Lettre au Préfet : chantier inquiétant en cours à proximité des sources d’eau potable de Saint Nicolas des Biefs

A l’attention de Monsieur Jean Almazan
Sous Préfet de Vichy

Monsieur le Sous Préfet

Nous vous soumettons ci-joint un signalement à la suite de nombreuses interventions survenues cette semaine au sujet de multiples interrogations sur un chantier situé à Saint Nicolas des Biefs.

Plusieurs organismes publics ont partagé ces inquiétudes depuis ces derniers jours.

Avec mon profond respect

Ludovic Grangeon
0470564105
La Chabanne

[gview file=”http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2014/07/chantier-SNB-courrier-Sous-Préfet.pdf”]

Risø : D’où vient la mystérieuse et si généreuse “carte des vents en France” de l’ADEME ?

Grâce à Ludovic Grangeon, et au détour d’une note d’information produite pour une association de défense de l’environnement en Bourgogne, on en apprends un peu plus sur cette carte dont l’ADEME elle même est incapable de citer la source. Voici la carte :

Carte des vents en France de l'ADEME

Carte des vents en France de l’ADEME


[divider_padding]
Cette carte des vents en France de l’ADEME est pourtant censée faire taire toute contestation au cours des réunions publiques d’informations, au moment où, par exemple, un citoyen demande d’avoir accès aux données – intégrales – collectées par les mâts de mesure mis en place par le promoteur pour voir s’il y’a bien suffisamment de vent …
Cette carte sert de chiffon rouge et d’argument d’autorité commode, irréfutable car … invérifiable !

Et pour cause … la source de cette fameuse carte est l’atlas européen sur les vents, vieille étude de 1989 dont l’origine remonte aux industriels de l’éolien eux même, via le bureau Risø, financé par Vestas et les autres (voir article http://www.vindenergi.dtu.dk/english/About/Hoevsoere_uk).
Ce bureau avait pour but de mettre au point des tests en vue d’améliorer les performances des machines vendues. Seulement c’était il y’a presque 20 ans.

Et en effet, depuis, les études sérieuses – et surtout indépendantes – montrent à quel point citer l’étude du bureau Risø est du dernier ridicule et de la plus évidente mauvaise foi (étude “A High Resolution Reanalysis of Wind Speeds over the British Isles for Wind Energy Integration” de Sam Hawkins, The University of Edinburgh,
July 9, 2012
).

Dans sa note sur le vent et la production éolienne en Bourgogne, Ludovic Grangeon s’étonne en effet de la référence :

[blockquote align=”center” cite=”Ludovic Grangeon”]Il est d’ailleurs curieux que personne ne cite vraiment les coordonnées de cet atlas, y compris l’Ademe ou le SER.
Les études mondiales faisant foi auprès de l’industrie éolienne moderne sont celles réalisées sur demande par L’Université de Stanford, et à une hauteur plus conforme de 80m au lieu de 60. Ces études sont encore pires puisqu’elles classent la zone centrale de la France en échelle 1/7, seules les zones 3 à 7 étant jugées d’intérêt éolien. L’intérêt de promoteurs éoliens pour la Bourgogne est donc incompréhensible même pour les milieux professionnels mondiaux de l’éolien. On note d’ailleurs des correspondances très nettes entre ces deux cartes.[/blockquote]

Voici la véritable histoire de Risø et on comprend mieux pourquoi la fameuse carte du vent depuis 1990 est favorable à l’éolien !

Prises illégales d’intérêts, effets d’aubaine, enrichissement : face aux alertes des associations, la Commission de régulation de l’Energie enquête (enfin) !

Les associations de défense de l’environnement ne peuvent que se réjouir que la Commission de régulation de l’Energie se penche enfin sur les scandaleux excès de la filière éolienne en France que sont les effets d’aubaines, les détournement des deniers publics, les prises illégales d’intérêt que les acteurs du secteur drainent selon l’aveu même du président Hollande.

Cette enquête est accablante sur les aspects troubles et sur les inexactitudes produites lors des enquêtes publiques.

On en retiendra les points suivants :

  • Page 26 à 29 : l’aspect spéculatif souligné par le Président de la république en septembre 2013 et rappelé dans la récente émission de Cdanslair sur la 5 est largement confirmé.
  • Page 28 : il est souligné l’opacité des montages financiers. Les loyers font l’objet d’écarts considérables. Certains parcs n’ont pas de vent !

Lien vers l’enquête de la http://www.cre.fr/documents/publications/rapports-thematiques/couts-et-rentabilite-des-enr-en-france-metropolitaine

Pendant ce temps les médias se posent quelques questions :

http://www.bfmtv.com/economie/eolien-elus-locaux-suspectes-corruption-806733.html
http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/eolien-inquietude-du-service-de-prevention-de-la-corruption-presse-article_286559/
http://www.francetvinfo.fr/societe/justice/parcs-eoliens-des-elus-locaux-soupconnes-de-corruption_638983.html