Manifestation à Issoire contre le projet éolien ENGIE du plateau de Pardines (Puy-de-Dôme).

PROJET EOLIEN EN ZONE URBANISEE : l’affaire Pardines-Perrier.

Pour démontrer leur ferme opposition au projet d’installation de quatre éoliennes par ENGIE (GDF/SUEZ) sur le plateau de PARDINES (Puy-de-Dôme), de nombreux manifestants se sont réunis devant la Sous-préfecture d’ISSOIRE le samedi 26 septembre 2015 à 10h00, à l’appel de l’association « Quel Horizon pour le Pays d’Issoire ? ».

En effet le parc mis en œuvre se situe en zone rurale urbanisée et occasionnera de graves nuisances aux nombreux habitants des alentours ; il dégradera, banalisera les vues grandioses de ce territoire et au-delà, notamment sur la chaîne des Puys- Faille de Limagne dont il empêchera le classement Unesco. L’étude d’impact par ailleurs néglige l’étude des dangers résultant du défaut de solidité du plateau, les risques d’éboulement comme la protection des grottes troglodytiques. Au plus fort, la pertinence du projet quant à la production d’énergie est des plus faibles au regard des mesures de vent effectuées.

Après avoir remercié les personnes présentes pour leur dévouement et leur détermination pour la défense de l’environnement en Pays d’Issoire, le président de l’association, Joël Peron, les a invités à amplifier leur action en élargissant à leur cercle familial et professionnel leur demande de participation à l’enquête publique prorogée jusqu’au 20 octobre 2015 en mairie de PARDINES et de PERRIER comme de signature de pétitions.

Ensuite, une grande banderole de plastique jaune de 156 m a été déroulée sur le boulevard de la Sous-préfecture pour montrer aux manifestants mais aussi aux curieux qui contemplaient la scène, ce que pouvait donner la hauteur des éoliennes : impressionnant !

Vers 11h30, la manifestation s’est disloquée, tous les participants se donnant rendez-vous pour une séance d’information publique à la Halle aux grains le 6 octobre 2015 à 19h30, bien décidés à obtenir du Commissaire enquêteur de pouvoir bénéficier du même temps de parole que le promoteur du projet. D’autres démonstrations du même genre seront organisées avant la fin de l’enquête publique.

La présence du maire d’Issoire et du maire de Vodable, tous deux clairement opposés au projet, a été fort appréciée par les manifestants présents qui tiennent à les remercier de leur soutien. L’association Stop Eole Collectif Auvergne, heurtée par le défaut de pertinence d’un tel projet éolien sur le plateau de Pardines, est aussi venue apporter son soutien aux habitants et à l’association !

Suite à la prolongation de l’enquête publique jusqu’au 20 octobre 2015 et à la réunion publique du 6 octobre,
le dossier reste consultable aux heures d’ouverture des mairies de Pardines et Perrier en dehors de la présence du commissaire enquêteur.

Vous pouvez rencontrer le commissaire enquêteur lors de ses permanences prévues les :

  • Samedi 10 octobre de 9 heures à 12 heures et mardi 20 octobre de 18 heures à 21 heures à la Mairie de Pardines.
  • Jeudi 15 octobre de 18 heures à 21 heures à la Mairie de Perrier

Nous comptons sur vous pour déposer votre contribution. D’avance, Merci.

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/puy-de-dome/issoire/issoire-un-defile-de-156-metres-contre-l-eolien-816433.html

1 réflexion sur « Manifestation à Issoire contre le projet éolien ENGIE du plateau de Pardines (Puy-de-Dôme). »

  1. Autant que je me souvienne, cela fait la 3ème fois que ce projet sur le plateau de PARDINES est présenté.
    On peut dire qu’ils ont de la suite dans les idées !

    Pour mémoire, un projet similaire a été présenté sur la commune voisine de Saint Germains-Lembron :
    Le projet soutenu par la société Volkwind était de 10 éoliennes de 175m de haut.
    Le projet concernait les communes de Saint-Germain-Lembron, Vichel et Moriat, en plein dans le cône de visibilité de Nonette, Beaulieu, Collanges Chalus et Boudes, pour ne citer que les lieux les plus emblématiques.
    Ces lieux ont déjà le douteux privilège d’être dominé par le parc éolien d’Ardes, sur les crêtes du Cézallier.
    La décision de s’opposer à ce nouveau parc a été prise par le Conseil de Communauté de Communes Lembron-Val-d’Allier le 12 mars 2012.

    En voici le procès verbal :

    Avis des communes :
    Antoingt : avis favorable aux 3 volets du schéma ;
    Beaulieu : avis défavorable ;
    Bergonne : avis défavorable ;
    Boudes : avis défavorable ;
    Chalus : avis défavorable sur le volet éolien ;
    Charbonnier les Mines : réserves sur les deux premiers volets du schéma et avis défavorable sur le volet éolien.
    Collanges : pas encore voté ;
    Gignat : avis favorable sur les deux premiers volets du schéma et avis défavorable sur le volet éolien ;
    Le Breuil sur Couze : Pas de vote, avis réputé favorable de fait ;
    Mareugheol : avis défavorable sur le volet éolien ;
    Moriat : avis favorable avec réserve sur la prise en compte de l’avis des élus et de la population ;
    Nonette : avis défavorable ;
    Orsonnette : avis défavorable ;
    Saint Germain Lembron : Avis défavorable et demande que la commune soit retirée de la liste du schéma éolien ;
    Saint Gervazy : avis favorable au développement des énergies renouvelables, mais défavorable au schéma de développement éolien et aux centrales photovoltaïques au sol.
    Vichel : avis défavorable ;
    Villeneuve : Vote prévu le 14 mars.

    Suite à ces avis et après discussion, le Conseil Communautaire à 2 voix Contre, 3 Abstentions et 27 voix Pour, se positionne :

    CONTRE le Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Energie dans sa totalité, tant que les communes de la communauté de communes du Lembron Val d’Allier seront inscrites dans le schéma de Développement éolien.

    Didier Chateau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *