Manifestation à Issoire contre le projet éolien ENGIE du plateau de Pardines (Puy-de-Dôme).

PROJET EOLIEN EN ZONE URBANISEE : l’affaire Pardines-Perrier.

Pour démontrer leur ferme opposition au projet d’installation de quatre éoliennes par ENGIE (GDF/SUEZ) sur le plateau de PARDINES (Puy-de-Dôme), de nombreux manifestants se sont réunis devant la Sous-préfecture d’ISSOIRE le samedi 26 septembre 2015 à 10h00, à l’appel de l’association « Quel Horizon pour le Pays d’Issoire ? ».

En effet le parc mis en œuvre se situe en zone rurale urbanisée et occasionnera de graves nuisances aux nombreux habitants des alentours ; il dégradera, banalisera les vues grandioses de ce territoire et au-delà, notamment sur la chaîne des Puys- Faille de Limagne dont il empêchera le classement Unesco. L’étude d’impact par ailleurs néglige l’étude des dangers résultant du défaut de solidité du plateau, les risques d’éboulement comme la protection des grottes troglodytiques. Au plus fort, la pertinence du projet quant à la production d’énergie est des plus faibles au regard des mesures de vent effectuées.

Après avoir remercié les personnes présentes pour leur dévouement et leur détermination pour la défense de l’environnement en Pays d’Issoire, le président de l’association, Joël Peron, les a invités à amplifier leur action en élargissant à leur cercle familial et professionnel leur demande de participation à l’enquête publique prorogée jusqu’au 20 octobre 2015 en mairie de PARDINES et de PERRIER comme de signature de pétitions.

Ensuite, une grande banderole de plastique jaune de 156 m a été déroulée sur le boulevard de la Sous-préfecture pour montrer aux manifestants mais aussi aux curieux qui contemplaient la scène, ce que pouvait donner la hauteur des éoliennes : impressionnant !

Vers 11h30, la manifestation s’est disloquée, tous les participants se donnant rendez-vous pour une séance d’information publique à la Halle aux grains le 6 octobre 2015 à 19h30, bien décidés à obtenir du Commissaire enquêteur de pouvoir bénéficier du même temps de parole que le promoteur du projet. D’autres démonstrations du même genre seront organisées avant la fin de l’enquête publique.

La présence du maire d’Issoire et du maire de Vodable, tous deux clairement opposés au projet, a été fort appréciée par les manifestants présents qui tiennent à les remercier de leur soutien. L’association Stop Eole Collectif Auvergne, heurtée par le défaut de pertinence d’un tel projet éolien sur le plateau de Pardines, est aussi venue apporter son soutien aux habitants et à l’association !

Suite à la prolongation de l’enquête publique jusqu’au 20 octobre 2015 et à la réunion publique du 6 octobre,
le dossier reste consultable aux heures d’ouverture des mairies de Pardines et Perrier en dehors de la présence du commissaire enquêteur.

Vous pouvez rencontrer le commissaire enquêteur lors de ses permanences prévues les :

  • Samedi 10 octobre de 9 heures à 12 heures et mardi 20 octobre de 18 heures à 21 heures à la Mairie de Pardines.
  • Jeudi 15 octobre de 18 heures à 21 heures à la Mairie de Perrier

Nous comptons sur vous pour déposer votre contribution. D’avance, Merci.

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/puy-de-dome/issoire/issoire-un-defile-de-156-metres-contre-l-eolien-816433.html

Élections régionales 2015 en Auvergne : Lettre aux BOURBONNAIS

Savez-vous que le schéma de développement éolien de la région Auvergne, donne compatible à l’implantation d’éoliennes 92% de notre territoire, l’Allier et toute l’Auvergne également.
Des éoliennes partout dans les champs et pas en ville, ce qui explique, par ailleurs, qu’une majorité de français soit favorable à cette énergie.

On pourrait ne rien dire sur le sujet, bref, laisser faire. Mais, il y en a ras le bol du laisser faire

La fin des énergies fossiles tant de fois annoncées, finira par arriver. Alors vive les énergies nouvelles, dites renouvelables « solaire et éolien» ! Hélas! Intermittentes et trop subventionnées, elles ne règlent en rien la fin des énergies fossiles, tant et si bien que l’on va à la recherche d’encore plus d’énergies fossiles avec le gaz de schiste, et que pour pallier leur intermittence, en Europe, on relance de vieilles centrales à charbon ou pire encore, on en construit des neuves, sans oublier les centrales à gaz !
Alors que l’on veut réduire les gaz à effet de serre, on augmente la production charbonnière en Allemagne … Bref, toujours plus de pollution.

Ni les verts, ni toutes les classes politiques n’ont su résoudre le problème. Pourtant en écrasant des monopoles, et en développant la recherche, nous devrions y parvenir.

Laisser faire le développement de l’énergie renouvelable solaire et éolien, à quel prix ? Au prix du tellement plus cher, mais aussi de la dégradation de notre santé par l’exposition aux infrasons dont on préfère nier la nocivité.
Je ne vous parle pas non plus de cette France défigurée, avec ses plus beaux paysages complètement anéantis.

Laisser faire au détriment de la recherche, les très fortes subventions accordées, ont attiré des profiteurs, et nos élus les ont laissé prendre possession du domaine. Ainsi les éoliennes, avec des hauteurs vertigineuses, se dressent partout, sans emporter l’adhésion de nombreux riverains et ne sont rentables que pour les promoteurs en raison du scandaleux tarif d’achat obligatoire (le double du prix du marché de l’énergie). Et certains de ces élus n’ont aucun scrupule à modifier les lois pour encore en mettre un peu plus.

Laisser faire à tel point que l’on va bientôt ne plus vous demander notre avis.Il est grand temps que chacun réagisse.

Laisser faire la construction d’éoliennes à moins de 1000 mètres des habitations (500 mètres en France), alors que des rapports d’éminents spécialistes les signalent comme dangereuses, en raison des infrasons émis et demandent leur implantation à 1000 mètres, voire plus. C’est tout simplement scandaleux.
Alors que l’on peut donner plus de travail à nos entreprises, en économisant l’énergie, tout simplement en améliorant l’isolation des habitations.

Alors Bourbonnais, pour ne plus laisser faire, c’est maintenant qu’il faut user de la démocratie en allant voter aux élections régionales pour un candidat qui s’opposera à l’éolien, (mais attention aux promesses de campagne électorale !).
Et si vous n’avez pas confiance, déposez dans l’urne un bulletin : « NON AUX EOLIENNES » Certes votre vote sera nul, mais le message sera passé…

Après Saint-Julien-Puy-Lavèze, les vautours éoliens planent sur la Commune de Briffons !

Suite à mon article :Parc éolien à Puy-Lavèze (63) : Le Massacre à l’éolienne, ça continue !, des citoyens de la commune voisine de Briffons m’ont contacté.
C’est ainsi que j’ai appris que EDF-Energies Nouvelles était en train de caresser le Conseil Municipal de Briffons, dans le sens du poil (et du portefeuille), avec dans ses cartons un projet d’implantation de 15 éoliennes…
Ajouté aux 12 mâts de 150 mètres d’Eole-RES, implantées sur la commune voisine de Saint-Julien-Puy-Lavèze, ces 27 mats en co-visibilité, ce sera carrément Beaubourg-aux-champs !

Ces citoyens, qui se sont regroupés en un « Collectif anti éolien de Briffons« , m’ont donc demandé de bien vouloir publier sur ce site le communiqué ci-dessous, afin que leur voisins dans le territoire de la Commune de Briffons entendent un autre son de cloche que celui des sirènes éoliennes :

[gview file= »http://www.stop-eole-auvergne.com/wp-content/uploads/2015/09/Eoliennes_Briffons.pdf »]

C’est donc chose faite, et j’espère que leur cri d’alarme sera entendu par leurs concitoyens !

Ils ont aussi créé un site web : BRIFFONS

A leur communiqué, je voudrais simplement ajouter cette image, prise depuis la Banne d’Ordanche, lieu emblématique de nos montagnes d’Auvergne, s’il en est !
J’avais pris cette image à l’époque où j’avais eu connaissance du projet de 12 éoliennes de 150 m, prévues par EOLE-RES, et implantées sur la commune voisine de Saint-Julien-Puy-Lavèze.
Si jamais le projet de EDF-Energies Nouvelles devait voir le jour, c’est toutes la vision coté nord depuis la Banne qui serait irrémédiablement gâchée, car elles viendront s’ériger un petit peu en arrière plan de celles de Saint-Julien-Puy-Lavèze.
Tout sera en co-visibilité, un véritable rideau vers le Nord-ouest de la Banne d’Ordanche…
N’oublions tout de même pas que le tourisme est une richesse non négligeable en Auvergne, et particulièrement dans le Massif du Mont-Dore…
(Cliquer sur la photo pour l’avoir en grande taille.)

Vue vers Laqueuille. L'église de Laqueuille, dont on voit le clocher, fait moins de 30 m de hauteur, et se trouve à 5000 m du point de la prise de vue. Un projet d'implantation de 12 éoliennes a été accepté. Elle feront 150 m de hauteur chacune. 6 seront implantées sur le territoire de Puy Lavèze, à 9000 m d'ici, dans l'axe du clocher de Laqueuille, les 6 autres seront un peu plus à gauche, à 11000 m du point de prise de vue. Quand ces immondes moulinettes viendront parer le paysage du haut de leur 150 mètres, nous pourrons remercier la municipalité de Saint-Jean-Puy-Lavèze, et la société Eole RES, responsables de ce saccage ! Situation : Commune de Murat-le-Quaire, 63150.

Vue vers Laqueuille.
L’église de Laqueuille, dont on voit le clocher, fait moins de 30 m de hauteur, et se trouve à 5000 m du point de la prise de vue.
Un projet d’implantation de 12 éoliennes a été accepté.
Elle feront 150 m de hauteur chacune.
6 seront implantées sur le territoire de Puy Lavèze, à 9000 m d’ici, dans l’axe du clocher de Laqueuille, les 6 autres seront un peu plus à gauche, à 11000 m du point de prise de vue.
Quand ces immondes moulinettes viendront parer le paysage du haut de leur 150 mètres, nous pourrons remercier la municipalité de Saint-Jean-Puy-Lavèze, et la société Eole RES, responsables de ce saccage !
Situation : Commune de Murat-le-Quaire, 63150.

Didier Chateau.

Fraudes éoliennes : Le Danemark élargit son enquête pour fraude en direction des dirigeants de Vestas.

Le Danemark vient de relancer des poursuites contre des fraudes fiscales à grande échelle dont les entreprises sont en principe anonymes pour 800 millions €.
Mais un communiqué antérieur mentionne une enquête officielle du Parquet financier danois contre l’ensemble de l équipe de direction de Vestas pour fraude à grande ampleur.

Source http://www.rechargenews.com/wind/article1361407.ece

Une dépêche officielle de l’agence Reuters reprend cette information en juin dernier et confirme la cible. Les fraudes durent depuis au moins quatre ans. Des montants considérables se sont volatilisés sans aucun justificatif !

Source : http://www.reuters.com/article/2015/06/24/vestas-wind-fraud-idUSL8N0ZA15F20150624