Les limites techniques de l’éolien, rapport d’EON, leader allemand de l’énergie

Un [icon_link style= »link » color= »green » href= »http://www.allier-citoyen.com/wp-content/uploads/2012/09/EON_Netz.report_2005_e_eng.pdf » target= »_blank »]rapport officiel d’EON[/icon_link], leader allemand de l’énergie, qui apporte des arguments techniques sur la limite de l’éolien et qui annonçait les désordres constatés actuellement.

Ce rapport confirme [icon_link style= »link » color= »green » href= »http://www.senat.fr/themes/documents-energie.html » target= »_blank »]les propos tenus devant la commission d’enquête du Sénat en 2011[/icon_link],

L’enjeu est majeur : si nous voulons développer les énergies renouvelables, il faut disposer, en accompagnement, de moyens de stockage et privilégier la consommation locale. La raison en est simple : en Allemagne, pendant 165 jours par an, il faut arrêter un certain nombre d’éoliennes qui pourraient pourtant produire, parce que le réseau n’est pas suffisamment dimensionné.

La production d’une éolienne, en moyenne journalière de même qu’en moyenne horaire, varie de 0 % à 100 % : pour collecter en permanence la totalité de l’énergie à l’instant où elle est produite, il faudrait dimensionner l’ensemble du réseau en fonction des jours où le vent souffle fort, soit 17 % du temps.

Il est donc impossible de calibrer un réseau pour répondre à de telles exigences. Si l’on dispose d’un moyen de stockage, même partiel, de l’énergie électrique, on peut tirer un bien meilleur parti de l’investissement dans les énergies renouvelables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *