Le système électrique européen : un champ de ruines à reconstruire

En dix ans, les ménages allemands ont vu le prix de leur électricité plus que doubler, au point de devenir le problème majeur à résoudre par la nouvelle coalition qui dirige le pays. La facture d’électricité des ménages est également source de mécontentement au Royaume-Uni, où le gouvernement a récemment annoncé des mesures d’urgence réduisant les prélèvements environnementaux et sociaux.

En Espagne, où le déficit tarifaire du système électrique dépasse les 25 milliards d’euros, le gouvernement a fait le choix de bloquer les prix du kilowattheure (kWh) pour ne pas entamer trop le pouvoir d’achat de la population. La France, elle, semble à l’écart de ces mouvements, même si des hausses sensibles du prix du kWh ont déjà commencé et sont prévues dans les années à venir.[blockquote align=”right”]La France, elle, semble à l’écart de ces mouvements, même si des hausses sensibles du prix du kWh ont déjà commencé et sont prévues dans les années à venir.[/blockquote]

Dans le même temps, les émissions de CO2 repartent à la hausse. Dans les années 1990, elles avaient baissé en Allemagne, après la réunification et la remise à niveau industrielle des nouveaux Länder de l’Est, et au Royaume-Uni grâce à la substitution du charbon par le gaz de la mer du Nord. Cette baisse a été renforcée partout en Europe après 2008, en raison de la crise économique qui a induit une baisse de la demande d’électricité et qui a accéléré la désindustrialisation du continent.

La suite sur le site Le Monde >>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *