Éoliennes : La sécurité du territoire est-elle négociable ?

Un des députés de la Mayenne (1) a profité de l’audition de Ségolène Royal, par la commission spéciale chargée d’examiner le texte relatif à la transition énergétique, pour tenter de faire annuler les zones d’exclusion d’éoliennes demandées par l’armée française notamment dans son département.

L’armée de l’air considère au contraire que les radars militaires ont besoin d’un renforcement du périmètre de sécurité vis à vis des éoliennes et que certains sites sensibles doivent avoir des zones particulièrement protégées. Le Ministère de la Défense a défini aussi des secteurs d’entraînement spécifiques pour les avions militaires « fers de lance » des interventions dans les conflits mondiaux actuels.

Ce député met en avant que : « l’installation de 75 éoliennes dans son département est actuellement bloquée par l’armée Française » et il déclare : « les mesures de sécurité militaire aérienne seraient en passe d’interdire l’implantation d’éoliennes sur 60% du territoire national et compromettre 9 milliards d’euros de fonds privés qui sont actuellement en attente d’investissements, ainsi que nos objectifs en matière d’énergie renouvelables et toute l’économie liée au développement durable et donc à l’emploi »

[blockquote align= »right »]La fédération Environnement Durable rappelle d’abord que les chiffes qu’il annonce sont fantaisistes puisque les éoliennes sont subventionnées par de l’argent public provenant de la taxe CSPE prélevée sur les factures d’électricité des français[/blockquote]

La fédération Environnement Durable rappelle d’abord que les chiffes qu’il annonce sont fantaisistes puisque les éoliennes sont subventionnées par de l’argent public provenant de la taxe CSPE prélevée sur les factures d’électricité des français et que les éoliennes, étant toutes importées du Danemark et d’Allemagne, servent principalement à créer des emplois dans ces pays et non en France.

La Fédération Environnement Durable déclare qu’il ne serait pas acceptable d’affaiblir la défense du territoire français en perturbant les radars, au moment où l’armée française est de plus en plus engagée dans une guerre internationale contre le terrorisme, et doit faire face à des nouvelles technologies d’attaques aériennes particulièrement furtives et redoutables.

(1)Yannick Favennec (UDI)

Recensement des cas de souffrance physique ou morale dus aux éoliennes

Aux personnes qui souffrent physiquement ou moralement de la présence d’éoliennes près de chez elles, ou près de leur lieu de travail.

Bonjour,

Les dommages collatéraux du développement éolien sont méprisés par les pouvoirs publics. On ignore les victimes, qu’elles soient spoliées de leur patrimoine, ou même de leur santé. Pourtant, une enquête faite en Bretagne par l’association C du Vent a révélé que 189 d’entre elles se plaignent des éoliennes installées près de chez elles. Les autorités sanitaires et le préfet ont été informés du résultat de cette enquête le 18 juin 2011, mais sans révéler leur nom :

  • 150 se plaignent du bruit,
  • 71 des effets stroboscopiques,
  • 80 des flashs lumineux,
  • 65 des effets négatifs sur leur santé,
  • 15 ont dû consulter leur médecin,
  • 7 doivent suivre un traitement médical.

La Sénatrice EELV Hélène Lipietz a récemment posé au gouvernement la question de l’insuffisance de la protection des riverains des éoliennes. De nombreuses victimes se sont alors manifestées pour témoigner de cette réalité, sur son site Internet :
http://helene.lipietz.net/spip.php?article573

Mais avec le départ de Mme Lipietz du Sénat, la question a été retirée d’office !
Plusieurs de ces victimes viennent donc de décider de ne pas en rester là et d’imiter la démarche de l’association C du Vent en incitant tous les spoliés de l’éolien industriel en France à se faire connaître afin que l’on sache l’ampleur et la diversité de ces « dommages collatéraux » : santé, dévaluation immobilière, qualité de vie et autres considérations.

Nous voulons :

  • Vous aider, dans la mesure de nos possibilités,
  • Mettre fin à votre isolement dans la souffrance, la colère, ou l’anxiété,
  • Vous permettre de communiquer entre vous, victimes sanitaires, financières ou sociales,
  • Faire circuler l’information sur les problèmes que vous avez, et sur les solutions qu’il est possible d’y apporter, que ce soit sur le plan légal, médical, administratif ou social,
  • Faire connaître l’importance du nombre des riverains affectés négativement par cette industrie. Nos ennemis proclament en effet sur tous les toits que les Français sont satisfaits de l’éolien, et que ceux qui disent qu’il y a des riverains qui en souffrent sont des menteurs.

Si l’éolien a changé votre vie pour le pire, d’une façon ou d’une autre, merci de nous envoyer un e-mail à l’adresse ci-dessous en mettant simplement un « oui » devant la ou les phrases qui vous concernent :

  • affecté(e) physiquement,
  • affecté(e) psychologiquement,
  • spolié(e) financièrement (dévaluation immobilière, dépenses d’avocats, etc.),
  • perte de temps (heures consacrées à lutter contre un ou plusieurs projets éoliens, etc.),
  • dégradation de la qualité de vie,
  • autres pertes ou souffrances.

Nous vous re-contacterons alors pour que vous puissiez préciser vos problèmes ou griefs.

Merci d’avance.

Signé :

Didier Noury et son épouse, victimes sanitaires,
Germaine Dupont et son époux, victimes sanitaires,
Ghislaine Siguier, victime sanitaire,
Hubert de Bonneville, victime sanitaire,
Jean-Pierre Riou, victime financière.

Pour répondre à ce courriel, merci d’utiliser cette adresse :
victimes.eolien@gmail.com

Votre nom et votre adresse électronique ne seront pas divulgués, sauf autorisation expresse de votre part.

L’énergie éolienne : La grande arnaque (reportage)

[tvideo type= »vimeo » clip_id= »105732886″ width= »600″ byline= »true » title= »true » portrait= »true » autoplay= »true » loop= »false »]

[divider_padding]

Pour dénoncer les méthodes utilisées par les promoteurs éoliens, un documentaire a été réalisé par Armel Joubert des Ouches journaliste indépendant, ancien correspondant et responsable régional de TF1.
Robert Werner qui a été Grand reporter et rédacteur en chef à TF1 lui a apporté son concours.

Ce film analyse la corruption qui règne dans le système éolien et met en évidence, à l’aide de témoignages, les méthodes utilisées par les promoteurs éoliens pour arriver à leurs fins.

Ces pratiques sont dénoncées par Le Service Central de Prévention de la Corruption dans son rapport d’activité 2013 (*). Cette enquête alerte les responsables de l’État sur les graves dérives de l’affairisme éolien en France, les prises illégales d’intérêts de la part d’élus et les pratiques d’enrichissement personnel qui prospèrent sur fonds publics en multipliant les ingérences privées dans le fonctionnement de l’État.

Les rouages d’un scandale financier , qui se compte en milliards d’euros par an , sont dévoilés par ce film en dépit de l’omerta presque totale qui règne sur ce sujet.

Intervenants ( dans l’ordre des reportages)
Jean-Louis Butré Président de la Fédération Environnement Durable
Robert WERNER : (1)
Ludovic Grangeon (2)
Philippe le Bouvier : Habitant de la Manche
Habitant de la Manche ( identité protégée)
Daniel Lefèvre: Président du comité régional des pèches de Normandie

(1) Robert Werner
Président d’honneur de l’association des journalistes du Patrimoine, membre Correspondant de l’Institut (Académie des Beaux Arts), administrateur de la Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique en France (SPPEF).
Reporter à l’Agence France-Presse, puis reporter à Paris-Jour, et grand reporter en 1967. Journaliste à la télévision à  » 24 Heures sur la Deux  » en 1971, il couvre les tremblements de terre de Bucarest et de Managua, au Nicaragua, les éruptions de la Soufrière en Guadeloupe, de la Fournaise à la Réunion ; les détournements d’avions et les prises d’otages en Libye, à Vienne au siège de l’OPEP, et aux Pays-Bas celle des Moluquois , etc.
Chef des Informations Générales en 1973 à  » 24 Heures sur la Une « , il devient grand reporter sur cette chaîne à partir de 1974. En 1975,  » 24 Heures sur la Une  » devient TF1 . Robert Werner y couvre la guerre au Liban, la guerre du Golfe, la chute du mur de Berlin, l’implosion de l’URSS avec des reportages sur la marche vers l’indépendance des républiques soviétiques : la Lituanie, la Lettonie, l’Estonie, l’Ukraine, la Biélorussie, la Moldavie, l’Arménie, la Géorgie, etc.
Chef adjoint du service » Grands Reportages  » en 1990, il devient rédacteur en chef en 1996 à TF1 en charge de l’Unité Patrimoine qu’il a créée.
En 2002, il devient l’auteur sur la chaîne Odyssée (groupe TF1) de l’émission Périls en la demeure,..

(2) Ludovic Grangeon:
Chef d’Entreprise, partenaire fondateur de « Parménide », réseau d’appui à l’innovation sociale de l’’entreprise, Président de l’Adermob, association de développement local et durable en Auvergne.
Promoteur de l’’axe «Entrepreneuriat de l’’économie sociale» à l’’ESDES Lyon, également membre du comité stratégique national Afnor management et services.
Il a successivement exercé dans l’’aménagement du territoire, les collectivités locales, en France et auprès de gouvernements de pays émergents, puis à la Caisse des Dépôts et Consignations en région et à la direction générale Paris (affaires internationales et recherche), gérant de portefeuille industriel dans un groupe international de capital risque, ensuite Président et Directeur Général de sociétés Veolia/Dalkia énergie région Sud Est, expert auditeur Afnor/Communauté Europénne, puis secrétaire Général du GIE Agirc Arrco.

Lettre ouverte à la Compagnie Nationale du Rhône : pourquoi une visite de promotion est malvenue en Auvergne.

Compagnie Nationale du Rhône

Bonjour Madame,

De nombreuses associations ont appris que vous sembliez organiser une visite de « promotion » de l’éolien le 19 septembre dans notre région.

Nous sommes nombreux à réagir défavorablement à cette visite pour plusieurs raisons, et si ce rendez vous était maintenu, il sera difficile d’empêcher un certain nombre de personnes d’avoir envie de le faire connaitre à vos visiteurs.

Nous préférons vous exprimer notre indignation et vous avouer que cette visite n’est pas franchement la bienvenue.

Le fait de n’avoir pourvu aucun emploi local et de n’obtenir que quelques maigres milliers d’euros de fiscalité locale « grâce » à cette opération nous donne le sentiment d’être parfois considérés comme des sous- êtres, abandonnés à leur sort et tristement colonisés par les mystérieuses puissances de l’argent. Vous pourrez par ailleurs trouver dans les archives de la presse locale l’expression d’amertume du maire d’une autre commune accueillant également cette opération, Saint Clément,  qui pourtant en vantait les mérites à son départ. Vous aurez accès à cette opération en passant par la commune de Lavoine qui en subit de plein fouet toutes les nuisances sans aucune retombée.[blockquote align= »right »]Vous pourrez par ailleurs trouver dans les archives de la presse locale l’expression d’amertume du maire d’une autre commune accueillant également cette opération, Saint Clément, qui pourtant en vantait les mérites à son départ. [/blockquote]

Si vous persistiez à venir, vous pourrez remarquer le long de la route les nombreuses maisons à vendre lorsque la vue donne sur cette installation à plusieurs kilomètres, notamment pour les familles qui doivent subir un double endettement lorsqu’elles ont dû déménager. Vous trouverez dans la population locale de nombreux ménages qui ne paient pas l’impôt sur le revenu, et qui subissent de plein fouet le quadruplement de la CSPE, alors que les ménages ruraux consomment plus d’électricité par nécessité que les ménages urbains. Cet effort supplémentaire signifie pour chaque famille un jouet en moins pour les enfants, la privation d’un loisir ou d’un équipement, sans réelle contrepartie.[blockquote align= »right »]Si vous persistiez à venir, vous pourrez remarquer le long de la route les nombreuses maisons à vendre lorsque la vue donne sur cette installation à plusieurs kilomètres.[/blockquote]

L’étude d’une telle opération risque de toutes façons de n’avoir qu’une très faible utilité puisque les dispositions européennes nouvelles pour 2014-2020 ont pris effet au 1er juillet dernier et qu’elles prévoient l’abandon du régime expérimental exorbitant dont bénéficiait l’éolien, au plus tard d’ici trois ans. (JO CE 28 juin). Les arrêtés du Gouvernement ne sont donc qu’un pis-aller très précaire et temporaire. La publication de cette Directive au 1er juillet montre par ailleurs que la France ne s’y est pas opposée.

Tout d’abord, les techniciens avertis de la Compagnie Nationale du Rhône n’y trouveront pas le professionnalisme de leurs propres installations. Ils seront surpris de découvrir un des bilans techniques  éoliens les plus bas parmi les plus médiocres de France, y compris selon les statistiques du Syndicat des Energies renouvelables, même si des Sénateurs ont jugé ses méthodes « contestables »en séance publique. La société du Chemin de la Ligue a enfin publié ses comptes, conformément à ses obligations légales.

Son chiffre d’affaires récurrent pour les exercices connus est de 1.6 million€ environ. Au prix non indexé de 82€/MW, hypothèse la plus favorable, sa production est inférieure à 20 000 MW/an, pour une « puissance » installée de 16 MW. Le rendement en est donc à peine de 13.9%, soit à peine l’équivalent d’un jour sur sept, pour un investissement de 22 millions dont le produit est entièrement garanti par la CSPE à un prix du double du marché, à condition que la notion de prix ait une signification pour une électricité aléatoire en délai et en puissance, ce qui est en principe une valeur sensiblement inférieure au marché. Je ne doute pas qu’une comparaison avec les équipements professionnels de la Compagnie nationale du Rhône puisse laisser pantois un certain nombre de vos techniciens.[blockquote align= »right »]Le rendement en est donc à peine de 13.9%, soit à peine l’équivalent d’un jour sur sept, pour un investissement de 22 millions dont le produit est entièrement garanti par la CSPE à un prix du double du marché.[/blockquote]

Puis je vous rappeler que l’opération du Chemin de la Ligue, déjà revendue deux fois,  a bénéficié de surprenantes dérogations, à commencer par deux CODOA distincts pour une seule et même installation théoriquement au plafond de 10MW avec une distance légale imposée. Par ailleurs le défrichement d’une zone boisée jusque là intacte a entrainé par la suite une fragilisation excessive d’un patrimoine végétal considérable. Nous avons entretenu une correspondance avec la Directrice Générale de l’Unesco qui nous a confirmé le classement au Patrimoine Mondial de l’Humanité des Chemins de Saint Jacques de Compostelle. Le … Chemin de la Ligue … en est l’un des fleurons dans le département et en constituait l’un des parcours les plus pittoresques. Il a été placé sous la protection de la Fédération Nationale de randonnée Pédestre, gardienne légale d’utilité publique, depuis 1947. Curieusement , ce fait a été « oublié » dans les formalités et la FNRP a solennellement protesté en découvrant l’occupation de ce site au moment du chantier. Nous en détenons les preuves. Le Cardinal Barbarin a organisé voici peu en personne un pèlerinage sur ce site, d’où partit la pacification de la Guerre de Cent ans par Saint Vincent Ferrier.[blockquote align= »right »]Par ailleurs le défrichement d’une zone boisée jusque là intacte a entrainé par la suite une fragilisation excessive d’un patrimoine végétal considérable. [/blockquote]

Enfin, référence technique, puis je vous signaler après à peine 3 ans de fonctionnement régulier qu’une panne importante de longue durée a frappé un des engins avec nécessité de moyens de levage exceptionnel sur place. Il avait pourtant été annoncé que ces engins, neufs, figuraient parmi les « Rolls Royce » de la profession. Nous avons aussi noté dans la presse une annonce discrète recherchant un technicien local à temps partiel pour venir réarmer manuellement les disjoncteurs après les orages… Bien que cet établissement soit classé en ICPE, nous n’avons pas noté d’information du public ni de plan de consignes à la population en cas d’urgence.

Je me tiens à votre disposition pour vous apporter toute information complémentaire et vous prie de croire à ma profonde estime pour un établissement tel que le vôtre

Ludovic Grangeon

Éoliennes des monts de la madeleine : reportage TFI

ECONOMIE – 2min 12s – à 13h40
Des investisseurs chinois et portugais veulent construire neuf éoliennes géantes sur une crête des Monts de la Madeleine en 2015. Un projet qui fait débat dans la Loire.

Source vidéo : Des éoliennes qui font polémique

Dépôt d’une requête en conseil d’État contre le tarif préférentiel de rachat de l’électricité éolienne

Vent de colère Fédération nationale, la Fédération environnement Durable et l’association Contribuables Associés ont déposé le 2 septembre 2014 une requête conjointe en Conseil d’État pour faire annuler l’arrêté fixant le tarif préférentiel de rachat de l’électricité éolienne signé par Mme Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et publié le 1er juillet 2014.

Cet arrêté a reçu un avis défavorable de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) qui a considéré que ce tarif procure une « rentabilité excessive » et contrevient aux nouvelles lignes directrices de la Commission européenne concernant les aides d’État à la protection de l’environnement et à l’énergie.

Cette subvention pour charges de service public constitue une dépense publique d’État qui ne peut être arrêtée sans vote d’un crédit préalable dans le cadre de la loi de finances, et ne peut être engagée ainsi pour une durée et un montant indéterminés.

Sous le faux prétexte de la défense de l’environnement, cette charge d’état entraîne inexorablement une hausse des factures d’électricité de tous les consommateurs français pour l’enrichissement de quelques privilégiés, souvent étrangers.[blockquote align= »right »]Sous le faux prétexte de la défense de l’environnement, cette charge d’état entraîne inexorablement une hausse des factures d’électricité de tous les consommateurs français pour l’enrichissement de quelques privilégiés, souvent étrangers.[/blockquote]

Cet avantage s’ajoute à tous ceux dont bénéficie déjà l’industrie éolienne : obligation d’achat, avantages fiscaux et dérogations aux règles de l’urbanisme. (1)

Au moment où le niveau de chômage atteint un niveau record dans notre pays, les dizaines de milliers « d’emplois du vent » promis depuis plus de 10 ans par les syndicats des promoteurs éoliens ne sont que des leurres, et ce système économique injuste aboutit paradoxalement à soutenir des emplois industriels en dehors de notre territoire.

Contacts Presse

Fédération Environnement Durable
Jean-Louis Butré
environnementdurable.net
contact@environnementdurable.net

tel : 06 80 99 38 08

Vent de Colère Fédération Nationale
Daniel Steinbach
ventdecolere.org
contact@ventdecolere.org

tel :06 40 89 49 82

Contribuables Associés
Eudes Baufreton
contribuables.org/
contact@contribuables.org

tel :06 77 34 90 96

Informations Complémentaires
(1) Dérogations :
loi montagne, chartre des Parcs naturels régionaux, règlements des zones naturelles et agricoles des Plans Locaux d’Urbanisme …

L’impôt caché le plus injuste pour les plus pauvres: la CSPE

Baisse des impôts pour les ménages ?

Une mesure urgente et facile à prendre sur la CSPE pour doubler les économies dès 2014

Le Gouvernement a annoncé en 2014 des baisses d’impôt sur le revenu pouvant atteindre 300 euros pour un particulier et 700 euros pour un couple sur 1.2 million de ménages. Par ailleurs 1.8 million de ménages sortiraient de l’impôt. Ces réductions devraient représenter un effort de 600 millions d’euros.

En deux ans, 3 millions de foyers supplémentaires avaient été frappés par l’impôt sur le revenu, passant de 17 à 20. Du jamais vu !…Sur les 20 millions de foyers imposés, la moitié d’entre eux ont vu leur impôt fortement augmenter l’année dernière, soit 10 millions de foyers frappés de plein fouet.

600 millions donnés d’un côté mais 5 milliards repris de l’autre …!

Mais il existe plus fort : alors qu’on parle d’un effort « important » de 600 millions pour soulager 3 millions de ménages, on taxe l’ensemble des 36 millions de foyers français de 5 milliards, y compris ceux qui ne paient pas d’impôt, soit dix fois plus, par une taxe invisible que personne ne remarquait jusqu’à présent. Ce qui est plus grave, c’est que les ménages les plus modestes paient cette taxe, y compris ceux qui ne paient pas l’impôt sur le revenu. Ce qui est encore plus grave, c’est que cette taxe a doublé et qu’elle va finir quadruplée si rien n’est fait dès 2014.

Cette taxe : c’est la CSPE, petite ligne discrète sur les factures d’électricité, dont le montant gonfle, gonfle chaque année pour combler un trou qui se creuse, se creuse, mais pas pour tout le monde.

Cette taxe qui finance les énergies renouvelables est d’autant plus injuste que plusieurs des plus grosses fortunes privées françaises se sont constituées grâce à elle sur seulement quelques années. Les énergies renouvelables ont bénéficié jusqu’à présent d’un tarif « expérimental » du double du tarif normal de l’électricité. Certaines branches réclament même quatre fois ce prix.

Personne ne semble comprendre que c’est donc la facture d’énergie des Français qu’on fait monter d’autant à chaque fois. Encore plus injuste : seuls les ménages la paient pour tout le monde, car les professionnels ne la paient pas. De plus, aucune garantie de résultat n’est demandée. L’achat est automatique et garanti à l’avance. On comprend mieux comment certaines fortunes se sont constituées.

La réforme de la CSPE en 2014 permet de porter les économies du Gouvernement à 10 milliards !!!

De plus, il est très facile et même recommandé de supprimer la CSPE dès cette année. D’une part la Cour des Comptes le demande depuis 2012, d’autre part Bruxelles estime que la fin de la période expérimentale a sonné pour les énergies renouvelables. Le petit noyau qui contrôle ce secteur voudrait bien continuer à jouer le rat dans le fromage. Ses émissaires hantent en permanence les ministères et les assemblées pour expliquer qu’il est trop tôt, que ça représente des emplois etc… Le problème est qu’aucune recherche développement n’a été effectuée sur les nouveaux modèles, que les machines privilégiées sont celles qui existent sur le marché international à bas prix, que ces machines sont importées à au moins 80 %. Aucune statistique officielle n’existe sur ces fameux emplois, souvent comptés deux fois, dont on ne compte que les postes en activité mais pas les suppressions.

Le marché de l’électricité est mature et peut absorber des industriels performants des énergies renouvelables, mais pas ceux qui exploitent une niche fiscale.

COMMUNIQUE DU COLLECTIF VOSGES HORIZON DURABLE : « Infrasons, éolien et santé humaine ».

Madame Hélène LIPIETZ, ex-Sénatrice EELV, avait posé une question écrite au gouvernement concernant les distances entre les lieux d’implantation des éoliennes et les habitations.

Cette Elue soulignait « le manque d’études sérieuses et indépendantes quant à l’impact des éoliennes sur la santé des riverains » et demandait d’étudier l’agrandissement du cercle d’exclusion de ces machines autour des lieux d’habitationss.

Cette question a été retirée officiellement pour cause de « fin de mandat ». Le principe de précaution voudrait que ce domaine soit exploré ainsi que le préconisent le Ministère de la Santé britannique ainsi que de très nombreux experts et médecins dans le monde.
Face à un flux croissant de témoignages tendant tous à décrire les mêmes symptômes et avec la reconnaissance récente par les tribunaux portugais d’effets sur la santé des chevaux, il n’est plus envisageable de continuer à occulter ce problème dans notre pays.

Aussi, l’Association Paysage et Nature de la Campagne Vosgienne a décidé de déposer un recours concernant le projet éolien de la centrale éolienne des Hauts Chemins développé par le promoteur NEOEN à ESLEY (88260) en soulignant l’impasse faite sur l’étude des effets des infrasons sur la santé.
Son Président, Antoine CHONION, donnera une conférence de presse le mardi 2 septembre 2014à Esley à 14h30 (rendez-vous devant la mairie).
Le Collectif Vosges Horizon Durable apporte son soutien à l’Association Paysage et Nature de la Campagne Vosgienne dans cette démarche novatrice, aucune étude sérieuse n’ayant été effectuée en France sur cette problématique de santé publique.

Le Collectif Vosges Horizon Durable
Association Rabodeau Environnement.
Docteur Claude BROCARD
rabodeau.env@free.fr
www.rabodeau-environnement.fr
14, place Thumann – 88210 – Senones.