Projet éolien sur Briffons, les Briffonais se rebiffent !

Rien ne va plus au pays de “Éole et les couillons” !

Menacés du saccage de leur lieu de vie, voilà qu’une part importante de citoyens de Briffons réclament, par une lettre adressée au conseil municipal de Briffons, avec double envoyé à Monsieur le Préfet du Puy-de-Dôme, que soit tenue une consultation populaire !

[gview file=”https://www.stop-eole-auvergne.com/wp-content/uploads/2015/12/lettre_conseil_municipal_eoliennes_21_11_2015.pdf”]

Plus d’information sur le site du Collectif anti-éolien de Briffons, sous le titre :
Référendum d’initiative populaire ?

Pour mémoire, et à fin d’avoir une vision globale du dossier, voir :
Après Saint-Julien-Puy-Lavèze, les vautours éoliens planent sur la Commune de Briffons !

Depuis, le travail d’information fait par ce collectif commence à porter ces fruits.
Peut être aussi que les Briffonais ont ils eu un électrochoc salutaire à la vue du désastreux spectacle offert par la commune voisine de Saint-Julien-Puy-Lavèze, quand ont été érigées ces six premières asperges, obscènes et incongrue, d’un programme qui en comporte 12, face à la beauté souveraine de la vision qu’ils avaient du Massif de la Banne d’Ordanche et du Sancy ?

Cela n’aura pas d’incidence sur la Banne d’Ordanche

Enfin.., c’est ce qu’ils disaient…
Je pense avoir apporté un point de vue contradictoire dans mon article publié le 19 novembre 2015 :
Le parc éolien de Bajouve, à Puy Lavèze.

Didier Chateau.

2 réflexions sur « Projet éolien sur Briffons, les Briffonais se rebiffent ! »

  1. Information officielle sur les “Retombées Financières”

    Voici une information édifiante :
    Les commune limitrophes de Villerouge-Termenes et Palairac (Aude) sont menacées par 6 éoliennes allemandes Enercon E82 de 3 Mégawatts chacune et 109 m. de haut : Voici les chiffres OFFICIELS du projet éolien de la Sté VALECO.

    Production annuelle annoncée : 45 000 Mégawatts-heure
    Retombées financières par an (chiffres communiqués dans un document transmis à la population par la municipalité de Villerouge):

    La Région : 11 502 € Le Département : 68 282 € Communautés de Communes : 119 857 € Commune Villerouge : 30 201 € Commune Palairac 29 252 €
    Le promoteur déboursera en tout (location du sol comprise) : 259 094 € par an

    MAIS CE QUI N’EST PAS DIT : Combien le promoteur va-t-il toucher ?
    On sait que le Mégawatt-heure est payé au promoteur 84 € (sur nos factures)
    D’où un pactole par an de : 45 000 MWh x 84 € = 3 780 000 €
    (Trois millions sept cent quatre vingt mille €)

    Après avoir déboursé 259 094 € il lui restera les yeux pour pleurer, soit :
    3 780 000 € – 259 094 € = 3 520 906 € ( Trois millions cinq cent vingt mille neuf cent six euros )

    Cela donne :
    Région = 0,304 % Département = 1,806 %
    Communauté de Communes = 3,17 % Communes = 0,798% et 0,773%
    Le promoteur va engranger très exactement 93,145 % du GÂTEAU

    Devinez qui est le gagnant du gros lot ?
    Et les élus parlent de “Retombées financières IMPORTANTES” !
    C’est pas beau ce discours pour un Pourboire de moins de 1% et tous les emmerdements ?
    Mais comme ils ont des Euros à la place des yeux même la parole de Dieu ne pourrait les convaincre qu’ils marchent sur la tête…

    Ah! on oublie un Petit Détail : Chaque mégawatt/heure produit donne droit à un joli “Certificats Carbone”, papier officiel avec un gros tampon que le promoteur éolien est autorisé à vendre aux pollueurs et qui permet à ces derniers de balancer du CO2 au-delà du seuil fixé par la loi. C’est pas beau ça ?
    Et ces jolis certificats, le promoteur va les vendre aux pollueurs pour mieux polluer, 80 € le MW/h. Et oui, le pactole est quasiment doublé !…

    Le Site Internet du Collectif est à l’adresse
    http://sanglier.villerouge.pagesperso-orange.fr/majeur/attache.html
    ou plus simplement en tapant : “eoliennes villerouge”

    Bon courage à ceux qui se battent dans toutes les régions de France contre cette Escroquerie et pour la préservation de l’Environnement et de la Santé publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *