Ingénieur Météo dans l’Allier depuis 34 ans, il sort de sa réserve pour avertir les maires du département

Madame, Monsieur le Maire,

J’ai œuvré pendant 34 ans dans le département de l’Allier comme responsable de la Météorologie et de la climatologie. J’ai réalisé avec mes collègues du Centre Météo départemental “l’Atlas Agroclimatique du Bourbonnais”. C’est vous dire si j’ai pu appréhender le climat de notre département. C’est à ce titre que je viens ici vous alerter sur les informations concernant le vent que vous avez ça et là découvert dans la Presse ou dans les notes diverses que vous avez pu avoir en votre possession..

Les mesures de vent dans l’Allier se sont généralisées avec l’installation des stations automatiques dans le département. En effet depuis 1990 Météo-France dont j’étais jusqu’au 1er juin 2012 le responsable départemental, a installé 8 mesures de vent sur le département. (Montluçon-Ville, Montluçon-Domérat, Commentry, Lurcy-Lévis, Montbeugny, St Nicolas des biefs, Vichy,St Didier-en-Donjon). Les mesures dont certaines ont plus de 20 ans sont disponibles, et chacun peut les acquérir. Il n’y a rien de confidentiel.
[blockquote align=”center” cite=”Jean Pierre Sigaud, Ingénieur Météo”]Comme spécialiste du climat du département de l’Allier j’ai appris par moi-même que l’Allier est un des départements les moins venté de France.[/blockquote]
Comme spécialiste du climat du département de l’Allier j’ai appris par moi-même que l’Allier est un des départements les moins venté de France. Et je me suis étonné de voir le nombre important de projets d’installation d’éoliennes industrielles.

Au mois de mars 2012 j’étais présent, bien que je ne fus pas invité à m’exprimer personnellement à la grande réunion sur l’éolien qui s’est tenue au Lycée Agricole de Neuvy en présence de l’autorité préfectorale et du vice-Président du Conseil Régional, ainsi que de nombreux élus. Si certains d’entre-vous étaient là, ils peuvent en témoigner, je suis intervenu pour affirmer que les résultats de l’étude commandée par l’ADEME sur le potentiel éolien étaient très loin de la réalité. Que cette étude n’avait pas été validé par des contrôles sur le terrain. J’ai cité la contre étude * de Francis Lesage-Catel sur le vent dans l’Allier (étude dont j’approuve la démarche et les résultats) qui montre l’exagération du potentiel éolien qui est utilisé pour inclure la quasi totalité des communes de notre département dans la possible installation d’éoliennes industrielles … Les rendements promis par l’étude étant très largement supérieurs aux rendements que l’on peut espérer réellement .

Dans l’Allier on peut compter en réalité sur un rendement entre 5% le plus généralement et 10% en Montagne bourbonnaise. On est loin des 20% annoncé lors de cette réunion départementale.
De plus j’ai été ulcéré de voir que le journal La Montagne rapportait dans son article en titre ” l’Allier un département riche en vent“. Sans noter mes remarques publiques, à aucun moment. Riche en absence de vent oui ! Est-ce de la désinformation ? On est en droit de se poser la question.

Jusqu’à présent j’avais un devoir de réserve et ne pouvais m’exprimer librement. Ce qui n’est plus le cas maintenant.
Un conseil, ne vous laissez pas abuser. Et surtout ne laissez pas le département de l’Allier se miter d’éoliennes industrielles pour un rendement ridicule.

Recevez, Madame, Monsieur le Maire, mes sincères salutations.

Jean-Pierre Sigaud

Ingénieur Météo pendant 34 ans dans le département de l’Allier

*Je vous recommande de lire l’étude de Francis Lesage-Catel qui est disponible sur le site d’Allier-Citoyen ; voir lien ci-dessous:
[icon_link style=”link” color=”green” href=”http://www.allier-citoyen.com/les-etudes/etude-le-vent-dans-lallier/” target=”_blank”]http://www.allier-citoyen.com/les-etudes/etude-le-vent-dans-lallier/[/icon_link]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *