormités. Les documents officiels des ministères, de l’Afsset, de l’académie de Médecine, convergent tous vers les mêmes conclusions. Les nuisances sonores sont insupportables en dessous de 500 m mais elles ont des répercussions sérieuses jusqu’à 2.5 km et jusqu’à 4 km, ce qui représente une zone de dangerosité de 15 km2 environ. Les courbes de propagation de l’Aviation Civile bénéficient d’une expérience de plus de 50 ans dans ce domaine. Ces courbes montrent que l’émission sonore de 103 à 105 décibels est encore à 70 décibels minimum à 3 km, soit 15 décibels au dessus du dépassement autorisé, ce qui représente cinq fois la limite, et pour un seul avion à 103 décibels.

De nombreuses affections sont enregistrées dans ces zones : vertiges, palpitations, acouphènes, dépression, insomnie (travaux scientifiques de Madame Nina Pierpont en liaison avec l’Académie Française de Médecine). En dehors de l’aspect invalidant des personnes concernées, elles sont également des facteurs de coût supplémentaire pour la sécurité sociale par les frais de traitement, les interrup*ons de travail, les séquelles causées. Le coût moyen d’un arrêt maladie est de 2000€ environ selon les études de différents organismes. La simple occurrence de 10 cas par an représente déjà un coût de 20 000 € pour la collectivité.(…) »

Enfin l’étude du docteur Nina Pierpont qui a pu déterminer et constater le lien de causalité entre de nombreux symptôme médicaux et la proximité des éoliennes :

Extrait :

« Il est important de souligner que ces symptômes ne sont pas psychologiques (comme si les personnes les inventaient); ils sont neurologiques. Les gens n’ont aucun contrôle quel qu’il soit sur leur réponse aux éoliennes. Ceci arrive automatiquement. On ne peut pas contrôler ces symptômes.Nous pouvons être catégoriques à ce sujet car les signaux de l’équilibre (nommés signaux vestibulaires) sont le seul type de signal sensoriel que nous ne pouvons tout simplement pas ignorer. Vous pouvez ignorer ce que vous voyez ou entendez, mais pas ce qui arrive à votre sens de l’équilibre. Appelez cela une loi de la nature si vous voulez. »

Fiscalité éolienne : Comment une niche fiscale détruit son propre objectif

Bonjour à tous, cela fait quelques temps que cet article est paru sur www.lecri.fr, mais il est tellement bien fait que je ne résiste pas à l’idée de vous le partager.
Cet article s’inspire du travail de Ludovic Grangeon, de l’association ADERMOB membre du Collectif Allier Citoyen, notre spécialiste des questions fiscales.

En voici un petit extrait :

« Les incitations gouvernementales ont amené les opérateurs du secteur de l’énergie à promouvoir de nombreuses fermes éoliennes sur le territoire. L’urgence de certaines mesures, les aspects segmentés de l’analyse par discipline, ont occulté les interactions de ces opérations avec d’autres réglementations, et ont négligé le manque de responsabilité sociale ou d’éthique de la plupart des opérateurs. L’État et les Collectivités n’exercent pas sur ces opérations le contrôle légitime exercé à propos de toute délégation de service public, puisque c’en est une. »

Lutter contre les éoliennes : le guide de la FED

NOUVEAU La Fed vient d’éditer un guide : LUTTER CONTRE LES EOLIENNES.

Quelques conseils à des personnes confrontées à un projet éolien
il est maintenant téléchargeable à partir du lien suivant ( 21 pages A4 format pdf : 500k)

http://environnementdurable.net/documents/pdf/fedguideassos2011.pdf

C’est un travail qui a été fait par les 3 Présidents ou V.Presidents d’associations de la FED :
– Jacques de Crémiers association Défense Environnement de Paizay et Alentours
– Alain de Tonnac- association Entre monts et Marais
– Daniel Albina- association Vent de Gatine

Cette première version n’est pas à l’abri de modifications car la législation est en pleine évolution, voir de certaines approximations que vous ne manquerez pas de nous signaler pour la prochaine édition .
Ce guide devrait encourager toute personne à créer le plus vite possible une association  » au cas ou » , même si pour le moment aucun projet éolien n’est connu . Cela va arriver.

Pour se protéger c’est très simple « SUIVEZ LE GUIDE »
Sommaire
Quelques conseils à des personnes confrontées à un projet éolien
Créer une Association
La naissance d’un projet éolien
Dès qu’un projet se dessine, l’association doit « fourbir ses armes »
Mobiliser la populationTracts, panneaux
Pétitions
Réunion publique, constitution d’un listing.
Sensibilisation d’autres publics
Constitution d’un réseau
Manifestation
Enquête publique
Aller en justicePermis de construire
Recours gracieuxRecours contentieux
Protection juridique
AppelCassation
Les dessous de l’éolien
Participez à la réunion d’information
Adhérez à l’Association
Association mode d’emploi
ProcéduresOuverture d& rsquo ;un com pteAdresses utiles
Statuts type
Procès-verbal de l’Assemblée Générale constitutive Déclaration d’existence au Préfet
Déclaration d’existence au Conseil Municipal
Faire face aux ZDE

Témoignage : Eoliennes de la montagne bourbonnaise visibles à 43km à la ronde … de jour !

En provenance de l’association Brise Vent Forterre :

 » Bonjour,

Un goupe de personne intriguée depuis quelques jours par des clignotement de feux rouges très visibles de nuit depuis la porte de leur maison. Après vérification de l’azimut et utilisation d’un zoom aproprié, ils sont en mesure de prouver qu’il s’agit des éoliennes du chemin de la ligue! Par temps clair elles sont visibles à l’oeil nu entre le silo de la coopaca et le coq du clocher de l’église. Nous sommes à TRETEAU c’est dire à 43 km à vol d’oiseau du site! Evidemment, de nuit, les feux rouges cligotants sont visibles de beaucoup plus loin !

Merci Monsieur SZYPULA pour ces illuminations qui ne sont pas limitées à la période des fêtes. Il ne reste plus qu’à imaginer notre environnement si le projet de la comcom de Varennes Forterre voyait malheureusement le jour! Seulement, ce « petit » impact sur notre environnement, Ostwind n’en parle surtout pas et le President de la communauté de commune fait semblant de l’ignorer. AU fait les flasch rouge sont t’ils visibles visibles de Saint-Gérand le Puy.

Au fait ,on parle du Mont- Saint MICHEL, mais le chemin de la ligue est aussi classé par l’UNESCO, si je ne me trompe pas.

Daniel Pecqueur

Président de BVF Association BRISEVENT/FORTERRE,

Siège social « La Contrée des Sables 03150 MONTOLDRE. Tel 04 70 47 48 86
Enregistrée à la sous préfecture de VICHY sous le n° W033002839 le 28 juillet 2009.Journal officiel n° 31 du
1°août 2009.
mail :brisevent.forterre@free.fr

Etude Economique & Fiscale : Comment les fermes éoliennes sont détroquées, par L. GRANGEON

Extrait. Texte complet (pdf).

Les incitations gouvernementales ont amené les opérateurs du secteur de l’énergie à promouvoir de nombreuses fermes éoliennes sur le territoire. L’urgence de certaines mesures, les aspects segmentés de l’analyse par discipline, ont occulté les interactions de ces opérations avec d’autres réglementations, et ont négligé le manque de responsabilité sociale ou d’éthique de la plupart des opérateurs. L’État et les Collectivités n’exercent pas sur ces opérations le contrôle légitime exercé à propos de toute délégation de service public, puisque c’en est une.

Un certain nombre d’enseignements commencent à être tirés. Ces fermes éoliennes ne répondent pas aux attentes selon le processus prévu, et de nombreux procédés ou artifices en détroquent la finalité. Le bilan économique et social en est désastreux, mais la conscience émerge seulement avec la connaissance de tous les paramètres. Naïveté ? Cynisme ? Impéritie ? Les dommages collatéraux d’une ferme éolienne portent à la collectivité un préjudice supérieur au double de l’investissement, alors que l’inverse était supposé ou attendu. Ce chiffre est tellement élevé qu’il convient de le détailler avec soin. (…)