Projet éolien sur Briffons, les Briffonais se rebiffent !

Rien ne va plus au pays de « Éole et les couillons » !

Menacés du saccage de leur lieu de vie, voilà qu’une part importante de citoyens de Briffons réclament, par une lettre adressée au conseil municipal de Briffons, avec double envoyé à Monsieur le Préfet du Puy-de-Dôme, que soit tenue une consultation populaire !

[gview file= »https://www.stop-eole-auvergne.com/wp-content/uploads/2015/12/lettre_conseil_municipal_eoliennes_21_11_2015.pdf »]

Plus d’information sur le site du Collectif anti-éolien de Briffons, sous le titre :
Référendum d’initiative populaire ?

Pour mémoire, et à fin d’avoir une vision globale du dossier, voir :
Après Saint-Julien-Puy-Lavèze, les vautours éoliens planent sur la Commune de Briffons !

Depuis, le travail d’information fait par ce collectif commence à porter ces fruits.
Peut être aussi que les Briffonais ont ils eu un électrochoc salutaire à la vue du désastreux spectacle offert par la commune voisine de Saint-Julien-Puy-Lavèze, quand ont été érigées ces six premières asperges, obscènes et incongrue, d’un programme qui en comporte 12, face à la beauté souveraine de la vision qu’ils avaient du Massif de la Banne d’Ordanche et du Sancy ?

Cela n’aura pas d’incidence sur la Banne d’Ordanche

Enfin.., c’est ce qu’ils disaient…
Je pense avoir apporté un point de vue contradictoire dans mon article publié le 19 novembre 2015 :
Le parc éolien de Bajouve, à Puy Lavèze.

Didier Chateau.

2 réflexions sur « Projet éolien sur Briffons, les Briffonais se rebiffent ! »

  1. Information officielle sur les « Retombées Financières »

    Voici une information édifiante :
    Les commune limitrophes de Villerouge-Termenes et Palairac (Aude) sont menacées par 6 éoliennes allemandes Enercon E82 de 3 Mégawatts chacune et 109 m. de haut : Voici les chiffres OFFICIELS du projet éolien de la Sté VALECO.

    Production annuelle annoncée : 45 000 Mégawatts-heure
    Retombées financières par an (chiffres communiqués dans un document transmis à la population par la municipalité de Villerouge):

    La Région : 11 502 € Le Département : 68 282 € Communautés de Communes : 119 857 € Commune Villerouge : 30 201 € Commune Palairac 29 252 €
    Le promoteur déboursera en tout (location du sol comprise) : 259 094 € par an

    MAIS CE QUI N’EST PAS DIT : Combien le promoteur va-t-il toucher ?
    On sait que le Mégawatt-heure est payé au promoteur 84 € (sur nos factures)
    D’où un pactole par an de : 45 000 MWh x 84 € = 3 780 000 €
    (Trois millions sept cent quatre vingt mille €)

    Après avoir déboursé 259 094 € il lui restera les yeux pour pleurer, soit :
    3 780 000 € – 259 094 € = 3 520 906 € ( Trois millions cinq cent vingt mille neuf cent six euros )

    Cela donne :
    Région = 0,304 % Département = 1,806 %
    Communauté de Communes = 3,17 % Communes = 0,798% et 0,773%
    Le promoteur va engranger très exactement 93,145 % du GÂTEAU

    Devinez qui est le gagnant du gros lot ?
    Et les élus parlent de « Retombées financières IMPORTANTES » !
    C’est pas beau ce discours pour un Pourboire de moins de 1% et tous les emmerdements ?
    Mais comme ils ont des Euros à la place des yeux même la parole de Dieu ne pourrait les convaincre qu’ils marchent sur la tête…

    Ah! on oublie un Petit Détail : Chaque mégawatt/heure produit donne droit à un joli « Certificats Carbone », papier officiel avec un gros tampon que le promoteur éolien est autorisé à vendre aux pollueurs et qui permet à ces derniers de balancer du CO2 au-delà du seuil fixé par la loi. C’est pas beau ça ?
    Et ces jolis certificats, le promoteur va les vendre aux pollueurs pour mieux polluer, 80 € le MW/h. Et oui, le pactole est quasiment doublé !…

    Le Site Internet du Collectif est à l’adresse
    http://sanglier.villerouge.pagesperso-orange.fr/majeur/attache.html
    ou plus simplement en tapant : « eoliennes villerouge »

    Bon courage à ceux qui se battent dans toutes les régions de France contre cette Escroquerie et pour la préservation de l’Environnement et de la Santé publique.

Répondre à Montagnier Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *