Couplage des marchés de l’électricité : le trading grand gagnant ?

Ce 31 03 2015, la CRE vient d’approuver le couplage des marchés et propose une courte vidéo pédagogique sur le réseau de transport d’électricité.

Cette vidéo donne un éclairage sur l’effondrement actuel du prix de gros, qui pousse les centrales à gaz à fermer leurs portes les unes après les autres en raison des ventes à pertes qu’elles sont amenées à faire pour éviter les redémarrages intempestifs et des arrêts forcés qui pénalisent leur rentabilité.

Ces fermetures de moyens pilotables, indispensables à la sécurité d’approvisionnement, sont la raison de l’intervention financière de l’État par les mécanismes de capacité.

Parallèlement, le prix de détail de l’électricité s’envole, entre autres en raison des taxes (CSPE) qui doivent compenser à EDF son obligation de rachat à tarif préférentiel de la production des énergies renouvelables (90.6€/MWh éolien en 2014).

Il convient de ne pas manquer, à la 45° seconde de la vidéo, l’acteur du marché qui aide à comprendre le reste. Le trader, bien sûr.

La mutualisation des intermittences européennes donnera, sur la régularité de production, ce qu’on peut en attendre…

La suite sur http://lemontchampot.blogspot.fr/2015/03/le-marche-de-lelectricite.html

Énergies renouvelables : arnaques en vue en Bretagne

Des citoyens persuadés de la « juste cause » de l’énergie verte se font encore berner par des aigrefins profitant de la « vague verte ».

En France, nous n’avons pas encore connu un désastre aussi spectaculaire qu’en Allemagne avec la faillite du fabricant d’éoliennes Prokon qui était financé par des « participations citoyennes ». Créée en 1995, cette entreprise avait la particularité d’avoir été financée par 75 000 petits investisseurs privés. Elle les avait alléchés avec un investissement présenté comme « éthique », et accompagné d’intérêts élevés (de 6 % à 8 %). Ce dépôt de bilan s’est soldé par de « gross » pertes pour de nombreux petits épargnants et a poussé le gouvernement allemand à demander aux autorités des marchés financiers (Bafin) un contrôle plus strict de ce type d’investissement… à haut risque.

Lire la suite de l’article de Michel Gay sur http://fr.friends-against-wind.org/realities/energies-renouvelables-arnaques-en-vue-en-bretagne

Le Collectif le dit depuis 5 ans : EDF Énergies Nouvelles prouve qu’il a eu raison …

EDF Énergies Nouvelles propose de nouvelles éoliennes plus performantes que les éoliennes à mât et hélice. Bonne nouvelle ? Pas vraiment, car contrairement à ce qui est annoncé, cela fait longtemps que l’industrie éolienne sait que ces vieux coucous ne valent rien.

Nous disions depuis cinq ans que les éoliennes à mât et hélice étaient les plus ringardes et complètement dépassées. Et EDF énergies nouvelles nous propose maintenant des éoliennes plus rentables. Après nous avoir fait acheter les vieilles pourries … question de marge sans doutes.

Ceci prouve que des promoteurs sans scrupule nous refilent les vieux rossignols dont plus personne ne veut. Et en profitent pour faire des fortunes en installant à bas prix des installations alibis pour revendre à l’étranger des certificats d’énergie dont on ne voit pas la couleur.

Innovation éolienne : L’Arbre à vent : une toute nouvelle éolienne française capable de produire beaucoup d’énergie avec peu de vent.

L’énergie fournie par le vent est gratuite, écologique et inépuisable mais les éoliennes conçues actuellement sont souvent jugées trop bruyantes, trop grandes et peuvent dénaturer le paysage. Une start-up parisienne a mis au point un système en forme d’arbre dont les feuilles agissent comme des mini éoliennes capables d’apporter puissance et autonomie. DGS vous présente ce projet ingénieux qui mêle technologie et écologie.NewWind R&D est une start-up parisienne dont l’ambition est de réconcilier nature et technologie, environnement et besoins énergétiques.

Jérôme Michaud-Larivière et son équipe d’ingénieurs ont mis au point l’Arbre à vent, constitué d’un tronc en acier blanc et d’une centaine de feuilles en plastique (PVC) vert qui actionnent autant de mini-turbines silencieuses. Cet arbre épuré, stylisé et esthétique fonctionne quasiment toute l’année car chaque feuille, équipée d’une technologie Aeroleaf, tourne dès que le vent atteint 2 mètres par seconde (il faut au minimum 4 mètres par seconde pour faire fonctionner une éolienne classique) quelle que soit sa direction, ce qui évite le phénomène de cisaillement.

Lire la suite sur dailygeekshow.com …

[divider]
[tvideo type=”youtube” clip_id=”h7F3od3VEsY” autoplay=”false” controls=”true” loop=”false” showinfo=”true” theme=”light”]