Anti-éolien, quand les campagnes se rebiffent

A l’heure ou les destinées du monde se situent plutôt du côté du moyen orient, de la Chine ou du nord-Afrique, des conflits bien moins médiatisés continuent de fleurir un peu partout en France et dans le Monde. Révolte latente, moins spéctaculaire, elle n’en demeure pas moins inquiétante pour qui sait analyser loin du sensationnalisme exotique de nos médias.

Alors qu’a Châlon-sur-Saône  [icon_link style= »globe » color= »green » href= »http://www.vivre-a-chalon.com/lire_CHALON-_-_-Eoliennes-le-debat-reste-a-faire,2303851328621e11c68f4f45f5467972dc35fafe.html » target= »_blank »]la CAPEN 71 interroge encore très diplomatiquement[/icon_link]  les élus de la communauté de communes sur la « véritable » contradiction qui leur fut proposée dans le cadre (piégé) des consultations du SRCAE, d’autres commencent à percevoir les traits du diktat écologico-financier que se profile derrière nos édiles et les outils « démocratiques » qu’ils déploient au service du Capital.

Ainsi dans la Vallée-au-blé,[icon_link style= »globe » color= »green » href= »http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/la-vallee-au-ble-eoliennes-les-mats-de-la-revolte » target= »_blank »] les riverains ont compris[/icon_link] qu’ils étaient pris pour ce qu’ils ne sont pas. Les promoteurs du projet de parc sur le plateau d’Haution semblent donc de plus en plus en mal d’expliquer l’inexplicable face aux arguments et au pragmatisme des citoyens locaux. Société écrans, montages financiers, rendements flous et législation volontairement « complexe » ont fini de leur mettre la puce à l’oreille.

Pendant ce temps, les[icon_link style= »globe » color= »green » href= »http://www.lesoir.be/155698/article/economie/2013-01-11/%C2%AB-%C3%A9oliennes-co%C3%BBteront-45-milliards-aux-wallons-%C2%BB » target= »_blank »] Wallons commencent aussi à trouver la pilule un peu grosse[/icon_link]  et les revenus amères. Les subventions, la production, l’intermittence ne coûterait elle pas plus cher que prévu pour un résultat moindre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *