L’énergie éolienne : La grande arnaque (reportage)

[tvideo type=”vimeo” clip_id=”105732886″ width=”600″ byline=”true” title=”true” portrait=”true” autoplay=”true” loop=”false”]

[divider_padding]

Pour dénoncer les méthodes utilisées par les promoteurs éoliens, un documentaire a été réalisé par Armel Joubert des Ouches journaliste indépendant, ancien correspondant et responsable régional de TF1.
Robert Werner qui a été Grand reporter et rédacteur en chef à TF1 lui a apporté son concours.

Ce film analyse la corruption qui règne dans le système éolien et met en évidence, à l’aide de témoignages, les méthodes utilisées par les promoteurs éoliens pour arriver à leurs fins.

Ces pratiques sont dénoncées par Le Service Central de Prévention de la Corruption dans son rapport d’activité 2013 (*). Cette enquête alerte les responsables de l’État sur les graves dérives de l’affairisme éolien en France, les prises illégales d’intérêts de la part d’élus et les pratiques d’enrichissement personnel qui prospèrent sur fonds publics en multipliant les ingérences privées dans le fonctionnement de l’État.

Les rouages d’un scandale financier , qui se compte en milliards d’euros par an , sont dévoilés par ce film en dépit de l’omerta presque totale qui règne sur ce sujet.

Intervenants ( dans l’ordre des reportages)
Jean-Louis Butré Président de la Fédération Environnement Durable
Robert WERNER : (1)
Ludovic Grangeon (2)
Philippe le Bouvier : Habitant de la Manche
Habitant de la Manche ( identité protégée)
Daniel Lefèvre: Président du comité régional des pèches de Normandie

(1) Robert Werner
Président d’honneur de l’association des journalistes du Patrimoine, membre Correspondant de l’Institut (Académie des Beaux Arts), administrateur de la Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique en France (SPPEF).
Reporter à l’Agence France-Presse, puis reporter à Paris-Jour, et grand reporter en 1967. Journaliste à la télévision à ” 24 Heures sur la Deux ” en 1971, il couvre les tremblements de terre de Bucarest et de Managua, au Nicaragua, les éruptions de la Soufrière en Guadeloupe, de la Fournaise à la Réunion ; les détournements d’avions et les prises d’otages en Libye, à Vienne au siège de l’OPEP, et aux Pays-Bas celle des Moluquois , etc.
Chef des Informations Générales en 1973 à ” 24 Heures sur la Une “, il devient grand reporter sur cette chaîne à partir de 1974. En 1975, ” 24 Heures sur la Une ” devient TF1 . Robert Werner y couvre la guerre au Liban, la guerre du Golfe, la chute du mur de Berlin, l’implosion de l’URSS avec des reportages sur la marche vers l’indépendance des républiques soviétiques : la Lituanie, la Lettonie, l’Estonie, l’Ukraine, la Biélorussie, la Moldavie, l’Arménie, la Géorgie, etc.
Chef adjoint du service” Grands Reportages ” en 1990, il devient rédacteur en chef en 1996 à TF1 en charge de l’Unité Patrimoine qu’il a créée.
En 2002, il devient l’auteur sur la chaîne Odyssée (groupe TF1) de l’émission Périls en la demeure,..

(2) Ludovic Grangeon:
Chef d’Entreprise, partenaire fondateur de « Parménide », réseau d’appui à l’innovation sociale de l’’entreprise, Président de l’Adermob, association de développement local et durable en Auvergne.
Promoteur de l’’axe «Entrepreneuriat de l’’économie sociale» à l’’ESDES Lyon, également membre du comité stratégique national Afnor management et services.
Il a successivement exercé dans l’’aménagement du territoire, les collectivités locales, en France et auprès de gouvernements de pays émergents, puis à la Caisse des Dépôts et Consignations en région et à la direction générale Paris (affaires internationales et recherche), gérant de portefeuille industriel dans un groupe international de capital risque, ensuite Président et Directeur Général de sociétés Veolia/Dalkia énergie région Sud Est, expert auditeur Afnor/Communauté Europénne, puis secrétaire Général du GIE Agirc Arrco.

2 réflexions sur « L’énergie éolienne : La grande arnaque (reportage) »

  1. Bonjour,

    Et merci de l’interêt que vous portez à la question de la dépréciation immobilière due aux éoliennes.

    De nombreux cas ont déjà été menés devant la justice ainsi que des études immobilières. Je vous renvoi à la rapide compilation de ces éléments sur la page d’une association du Berry : http://ventsdeberry.blogspot.fr/2012/06/depreciation-immobiliereet-eolien.html

    Mais le plus simple pour en avoir le coeur net est de demander à un expert immobilier (non un commercial) si vous avez un doute sur votre bien. En effet la dévaluation peu fortement varier selon le contexte et le type du bien.

    Cordialement,

Répondre à Jean Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *